Le Poltergeist de Pontefract

Le poltergeist de Pontefract hantait la maison de Jean et Joe Pritchard et leurs deux enfants: Phillip, 15 ans, et Diane, 12 ans. Cependant, lors de sa première comparution, en septembre 1966, la plus grande partie de la famille était partie en voyage. Seul Phillip était présent avec sa grand-mère, Mme Scholes, la mère de Jean.

Le soir du 1er septembre, Mme Scholes était en train de coudre dans le salon. Au moment où Phillip entra, il y eut une rafale de vent, la porte de derrière claqua et la pièce se sentit instantanément glacée. Puis Phillip remarqua un nuage de poussière blanchâtre, semblable à de la poussière de craie. Il n’était pas sorti du plafond, ce n’était que dans la moitié inférieure de la pièce. Il observa les meubles avec une fine couche de poudre.

Phillip et sa grand-mère allèrent chercher tante Marie, qui habitait de l’autre côté de la route. Immédiatement après son entrée, elle a glissé sur une mare d’eau. Ils l’ont épongé, mais d’autres sont apparus. Personne – pas même un homme de la compagnie des eaux – ne pouvait comprendre d’où cela venait.

Au début, les Pritchard n’étaient pas effrayés, mais confus. Ils ont seulement réalisé que la maison pouvait être hantée quand une garde-robe a commencé à se balancer d’un côté à l’autre et à traverser le sol toute seule. À ce moment, Phillip et sa grand-mère ont fait leurs bagages et sont allés rester avec Marie.

Plus tard dans la nuit, Marie et son mari, Vic, décidèrent d’enquêter. Ils avaient un ami, M. O’Donald, qui était intéressé par les fantômes. Ils lui ont donc demandé de venir explorer la «maison hantée».

Lorsqu’ils ont ouvert la porte, ils ont senti une bouffée d’air froid, mais ils n’ont rien trouvé d’anormal. M. O’DOnald a déclaré qu’il pensait que le problème pourrait être un poltergeist. Il a ajouté que les photographes endommageaient souvent les photographies. Puis, comme il était assez tard, il rentra chez lui. Au moment où il était parti, Vic et Marie ont entendu un choc. Dans la pièce voisine, ils ont trouvé la photo de mariage de Pritchard sur le sol. Le verre était fissuré et le papier était coupé en deux.

Après, la hantise a pris fin aussi vite qu’elle avait commencé. Lorsque les autres membres de la famille sont rentrés de leur voyage, tout était revenu à la normale et rien d’effrayant ne s’est passé dans la famille Pritchard pendant deux années entières.

Puis, un jour, Jean Pritchard et Mme Scholes prenaient le thé quand ils entendirent un bruit dans le hall. Ils ont trouvé les couvertures du lit de Jean au pied de l’escalier. Les draps de Phillip ont également été jetés en bas, avec quelques plantes en pot. Mme Scholes était sûre que c’était le fantôme. «Je te l’ai dit, dit-elle, ça recommence!

Cette fois, néanmoins, la hantise était bien pire qu’auparavant. Toute la maison était remplie de bruits et de coups, et les pièces deviendraient soudainement froides. Des dizaines d’objets ont commencé à se déplacer par eux-mêmes.

Résultat de recherche d'images pour "pontefract poltergeist"

Une des pièces de l’étage de la maison était en train d’être décorée et plusieurs pinceaux, une balayeuse à tapis et un rouleau de papier peint ont été projetés dans les airs. La cuisine était également touchée – des marques de morsures géantes apparurent dans un sandwich au réfrigérateur.

Finalement, les Pritchard avaient eu assez. Ils ont décidé de faire appel à un prêtre pour accomplir un exorcisme – une sorte de cérémonie religieuse que certains pensent pouvoir se débarrasser des fantômes et des démons.

Lorsque le prêtre est arrivé, il a suggéré que les bruits de choc et les meubles en mouvement n’étaient pas du tout causés par un fantôme, mais par la maison en train de s’affaisser. Cependant, il a rapidement changé d’avis quand, juste au moment où il avait fini de parler, un chandelier flottait dans les airs et s’agitait sous son nez. Terrifié, il partit en hâte, disant qu’il y avait du mal dans la maison.

Résultat de recherche d'images pour "pontefract poltergeist"

Diane Pritchard, qui avait maintenant 14 ans, semblait être le centre de la hantise. Cela suggérait un poltergeist, car ils sont connus pour victimiser des adolescents. Diane a été jetée hors du lit pendant la nuit et a même été traînée dans les escaliers par une paire de mains invisibles qui agrippait son cardigan.

Cependant, un autre membre de la famille, Maude, la sœur absurde de Joe Pritchard, ne croyait pas du tout des histoires qu’elle avait entendues à propos d’un poltergeist chez les Pritchard. Elle était sûre que Diane et Phillip jouaient des tours, tentant d’attirer l’attention.

Convaincue qu’elle découvrirait une fraude, Maude décida de venir visiter les Pritchards à Pontefract, afin de constater elle-même les événements.

Dès que tante Maude est arrivée, les lumières se sont éteintes. Puis la porte du réfrigérateur s’ouvrit et une cruche de lait en sortit, traversa la pièce et se versa sur la tête de Maude! Toujours convaincue que c’était un tour, elle décida de rester la nuit. Jean et elle se sont arrangés pour dormir dans la même chambre que Diane afin de lui tenir compagnie.

Cette nuit-là, le poltergeist a présenté son spectacle le plus impressionnant à ce jour. Les aliments du réfrigérateur étaient éparpillés sur le sol de la cuisine, toutes les lumières de la maison vacillaient et lorsque Maude se couchait, sa lampe de lecture se détacha du mur et sortit par la porte de la chambre. Et quatre ampoules minuscules, qui faisaient partie du feu à gaz dans le salon, se sont matérialisées dans la chambre de Diane.

Mais la partie la plus effrayante était encore à venir.

Soudainement, une énorme paire de mains velues a atteint la porte, une en haut et une autre en bas. Il semblait y avoir un énorme monstre derrière la porte – jusqu’à ce qu’ils réalisent que ses mains étaient en réalité les gants de fourrure de tante Maude, bougeant par eux-mêmes.

«Va-t’en, tu es méchant!» Cria tante Maude. en réponse, un des gants fit signe aux femmes de s’approcher – mais elles avaient trop peur pour bouger. Puis tante Maude a chanté l’hymne pour effrayer le fantôme, mais les gants ont simplement battu le temps. Jean Pritchard a avoué plus tard que, même si les gants en mouvement étaient effrayants, la façon dont le fantôme taquinait la tante Maude était drôle aussi.

Jusqu’à présent, tout ce qui hantait les Pritchard était invisible. Mais peu de temps après la visite de Maude, Jean et Joe se sont réveillés une nuit pour voir une silhouette cagoulée à la porte. Quand ils ont allumé la lumière, elle a disparu. Leurs amis l’ont également vu – l’un d’eux a dit que cela ressemblait à un moine. Un visiteur l’a même sentie lui toucher la tête.

Il s’est avéré qu’il y avait eu un monastère près de la maison. Le fantôme d’un moine était-il en liberté?

Peu de temps après, le fantôme fit une dernière apparition. Diane et Phillip regardaient la télévision quand ils virent soudain le moine à travers la porte vitrée de la cuisine. Phillip courut après et arriva juste à temps pour le voir disparaître dans le sol de la cuisine. C’est la dernière fois qu’ils en ont vu ou entendu parler.

Le poltergeist de Pontefract était-il un canular? Les chasseurs de fantômes qui ont enquêté sur l’affaire ne le pensaient pas. L’un d’entre eux, Colin Wilson, a déclaré qu’il y avait tellement de témoins et d’événements inexpliqués que l’affaire l’avait seulement convaincu de l’existence de fantômes…

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Sources et crédits : ANOMALIEN

Source: paranormal-encounters.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *