Possession : Quand l’esprit et les mondes s’entrechoquent

La possession est souvent considérée comme liée au fait que le diable rattrape un corps humain, mais l’acte peut également être attribué aux fantômes, aux poltergeists et même aux animaux.

Le mot possession vient du latin possessio, qui signifie propriété. Par rapport au paranormal, la possession fait référence à l’occupation d’un corps humain par une force spirituelle.

Types de possession

Beaucoup de gens associent la possession à Satan (le diable). Bien que cela puisse être le cas, il existe plusieurs autres types de possession, dont beaucoup sont énumérés ci-dessous.

– Possession d’esprit

La possession spirituelle se rapporte généralement à l’occupation d’un corps humain par un fantôme ou un poltergeist. Les croyants à de tels phénomènes attribuent la possession d’esprit aux activités inachevées de l’entité incriminée.

– Possession démoniaque

De loin le type de possession le plus largement connu et décrit, la possession démoniaque se réfère à l’occupation d’un corps humain par Satan ou une autre force malveillante. Cette possession est généralement considérée comme une tentative de Satan de conquérir l’humanité.

– Possession Anima

Dans les cultures dans lesquelles les humains peuvent être réincarnés en tant qu’animaux (et vice versa), il existe une croyance en la possession anima. La possession Anima implique un être humain contrôlé par l’esprit d’un animal, généralement ceux qui ont un statut religieux ou qui ont une année dans le zodiaque. Les animaux possédés présentent un comportement typique de cet animal.

Possession en religion

La possession est traitée différemment selon les religions. Parfois, elle est traitée avec prudence, parfois elle est invitée. Vous trouverez ci-dessous une liste décrivant comment certaines religions perçoivent la possession.

– Possession dans les branches du christianisme

Les branches du christianisme traitent la possession de la même manière, avec prudence. Les premiers signes de possession dans ces religions sont un comportement extrêmement violent sans cause apparente, une force surnaturelle et une capacité psychique.

– Possession dans les églises orthodoxes

Les Eglises orthodoxes orientales et orientales considèrent souvent la possession comme une situation à traiter correctement dans les meilleurs délais. Les Eglises considèrent la maladie, généralement incurable, comme le premier signe de possession et l’exorcisme étant le moyen accepté de soulager la victime.

– Possession dans le bouddhisme et l’hindouisme

Les bouddhistes et les hindous considèrent les pensées négatives comme le premier signe de possession. Les autres signes, liés ou non, incluent les convulsions et les hallucinations. Selon les valeurs de la société, la possession d’esprit peut être perçue soit comme grave (souvent avec l’incapacité de penser positivement), soit comme un signe de divinité.

– Possession dans la Wicca

Au cours d’une cérémonie connue sous le nom de « Dessiner sur la Lune », les Wiccans invitent la déesse à prendre possession de l’appareil. La grande prêtresse est généralement la seule à être possédée et la cérémonie est effectuée comme un moyen de donner à la déesse une voix véritable. La déesse part d’elle-même.

Conditions médicales confondues avec une possession

Les symptômes des maladies reconnues sont souvent confondus avec la possession, généralement dans des endroits où la connaissance des conditions est rare ou inexistante. Quelques exemples sont énumérés ci-dessous.

– Trouble dissociatif de l’identité

Le trouble de l’identité dissociative est une maladie mentale rare caractérisée par l’apparition de personnalités multiples au hasard chez une personne. Dans les sociétés avancées, le trouble de l’identité dissociative peut être traité, mais dans les pays moins modernes, les personnalités multiples sont souvent confondues avec des démons.

– Psychose, Hystérie et Manie

En raison de la modification de l’état de réalité de nombreux patients atteints de psychose, d’hystérie et / ou de manie, les conditions sont parfois confondues avec la possession. La démonomanie est une maladie mentale acceptée caractérisée par la conviction du patient qu’il est possédé.

– Schizophrénie

Parmi les autres symptômes, les schizophrènes avancés ont tendance à présenter des troubles sociaux, des habitudes de langage inhabituelles et une perte de contact total avec la réalité. En tant que tel, la condition est parfois confondue avec le patient ayant été maîtrisé par un mauvais esprit ou par Satan.

Cas notables de possession

L’histoire a fourni plusieurs enregistrements de possession, survenant à la fois au niveau singulier et au niveau de la masse. Ci-dessous quelques exemples.

Résultat de recherche d'images pour "possession aix en provence"
possession d’aix en provence

– Les possessions d’Aix-en-Provence

Dans un couvent des Ursulines à Aix-en-Provence, en France, en 1611, huit religieuses seraient devenues possédées par des démons. Leurs symptômes comprenaient des épisodes non provoqués de rage, des convulsions, une hystérie et une demande soudaine d’attention sexuelle.

A cette époque, la France menait une chasse aux sorcières et c’est sur cette base que les biens des sœurs auraient été causés par la magie. Le père Louis Gaufridi, un visiteur fréquent du couvent et un amoureux présumé de l’un des possédés, a été accusé du crime et a été brûlé sur le bûcher.

– Les possessions de Loudon

En 1634, il y a eu un autre cas de possession massive en France, cette fois dans un couvent des Ursulines à Loudon. Seize des sœurs du couvent étaient possédées par plusieurs démons inconnus et présentaient des symptômes comprenant une rage non provoquée, un langage très grossier et des convulsions.

Leur exorciste, le père Jean-Joseph Surin, a offert son propre corps aux démons et aurait subi des actes d’automutilation, des tentatives de suicide et une incapacité à penser clairement.

Les démons ont ensuite été exorcisés. Le père Urban Grandier, un visiteur fréquent du couvent, a été arrêté pour sorcellerie. Il a ensuite été torturé et brûlé sur le bûcher.

– Michael Taylor

En 1974, dans la ville d’Ossett, en Grande-Bretagne, l’anglican Michael Taylor est devenu possédé par plus de 40 démons. Il présentait des symptômes tels qu’un comportement extrême et violent et un langage très grossier. Taylor a été exorcisé à l’église St. Thames; les prêtres ont réussi à le soulager de 40 démons, bien qu’ils aient prétendu qu’il en restait encore plusieurs.

Néanmoins, Taylor a été renvoyé à la maison, où il a assassiné sa femme et étranglé leur chien. Une telle violence était hors de propos pour Taylor et celui-ci affirma plus tard qu’il n’avait aucun souvenir de l’événement.

Dans l’affaire suivante, Taylor a été emprisonné et déclaré fou.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *