Waverly Hills : Le sanatorium le plus célèbre d’Amérique

Le Sanatorium de Waverly Hills possède une collection d’histoires de fantômes qui ont fait de Louisville, dans le Kentucky, l’un des endroits les plus recherchés pour les enquêtes paranormales.

Au cours du XIXe et du début du XXe siècle, la tuberculose a ravagé les États-Unis. En 1900, Louisville (Kentucky) affichait l’un des taux de mortalité par tuberculose les plus élevés du pays.

Des facteurs géographiques et environnementaux ont fait de Louisville le lieu idéal pour la tuberculose et sa propagation rapide. Le placement de Louisville dans des marécages bas a fait de la ville une cible facile pour la maladie.

Histoire du sanatorium de Waverly Hills

Un hôpital a été construit en 1910 pour accueillir les victimes de la maladie, mais rapidement surpeuplé et un deuxième hôpital a été construit. Waverly Hills a été construit en 1924 et, même s’il était considéré comme le sanatorium contre la tuberculose le plus avancé du pays, des centaines de personnes sont encore décédées au plus fort de l’épidémie.

Les médicaments pour lutter contre la tuberculose n’étaient pas encore disponibles alors que cette terrible maladie ravageait le pays. Les traitements prescrits à Waverly Hills étaient souvent tout aussi horribles que la maladie elle-même.

Par exemple, les médecins ont placé des ballons dans les poumons des patients, puis les ont remplis d’air. Cette procédure s’est généralement mal terminée. Les côtes et les muscles ont parfois été enlevés pour laisser la place à l’expansion des poumons. La plupart des patients n’ont pas survécu à ces procédures.

Les patients qui n’ont pas survécu à Waverly Hills ont été largués dans une chute appelée The Body Chute. Des corps sont passés par le tunnel depuis l’hôpital et ont atterri sur la voie ferrée au pied de la colline. Cela a été fait pour que les patients ne voient pas les cadavres quitter l’hôpital. Les corps ont finalement été enlevés dans les trains.

La tuberculose a diminué dans les années 1930 et des médicaments étaient déjà disponibles dans le monde pour traiter cette maladie dans les années 1940. Waverly Hills a fermé ses portes en 1946 et a plus tard rouvert en tant que Sanatorium de Waverly Geriatrics en 1961. Il existe de nombreuses histoires de mauvais traitements infligés à des patients de cette époque. Les contraintes budgétaires ont aggravé la situation dans les années 70 et Waverly a été fermé indéfiniment en 1982.

Waverly Hills a rencontré de nombreux propriétaires différents dans les années 80 et 90 et, en 2000, le bâtiment était en très mauvais état. Les sans-abri ont cherché refuge dans ses chambres tandis que des vandales ont pulvérisé des murs et détruit des biens. Les jeunes sont venus à Waverly Hills la nuit à la recherche d’une bonne frayeur.

Les fantômes du sanatorium de Waverly Hills

Waverly Hills a d’abord acquis sa réputation hantée grâce aux jeunes gens qui erraient dans les couloirs sombres. Alors que cette réputation grandissait et que des histoires circulaient, les célèbres fantômes de Waverly Hills commencèrent à émerger.

Certaines des histoires les plus remarquables incluent une petite fille qui aurait parcouru le couloir du troisième étage et un jeune garçon qui est aperçu en train de jouer avec une balle en cuir par terre. Une apparition féminine apparaîtrait apparemment, les poignets saignaient et criait: «Aidez-moi!». Un homme vêtu de blanc se promène dans la cuisine et une odeur de nourriture y a été rapportée.

Apparemment, une infirmière s’est pendue dans cette pièce tandis qu’une autre a sauté par la fenêtre et est décédée morte au sol. Les autres activités paranormales comprennent les portes qui claquent, les voix désincarnées, les pas désincarnés et les cris.

Des preuves obtenues par des membres de la Atlantic Paranormal Society (TAPS) ont été présentées sur Ghost Hunters de Sci-Fi Channel. Les éléments de preuve incluaient la vidéo d’un personnage court allant d’un côté d’un couloir à l’autre.

Aujourd’hui, Waverly Hills est un point névralgique pour les enquêtes paranormales. Les enquêteurs ont obtenu des enregistrements audio de voix, de gémissements et de pas. D’autres ont rapporté avoir été touchés, avoir été vus et avoir reçu des objets.

Article traduit par Damien pour Preuves du Paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *