OUIJA : origines et utilisation

Le nom « Ouija » a été inventé aux Etats-Unis au début du 20ème siècle par Charles Kennard et Elijah Bond. Il correspond à la juxtaposition du mot « oui » traduit en deux langues étrangères, le français et l’allemand. Il s’agit d’une allusion à la question traditionnellement posée en début de séance par les participants : « Esprit, es-tu là ? », dont la réponse logiquement attendue est oui.

Résultat de recherche d'images pour "ouija histoire"

L’un des deux inventeurs du Ouija, Charles Kennard, aurait prétendu que le mot « Ouija » signifiait « bonne fortune » en égyptien ancien, et que ce nom lui avait été dicté par la planche elle-même lors d’une séance. Cependant, cette affirmation a unanimement été démentie par les égyptologues.

 

QU’EST-CE DONC ?

 

La Ouija est une planchette de bois sur laquelle sont représentées les lettres de l’alphabet latin, les dix chiffres arabes, ainsi que les termes « oui », « non » et « au revoir ». Ce dispositif est utilisé de manière la plus fréquente au cours de séances de spiritisme (notamment sur table tournante) et est censé permettre à l’esprit contacté de se manifester de manière intelligible aux participants, en épelant les mots de son intervention.

 
LES DANGERS DU OUIJA

 

Les opinions diffèrent tellement au sujet du Ouija qu’il est difficile de parler de façon objective des risques qui l’entourent. Selon la plupart des amateurs d’ésotérisme, les risques sont grands lorsque les séances sont faites de manière inadéquate. Bien que l’expression « jouer à Ouija » soit couramment utilisée, la Ouija n’est pas du tout un jeu, c’est un outil de communication utilisé lors des séances de spiritisme. Une mauvaise utilisation peut amener des larves psychiques, des cas de hantise et de possessions. De plus, en dehors des dangers ésotériques entourant la Ouija, plusieurs problèmes psychologiques guettent les gens qui l’utilisent de façon irréfléchi ou régulière. La paranoïa, la schizophrénie ou une forte dépendance ne sont que quelques exemples. En fait, il y a autant de problèmes possibles qu’il y a de types d’utilisateurs. La liste qui suit devrait vous donnez quelques indices et sachez que plusieurs amateurs d’ésotérisme trouveraient cette liste incomplète.

 

Il est possible qu’à certains moments, les réponses du Ouija soient constamment véridiques ou du moins, semblent l’être. Certains utilisateurs en profitent pour poser des questions sur leurs relations amoureuses, leur futur ou leur mort. Cette situation peut devenir très néfaste car la personne considérant ces réponses comme étant une vérité absolue s’expose à être influencée par une force qui ne lui dit pas nécessairement la vérité et qui ne lui veut pas obligatoirement du bien. Bien que durant certaines séances concluantes, les esprits contactés donnent des informations très précises sur le présent et le passé, ils semblent généralement incapables de prédire le futur.

 

A NE PAS FAIRE AVANT OU APRES UNE SEANCE

• Il est déconseillé de faire plus que deux ou trois séances par mois. Il n’est pas rare que les séances de spiritisme provoquent la dépendance et la folie chez leurs grands adeptes, pratiquez intelligemment ;

 

• Ne jamais insulter les esprits, vous n’avez pas besoin d’ennemis parmi eux ;

 

• Ne jamais accepter d’invitation ou inviter l’esprit à demeurer avec vous, de nombreux cas de possessions ont débuté de cette manière ;

 

• Choisir prudemment ses partenaires au cours des séances. Les gens négatifs et malveillants attirent les entités négatives et malveillantes ;

 

• Ne pas être septique ou exiger des résultats ou des preuves tangibles ;

 

• Il est déconseillé de parler de tout et de rien, de blaguer et de nuire à la concentration de la séance. Vous gaspillez ainsi beaucoup d’énergie ;

 

• Ne pas avoir peur ou paniquer ;

 

• Il ne faut pas croire et prendre au pied de la lettre tout ce qu’il vous sera annoncé, par le fait même, éviter les questions concernant votre mort, celle des participants ou de vos proches. Cela pourra vous évitez de la paranoïa inutile. Beaucoup d’esprits sont blagueurs et répondront n’importe quoi aux questions dont ils ne connaissent pas la réponse ;

 

• Ne pas terminer brusquement la partie. Il est dangereux de se détacher du cercle et de briser l’énergie entourant les participants sans préparation.

 
DIFFERENTES MANIERES DE DECELER LES ETRES MAUVAIS

 

· Au moment où la goutte se met à pointer les quatre coins de la table ;

· Quand la goutte se met à dessiner un 8 au centre de la table ;

· Lorsque la goutte cherche à sortir de la table (signe de tentative d’évasion de l’esprit).

 Certains médiums mettent aussi en garde si l’esprit se met à réaliser un compte à rebours avec les chiffres ou les lettres, auquel cas il vaudrait mieux arrêter immédiatement la séance. Un démon peut se faire passer pour un ange.

Source : http://mystere-paranormal.over-blog.com/2017/07/l-histoire-de-la-planche-de-ouija.html

Une réflexion sur “OUIJA : origines et utilisation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *