La lettre du diable écrite par la nonne « possédée » enfin traduite

Une lettre codée écrite par une religieuse du 17ème siècle alors qu’elle était « possédée par le Diable » est finalement traduite à l’aide d’un logiciel de décryptage découvert sur le Darknet.


-La lettre écrite par Sœur Maria Crocifissa della Concezione en 1676
-Elle a dit que c’était un message du diable, mais il n’a pas pu être traduit.
-Grâce à un logiciel de décryptage sur le web noir, il est maintenant décodé.
-Il affirme que  » Dieu a été inventé par l’homme « , l’appelant lui et Jésus  » poids morts « .
-Une  » lettre du diable  » du XVIIe siècle écrite par une religieuse sicilienne qui prétendait être possédée par Lucifer, a finalement été traduite grâce à la toile noire.

La lettre codée a été écrite par Maria Crocifissa della Concezione au couvent de Palma di Montechiaro en 1676, et elle prétendait avoir été écrite par Satan de ses mains.

Quelque 340 ans plus tard, un groupe d’informaticiens italiens ont déchiffré le code à l’aide d’un logiciel de décryptage qu’ils ont trouvé sur la toile noire, et ont découvert qu’il portait un message diabolique – décrivant Dieu et Jésus comme des « poids morts ».

De sombres secrets : La lettre, écrite en 1676, a finalement été décodée par un groupe d’informaticiens à l’aide d’un logiciel de décryptage qu’ils ont téléchargé à partir de la toile noire, qui l’a trouvée marques Dieu une invention de l’homme, et Jésus et le Saint Esprit « poids morts ».
De sombres secrets : La lettre, écrite en 1676, a finalement été décodée par un groupe d’informaticiens à l’aide d’un logiciel de décryptage qu’ils ont téléchargé à partir de la toile noire, qui l’a trouvée marques Dieu une invention de l’homme, et Jésus et le Saint Esprit « poids morts ».

Sœur Maria Crocifissa della Concezione est née Isabella Tomasi en 1645, mais a été rebaptisée une fois entrée au couvent bénédictin de Palma di Montechiaro à 15 ans.

Un matin de 1676, elle se réveilla couverte d’encre avec la lettre mystérieuse devant elle, disant à ses sœurs qu’elle avait été possédée par Satan et qu’il l’avait forcée à écrire un message.

Les moniales l’ont crue, et bien qu’elles – et les générations de moniales qui les ont suivies – ne pouvaient pas comprendre le code, elles l’ont affiché au couvent.

Beaucoup de gens ont essayé de le décoder au fil des ans, mais personne n’y est parvenu – jusqu’à maintenant.

Une équipe du Ludum Science Centre de Catane, en Sicile, a utilisé un programme trouvé sur la toile noire pour déchiffrer la lettre.

Je prends la parole : Sœur Maria Crocifissa della Concezione au couvent de Palma di Montechiaro, et bien qu’elle ait affirmé qu’il contenait un message de Satan, il n’a pas été prouvé jusqu’à présent
Je prends la parole : Il a été écrit par Sœur Maria Crocifissa della Concezione au couvent de Palma di Montechiaro, et bien qu’elle ait dit qu’il venait de « Satan », il n’a pas été prouvé jusqu’à présent.

Nous avons entendu parler du logiciel, qui, selon nous, est utilisé par les services de renseignement pour le décodage « , a déclaré Daniele Abate, directeur du centre, au Times.

Nous avons amorcé le logiciel avec du grec ancien, de l’arabe, de l’alphabet runique et du latin pour déchiffrer une partie de la lettre et montrer qu’elle est vraiment diabolique « , a-t-il dit.

Sœur Maria était devenue très douée en linguistique pendant ses années au couvent, et les scientifiques croient que la lettre est en fait écrite dans une langue de sa propre invention – un méli-mélo des alphabets qu’elle avait appris à connaître.

Utilisant cette théorie comme base, l’équipe a chargé le logiciel avec n’importe quel langage qu’elle aurait pu rencontrer : Le latin, le grec ancien runique, le grec moderne et même celui du peuple Yazidi.

En identifiant des caractères dans la lettre semblables à ceux des alphabets que Sœur Maria aurait connus, les scientifiques pourraient commencer à donner un sens à ses mots.

Le groupe a traduit 15 lignes de la lettre et a constaté qu’elle traite de la relation entre les humains, Dieu et Satan.

Ils disent que la lettre est incohérente et qu’elle n’est pas tout à fait cohérente et compréhensible. Cela confirme la théorie des scientifiques modernes selon laquelle, plutôt que d’être  » possédée par le diable « , Sœur Maria souffrait de schizophrénie ou de trouble bipolaire.

Il décrit Dieu, Jésus et le Saint-Esprit comme des  » poids morts  » et dit :  » Dieu pense qu’il peut libérer les mortels « .

Il dit aussi que Dieu a été inventé par l’homme, ajoutant que  » ce système ne fonctionne pour personne « .

Une autre phrase se lit comme suit : Peut-être que maintenant, Styx est certain’, faisant référence à la rivière Styx qui sépare la Terre et le monde souterrain dans la mythologie grecque et romaine.

Traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : https://paranormaldailynews.com/devil-letter-written-by-posessed-nun-finally-translated-daily-mail-online/116/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *