Perception extrasensorielle : Explication du « sixième sens »

La perception extrasensorielle (ESP) est définie par les parapsychologues comme l’acquisition par un esprit humain ou animal d’une information qu’il n’aurait pas pu recevoir par des moyens sensoriels normaux. Certains chercheurs, cependant, contestent le terme «perception extrasensorielle».

Ils protestent contre le fait que le phénomène peut ne pas être une «perception» du tout, car le destinataire de cette information ne sait pas si la connaissance est vraie ou fausse lors de sa première perception. Il faut un incident corroborant pour convaincre quiconque qu’il a perçu quoi que ce soit par des moyens extrasensoriels.

Certains parapsychologues préfèrent parler de «cognition paranormale», mais ce terme est sujet au même type de critique si le destinataire n’est pas instantanément certain de la validité de l’information. En outre, les chercheurs insistent sur le fait que le matériau dans leur domaine va éventuellement fusionner avec la physique actuelle, de sorte que l’adjectif «paranormal» peut être considéré comme un abus de langage.

Résultat de recherche d'images pour "six sense extra sensorial"

Contrairement à l’usage courant, un parapsychologue n’est ni un psychique, ni un mentaliste, ni un astrologue, ni un lecteur qui donne des lectures psychiques. Un parapsychologue est généralement membre de la Parapsychological Association, fondée en 1957 et élue membre de l’Association américaine pour le progrès de la science en 1969. Un parapsychologue est un scientifique qui s’intéresse sérieusement au paranormal (ou aux phénomènes anormaux), qui inclut la télépathie, la clairvoyance, la précognition, la psychokinésie, la hantise, la réincarnation et les expériences de sortie du corps ou de mort imminente.

Voici une brève définition des zones d’ESP étudiées par les parapsychologues:

La clairvoyance est la conscience, sans aides physiques ni moyens sensoriels normaux, de ce qui se passe ailleurs. Ces dernières années, la voyance a parfois été appelée visualisation à distance.

L’expérience hors du corps (aussi appelée projection astrale) est la projection apparente de l’esprit depuis le corps, souvent avec la capacité apparente de parcourir de grandes distances en quelques secondes.

La précognition (prémonition) est l’obtention d’informations sur le futur qui n’auraient pas pu être obtenues par des moyens normaux.

La psychokinésie (télékinésie) est le mouvement d’objets, apparemment causé par une force inconnue de la science physique. L’action directe de l’esprit sur la matière est celle du candidat actuel des parapsychologues, qui incarne l’énergie impliquée dans les cas de poltergeist – ces événements étranges lorsque bouteilles et vaisselle flottent dans les airs, que des feux se déclarent sur la table de la salle de séjour ou que des voix désincarnées piquent des menaces et des obscénités.

La télépathie est le transfert de pensée d’un esprit à un autre. La distance et le temps semblent incapables d’affecter ce phénomène.

Même à partir de ces brèves définitions, il devient évident que de nombreux attributs des phénomènes parapsychologiques, ou psi, se chevauchent. Les parapsychologues sérieux ont longtemps affirmé que chacun de ces types de phénomènes ne constituait qu’un seul aspect de la vie et de l’univers dont les humains font partie. Si des phénomènes parascientifiques tels que la projection du soi astral, l’aptitude à entrevoir l’avenir et la possibilité de transmettre des impressions télépathiques sont établis, les limites de l’univers humain deviennent illimitées.

Nearly everyone has at one time or another received what seemed to have been a glimpse into the world of ESP: Dreaming of a friend from whom one has not heard in months, then receiving a letter from that person in the next morning’s mail; hearing a telephone ring and being so certain of the identity of the caller that one calls him or her by name the instant one lifts up the receiver. These incidents are so common that they receive little more than half-joking comment. It is only when a paranormal event of shocking or dramatic impact startles the emotions that one relates it to others and, perhaps, even records it.

Selon les travaux de laboratoire parapsychologiques sur de tels phénomènes, presque tout le monde a un certain degré d’ESP. Beaucoup de gens utilisent peut-être considérablement la perception extrasensorielle dans leur enfance, mais à mesure qu’ils grandissent, ils ont tendance à inhiber ces facultés subconscientes ou à leur permettre de s’atrophier. De nombreux parapsychologues, psychologues, anthropologues et psychanalystes, dont Sigmund Freud (1856-1939), ont émis l’hypothèse que la télépathie aurait pu être la méthode archaïque originale par laquelle les individus se sont compris. Au fur et à mesure de l’évolution des moyens de communication – facilement compréhensibles par les organes sensoriels -, les méthodes archaïques originales ont été placées à l’arrière-plan du subconscient humain, où elles peuvent encore persister, dans l’attente de se manifester dans certaines conditions.

Il est évident pour les chercheurs en psi que certaines personnes, fonctionnant en grande partie en fonction de leurs humeurs et de leurs besoins psychiques, sont en mesure de faire appel à leurs capacités d’ESP latentes. Certains individus doués sont même capables de faire un usage régulier et pratique des pouvoirs apparemment rares du psi.

Il est intéressant de noter combien d’activités psi sont vécues alors que le receveur est endormi ou dans des états de transe ou d’hypnose. Cela peut indiquer que chaque individu, dans son subconscient, dispose des facultés nécessaires pour se concentrer sur le monde non perçu de l’ESP. Le Dr Montague Ullman a observé que de nombreuses personnes qui sont incapables de communiquer efficacement de manière normale peuvent communiquer à un niveau télépathique et surprendre le thérapeute avec un rêve télépathique riche en conscience, même des problèmes du médecin. Les mêmes lois de la psychodynamique qui s’appliquent au rêve semblent également s’appliquer aux phénomènes psi. Le rêve et le psi sont incompatibles avec les notions de temps, d’espace et de causalité actuellement acceptées.

Les scientifiques plus conventionnels, qui travaillent dans les limites des lois physiques connues actuellement acceptées, insistent sur le fait que les parapsychologues satisfont aux exigences de toutes les autres sciences et qu’ils font ce qui suit: (1) réaliser des expériences contrôlées et reproductibles; (2) développer une hypothèse suffisamment complète pour inclure toutes les activités psi de la télépathie aux poltergeists, de la radiesthésie à la matérialisation.

L’énorme difficulté à satisfaire ces exigences peut être immédiatement comprise par quiconque ayant la moindre connaissance des phénomènes psi. Il serait par exemple impossible de reproduire l’apparition du père d’un homme telle qu’elle lui paraissait au moment de la mort de son père. Cette sorte d’apparition de crise ne se produit qu’à la mort et le père de l’homme ne mourra qu’une fois. Les phénomènes psi sont presque totalement spontanés dans la nature et des éléments ingérables d’humeur et d’émotion jouent un rôle extrêmement important dans tout type d’expérience paranormale.



Comme le commente le chercheur GNM Tyrrell, un patient n’est jamais au courant d’un processus télépathique, clairvoyant ou précognitif à l’œuvre en lui. Il est seulement conscient du produit de ce processus. En fait, il ressort des travaux de laboratoire qu’un effort conscient pour déterminer tout processus psi à l’œuvre en soi le détruirait complètement ou en diminuerait considérablement l’efficacité. Par conséquent, les expériences de laboratoire n’ont parfois permis d’établir, par des tests incroyablement laborieux et de véritables montagnes de statistiques, que des preuves légèrement meilleures que par hasard de la validité de la télépathie, de la clairvoyance, de la précognition et de la psychokinésie.

Les parapsychologues suggèrent que leurs collègues des sciences physiques résistent à la dogmatique. Chaque génération semble oublier que les scientifiques ont dû admettre des faits apparemment impossibles dans le passé. L’électricité, par exemple, était inconnue, à l’exception de quelques événements sporadiques complètement dénués d’explications, tels que la foudre et l’attrait mystérieux de morceaux de papier pour frotter l’ambre. Au fur et à mesure que les faits s’accumulaient, la théorie d’un champ électromagnétique envahissant tout l’espace évoluait. Peut-être qu’un jour les phénomènes psi seront reconnus comme un autre type d’énergie qui imprègne le temps, l’espace et la matière.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source: unexplainedstuff.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *