La malédiction de Bhangarh : Le lieu le plus hanté de l’Inde

Enfoui dans le district d’Alwar, en Inde, vous découvrirez une petite ville qui détient non seulement la distinction d’être le lieu le plus maudit de la planète, mais aussi grâce à cette malédiction et au prêtre noir qui l’a infligée. , le lieu le plus hanté de la planète. Bienvenue à Bhangarh…

Quand on pense à des malédictions, on pense généralement au vaudou ou même aux sorcières des années 1800 en Amérique. L’Inde est rarement connue pour sa magie noire, mais c’est en fait une composante majeure de la culture et ce depuis des milliers d’années.

La malédiction du fort Bhangarh

La légende raconte qu’il y a cinq cents ans, la ville de Bhangarh n’était qu’un terrain fertile avec de nombreux ruisseaux et collines. Malgré cela, il abritait un prêtre noir dans les arts de «Tantrik» et «Baba» nommé Balu Nath.

Lorsque Madho Singh, le frère cadet du général de l’empereur Akbar, est arrivé sur les terres pour commencer la construction du fort Bhangarh et de la ville environnante, Balu Nath n’était pas content.

Résultat de recherche d'images pour "bhangarh haunted"

La ville et le fort de Bhangarh ont été fondés en 1573 sur un avertissement strict du prêtre tantrique: «Dès que l’ombre de vos palais me touchera, la ville ne sera plus».

Ce jour arriva inévitablement lorsque le fils du général mourut en 1630 et que son remplaçant ordonna la construction de deux tours supplémentaires à Bhangarh Fort, deux tours dont les ombres briseraient la maison de Balu Nath.

Dans les années 1700, tout Bhangarh était une ville fantôme au sens littéral du terme. La malédiction était bien plus que la destruction de la ville – elle incluait que tous ceux qui périraient dans la ville y seraient détenus pour toujours sans paix.

Cela a commencé avec la sécheresse, les eaux dans toute la région ont cessé de couler malgré les nombreuses rivières. D’abord, les récoltes ne poussaient pas, le soleil brillait plus fort que tout ce que la région avait connu et, même s’il s’agissait peut-être d’un phénomène naturel, tous les toits de la ville ne s’effondraient certainement pas.

Fort Bhangarh, Inde
Fort Bhangarh, Inde

Sans nourriture, peu d’eau et aucun abri du soleil indien, la population de Bhangarh mourait par centaines chaque jour.

Les personnes influentes ou assez nanties ont pu accéder au Fort Bhangarh et à ses passages souterrains, mais cela ne fait que prolonger leur mort. Lorsque les réserves militaires de vivres ont commencé à diminuer, les rangs inférieurs de la milice mutinée ont tué tous ceux qui se trouvaient au-dessus d’eux.

La milice a été la dernière à partir, mal nourrie et emprisonnée dans le fort de Bhangarh sans eau, elle est morte de déshydratation peu après et a finalement accompli la malédiction de Balu Nath.

Contrairement aux autorités d’autres lieux maudits tels que l’île de Lokrum, le gouvernement indien avait le bon sens de ne plus jamais installer Bhangarh. En dépit de ses nombreuses maisons, qui restent toujours, même sans toit, la ville est aussi vide que le jour de la mort de la dernière milice.

Histoires de fantômes de Fort Bhangarh

Cependant, dans les années 1800, l’Inde perdrait le contrôle de ses terres sur les Britanniques et l’infamie de Bhangarh n’était pas prise au sérieux par les nouveaux dirigeants. Le voyage dans la ville fantôme de Bhangarh Fort est devenu à la mode parmi les troupes britanniques pendant le Raj britannique.

Résultat de recherche d'images pour "bhangarh haunted"

Les Britanniques ont gouverné l’Inde entre 1858 et 1947, et c’est pendant cette période que nous apprenons le véritable pouvoir de la malédiction.

Non seulement les visiteurs de Bhangarh disparaîtraient-ils dans la nuit, mais les futurs visiteurs rapporteraient avoir vu les silhouettes fantomatiques de leurs amis et compagnons soldats disparus marchant sur les routes au crépuscule. Aujourd’hui, le gouvernement indien a retrouvé son indépendance et le contrôle de ses terres.

Résultat de recherche d'images pour "bhangarh haunted"

Le nouveau gouvernement indien est peut-être plus moderne et moins superstitieux que ses prédécesseurs à la fin des années 1700, mais cela ne veut pas dire qu’ils sont stupides.

Bhangarh n’est pour la plupart ni surveillée, ni gardée. Par conséquent, ceux qui osent se rendre dans la ville fantôme ne trouveront pas de résistance à y entrer, mais ils trouveront la ville entourée de panneaux et après le coucher du soleil est strictement interdite. Des poursuites seraient engagées contre quiconque ne respecterait pas ces instructions. « 

Presque cinq cents ans plus tard, la malédiction de Bhangarh est aussi forte que le jour où les ombres des deux tours ont touché Balu Nath. Si vous en êtes la victime, attendez-vous à rester très longtemps dans la ville des fantômes.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *