Protection spirituelle pour les chasseurs de fantômes

La protection spirituelle des chasseurs de fantômes est un sujet important. Plusieurs personnes ont écrit des livres utiles à ce sujet.

Résultat de recherche d'images pour "fantomes"

Voici un résumé des conseils les plus populaires.

De nombreux chercheurs comptent sur l’ail, le sel, l’eau bénite, une variété de symboles religieux et de talismans, et  pour une approche légèrement différente l’alcool.
AIL

Des gousses d’ail fraîches sont disponibles dans la plupart des épiceries. L’ail ne repousse pas seulement les loups-garous et les vampires, du moins d’après le folklore, il est aussi censé éloigner les démons.

Vous pouvez le transporter dans une poche ou dans votre sac à dos. Certaines personnes ont un clou de girofle dans un pendentif et le portent en collier.

Si vous glissez une gousse d’ail dans votre chaussure et qu’elle touche votre peau, attendez-vous à une « haleine d’ail » en quelques heures. Il pénètre dans la peau, pénètre dans votre circulation sanguine et transporte l’odeur dans tout votre corps. En fait, c’est ainsi que certaines personnes utilisent l’ail comme traitement de santé.
SEL

J’utilise du sel blanc, mais c’est l’un des deux types de sel pour me protéger. L’autre est du sel noir.

Le sel blanc est le sel de table de tous les jours. Vous l’avez probablement dans votre cuisine, et vous le trouverez dans les cuisines de vos clients. Vous pouvez utiliser n’importe quel sel de table, y compris le sel rose et d’autres sels marins spécialisés. En fait, je préfère le sel de mer, mais d’autres recommandent le sel casher et d’autres sels spécialisés. Dans une pincée – jeu de mots prévu – n’importe quel sel peut fonctionner.

Les gens croient que le sel repousse les fantômes et les mauvais esprits. En fait, un vieux remède du folklore est d’établir une ligne de sel…. les entités maléfiques ne peuvent pas la franchir.

Je ne sais pas si c’est vrai, mais ça a semblé marcher la seule fois où je l’ai essayé.

Le sel noir peut être l’un des deux types de sel. L’un est comestible et l’autre non.

L’un d’eux est un sel foncé, rosé, au goût de soufre, extrait en Inde. Il est généralement vendu dans les épiceries haut de gamme, parmi les sels de table exotiques et colorés. Il y a aussi des épiceries ethniques. Les végétaliens et les végétariens l’utilisent pour donner au tofu un goût de salade aux œufs.

L’autre type de sel noir est fait en mélangeant du sel de table avec quelque chose qui le noircit, comme de la cendre ou du charbon de bois en poudre, des chutes de fonte ou du poivre vraiment noir. Les gens l’achètent prêt à l’emploi, généralement dans un magasin lié à la sorcellerie ou à un botanica.

Dans le vaudou et les traditions connexes, le sel noir peut lever les malédictions et repousser les esprits mauvais et malveillants.

Ne jamais manger de sel noir. Ne le donnez à personne pour consommation. Selon le matériau utilisé, ça pourrait les rendre malades ou même les tuer.

EAU SAINTE

Certaines personnes utilisent l’eau bénite pour bénir des maisons qui ont une activité paranormale très légère (mais ennuyeuse).

D’après ce que j’ai appris sur l’activité démoniaque, je n’utiliserais l’eau bénite que dans des situations où il n’y a absolument, absolument aucune probabilité d’énergie malveillante et démoniaque.

Une chose que j’ai apprise de feu le Père Andrew Calder est que si vous avez affaire à quelque chose de sombre et de démoniaque, l’Eau bénite peut empirer les choses… rapidement. Andy avait plus d’expérience en démonologie et en exorcismes que la plupart des gens, et je fais confiance à ses conseils. J’aurais aimé en apprendre plus de lui pendant qu’il était ici, mais je n’ai pas oublié son avertissement.

J’avais l’habitude de porter de l’eau bénite avec moi. De plus, sur des sites tels que Traditional Catholic Priest, vous pouvez apprendre à faire de l’eau bénite à la maison, ou même sur place, chez un client. (L’eau bénite que vous décanterez dans presque toutes les églises catholiques est un peu différente, et – à mon avis – plus puissante.)

Depuis que j’ai parlé avec le père Calder, je ne l’utilise plus du tout. À mon avis, la plupart des chasseurs de fantômes ne comprennent pas les dangers de l’eau bénite – et d’autres symboles chrétiens – si le problème est démoniaque.

Je sais que je ne l’ai pas fait.

Les récits personnels de John Zaffis et d’autres démonologues l’ont bien fait comprendre.

Si la situation indique le besoin d’une bénédiction pour la maison, je dis au client de communiquer avec son conseiller spirituel professionnel préféré.

La plupart des prêtres et des ministres s’attendent à recevoir un petit don pour les aider à couvrir leurs frais de voyage, mais cela vaut toujours la peine quand une bénédiction est nécessaire. Et, pour être franc, c’est l’approche la plus sûre.
SYMBOLES SPIRITUELS

Dans les milieux non démoniaques, les objets spirituels, les symboles, les jetons et les écritures semblent servir de protection.

Bizarrement, c’est vrai, même lorsque la personne qui les utilise ne croit pas à la tradition spirituelle associée. Je ne sais pas pourquoi.

Il est possible que l’objet symbolise une religion à laquelle le fantôme croyait ou croit encore.

Quelle que soit l’explication, j’ai vu des résultats surprenants et entendu des histoires étonnantes de personnes portant avec succès des médailles de saint Michel, des Saintes Écritures de leur foi ou de celle des autres, etc. Lorsque d’autres enquêteurs ressentaient un malaise, la personne qui portait l’amulette ou l’objet protecteur n’éprouvait pas le même malaise.
Alcool

Dans certaines traditions folkloriques et spirituelles, verser de l’alcool sur le sol comme cadeau est utile si vous demandez de l’aide ou une protection contre les bons esprits sur le site.

D’autre part, offrir de l’alcool à certains esprits du Vodun, du Vaudou, et des traditions connexes… qui peuvent faire ressortir les faiseurs de malice.

Mes ancêtres et mes traditions sont principalement irlandais. Quand j’ai vraiment besoin d’aide, je me rends sur la tombe d’un ancêtre en particulier, je verse du bon whisky irlandais sur le sol, puis je discute avec elle d’un côté et lui dis ce dont j’ai besoin. On dirait que ça marche.

Chaque communauté, groupe ethnique et tradition spirituelle recommande différents types de protection spirituelle. Que ces méthodes soient efficaces ou qu’il s’agisse d’un « effet placebo » n’a pas d’importance pour moi, tant que les personnes nerveuses se sentent à l’abri du danger ou moins affectées par celui-ci.

Si vous ne croyez pas en une religion particulière mais vous vous êtes toujours demandé si l’un de leurs symboles ou jetons pourrait être utile… eh bien, cela vaudrait peut-être le coup d’essayer. Cette petite fenêtre « peut-être » peut être suffisante pour vous aider quand vous en avez besoin, dans une situation stressante et effrayante.

Cependant, relisez ce que j’ai dit au sujet de l’eau bénite. Dans certaines situations, s’il s’agit d’une énergie sombre ou démoniaque, un symbole ou un jeton chrétien peut vous mettre davantage en danger.

Personnellement, j’ai toujours une médaille de Saint-Michel qui a été bénie par feu le père Andrew Calder. Pour moi, c’est un point « ne quittez pas la maison sans elle ».

Je garde aussi d’autres symboles et objets de protection dans ma voiture, mais ne les apporte pas sur un site avant d’avoir évalué ce qui se passe. Si je suis certain que l’activité n’est pas quelque chose de fantomatique – par exemple, c’est peut-être une activité démoniaque ou de poltergeist qui met mon équipe en danger – je pars immédiatement et je conseille au client de consulter un professionnel plus approprié, comme un prêtre ou un pasteur.

Traduit par Damss

Source : HOLLOWILL

Une réflexion sur “Protection spirituelle pour les chasseurs de fantômes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *