/script>

Qui hante le Shambles York?

Le Shambles à York attire de nombreux visiteurs. D’autres villes revendiquent des rues portant le même nom (telles que Manchester et Worcester), bien que je croie de manière partiale que la nôtre est la meilleure! Cette ancienne ruelle pavée est un musée, si vous voulez, où les touristes peuvent remonter dans le temps. Il est facile de voir pourquoi Anna et moi voulons filmer ‘ Anna et Amy Investigate ‘ ici

Shambles York est hanté

Il n’est pas déraisonnable de supposer que le Shambles York est hanté quand on considère que sa longue histoire est intacte. Les visiteurs peuvent espérer voir un ou deux bouchers spectraux essayant encore de vendre leurs marchandises, ou peut-être prendre une bouffée de viande pourrie inattendue en évitant d’autres touristes le long de la voie, mais les récits d’activités paranormales sont étonnamment peu nombreux. Un homme bien habillé, coiffé d’un chapeau melon, a hanté les Shambles jusque dans les années 1940, année où, pour des raisons inconnues, il s’est retiré de ce sport. Plus récemment, un incident a été filmé dans la taverne York Shambles lorsque des boîtes et des verres sont tombés d’une étagère avec force. Anna et moi aimerions bien enquêter là-bas!

JGF11B The Shambles street, York, Yorkshire, England, United Kingdom

York Shambles et Apparitions

J’ai entendu un récit d’une autre apparition en me livrant un verre de vino à la Toison d’or un jour. Ce pub est en face de Shambles. Un homme âgé a entamé la conversation et m’a demandé ce que je faisais pour gagner ma vie. J’ai reçu un sourire ironique quand je lui ai dit que je parlais des fantômes.

«Appen, vous saurez alors sur notre Margaret, dit-il.

«Notre Margaret» s’est avéré être Margaret Clitherow. Cet ancien résident de Shambles a épousé un riche boucher en 1571 avant de se convertir au catholicisme romain trois ans plus tard. Les autorités se souciaient peu de savoir avec qui elle s’était mariée, mais elles ont contesté sa nouvelle foi. Le refus de Margaret d’assister à des services protestants l’a vue emprisonnée pour des périodes de temps. Elle a été arrêtée pour la dernière fois quand ils ont appris qu’elle organisait la messe au-dessus du magasin de Shambles. Margaret a refusé de plaider, craignant d’impliquer ses amis et sa famille dans un procès. Elle a été exécutée en 1586. Elle a été béatifié en 1929 et canonisée en 1970.

Le Bar Convent à York prétend avoir la main de Margaret, mais son corps n’a jamais été retrouvé. L’homme m’a dit qu’elle hantait les Shambles , à la recherche de ses restes terrestres, car il avait rencontré le spectre un matin alors qu’il achetait un papier.

Sa détermination à croire que c’était Margaret Clitherow m’a inspiré pour l’inclure dans ma série Porter Biggleswade. Porter Biggleswade est un enquêteur paranormal qui vit sur le Shambles. Elle voit souvent la forme fantomatique de Margaret se faufiler devant des visiteurs sans méfiance, voulant savoir s’ils ont vu son corps. Eh bien, il n’ya rien de mal avec une petite licence artistique. Anna pourra peut-être vérifier le récit de l’homme lorsque nous filmerons là-bas.

Shambles York Ghosts n’est pas bien documenté

Les détails incluent une figure fantomatique présumée être celle de Lady Alice Peckett (épouse d’un ancien maire de York, York), qui parcourt les couloirs au petit matin. Un aviateur canadien qui est tombé d’une fenêtre supérieure fait également sentir sa présence aux côtés de « One Eyed Jack », portant son manteau rouge et son pistolet du XVIe siècle. Les soldats romains ne sont pas exclusifs de la cave du trésorier, car leurs formes fantomatiques rôdent au sous-sol du pub. Ils marchent vraisemblablement sur le niveau du sol d’origine de York romano-britannique, plutôt que de montrer une préférence pour hanter des endroits sombres et humides.

Ainsi, alors que certains magasins du Shambles sont peut-être hantés, les comptes font cruellement défaut. Peut-être que les propriétaires se sentent mal à l’aise pour annoncer ce fait, de peur de faire fuir les gens, ou ils sont tellement habitués aux frasques de leurs squatters fantomatiques qu’ils l’acceptent simplement comme faisant partie de la vie de Shambles. Quelle que soit la raison, je serais intéressé à entendre toute personne ayant connu une activité paranormale le long des pavés. Et, on ne sait jamais, ‘Anna et Amy Investigate’ peut aussi révéler quelques secrets!

Article traduit par Damien pour Preuves du paranormal depuis : https://paranormaldailynews.com/who-haunts-the-shambles-york/886/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *