La tombe hantée du cimetière de Graceland

L’une des pierres tombales les plus connues et les plus mystérieuses du cimetière Graceland est la statue d’une petite fille du nom de Inez, grandeur nature et aux détails complexes, située près du centre du cimetière et au centre de l’une des plus célèbres histoires de fantômes. à Chicago.

Cette tombe avec la statue d’une jeune fille est marquée «Inez» et «Fille de JN & MC Clarke. Née le 20 septembre 1873, décédée le 1er août 1880. »Il existe également une plaque indiquant les tombes de John N Clarke et de Mary C Clarke se trouvent juste au nord. Pendant des décennies, la véritable identité de la jeune fille et de la personne enterrée a été mise en question. Sur la base de recherches approfondies, il est maintenant presque certain que la fille est Inez Briggs, la fille de Mary C Clarke d’un mariage précédent.

La statue repose dans une boîte en plastique, la protégeant des éléments, et représente une jeune fille assise sur un banc en bois, vêtue d’une robe en dentelle et tenant un parasol dans sa main droite, avec une petite fleur dans sa gauche. Son large visage montre un soupçon de sourire et ses cheveux ondulés sont peignés dans le dos. Son chapeau repose près de son épaule, noué autour de son cou par un large ruban. Un médaillon et une chaîne reposent sur sa poitrine.

La statue a été créée par Andrew Gagel, né en Allemagne en 1846 et immigré aux États-Unis en 1872.

La mort d’Inez, âgée de 6 ans, fait l’objet de deux histoires. La plus commune est qu’elle était sortie en pique-nique avec ses parents lorsqu’elle a été frappée par un éclair lors d’un orage estival et qu’elle a été tuée. Une autre version de sa mort, cependant, est qu’elle a été accidentellement verrouillée hors du domicile familial ou a été délibérément mise en lock-out à titre de punition lorsqu’elle a été frappée par la foudre.

Il y a beaucoup d’histoires de fantômes entourant le site de la tombe. Les gens ont entendu pleurer venant de la région. D’autres personnes affirment que la statue disparaît pendant les orages, pour réapparaître plus tard, dans sa vitrine. Un employé du cimetière aurait quitté le cimetière, terrifié, lorsqu’il trouva la vitrine entourant la statue vide. Les légendes font également état d’observations récentes d’une jeune fille vêtue de vêtements de la fin du XIXe siècle qui courait et jouait dans le cimetière.

Les enfants qui visitent le cimetière avec leurs parents déclarent avoir rencontré et joué avec une jeune fille, mais les parents ne voient ni n’entendent jamais le compagnon de jeu. De nombreux récits de gardes et de veilleurs de nuit au cimetière ont également rapporté que la boîte contenant la statue d’Inez était vide chaque fois qu’il y avait un orage estival. Apparemment, la petite Inez a peur d’être de nouveau frappée par la foudre et, lorsque les orages approchent, elle s’enfuit et se cache. Les enquêteurs ont toutefois creusé des trous dans l’histoire d’Inez Clarke.

Tout d’abord, il n’y a pas de «Inez Clarke», pas dans les archives du cimetière, ni dans les informations de recensement de la ville. Certains de ces rapports suggèrent que la statue était simplement un échantillon fabriqué par Gagel pour démontrer son art et avait été placée au cimetière comme une publicité de son travail. Cette théorie, cependant, n’explique pas l’inscription altérée sur le marqueur sous la statue. 
D’autres ont rapporté qu’Inez était la fille de Mary Clarke, née de son premier mariage. Son nom est en réalité Inez Briggs et elle est morte de diphtérie, pas d’un coup de foudre.

Le rapport du recensement de Chicago de 1880, qui montre une jeune fille nommée Inez Briggs, vit avec ses grands-parents, David et Jane Rothrock, corrobore cette théorie. Cette théorie est peut-être justifiée par le fait qu’elles sont enterrées à côté d’Inez. Selon cette théorie, Inez aurait été envoyée chez ses grands-parents après le divorce de ses parents. Après la mort d’Inez, ses grands-parents ont commandé la statue.

Mary Briggs a épousé John N. Clarke et les trois générations se sont retrouvées ensemble à Graceland. Il semble que les faits n’appuient pas les histoires et les légendes du petit Inez. Mais ils ne les réfutent pas non plus.

Qu’elle soit Inez Clarke ou Inez Briggs, qu’elle soit morte de diphtérie ou d’un coup de foudre, lors d’un pique-nique avec ses parents ou chez ses grands-parents, il n’existe aucune preuve absolue qu’Inez ne quitte pas sa boîte de verre pendant les orages et ne jouez pas avec les jeunes visiteurs du cimetière. Et que vous en croyiez quelque chose ou non, une chose est sûre… c’est une belle statue qui a inspiré des histoires fascinantes.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *