Comment les lieux deviennent hantés

Nous savons tous qu’il existe des lieux hantés. Ce frisson le long de votre colonne vertébrale, le sentiment de crainte et une baisse soudaine de la température sont tous des signes physiques que vous rencontrez dans un lieu hanté. Cependant, comment les lieux deviennent-ils ainsi?

Certains endroits très célèbres hantés ont des habitants fantômes bien connus qui racontent de nombreuses histoires sur la raison pour laquelle leur esprit reste dans un endroit particulier, comme une personne qui a été torturée à mort ou profondément trahie par un ami ou un être cher ayant entraîné la mort. De nombreux lieux ont tendance à attirer naturellement des fantômes simplement à cause de ce qu’ils sont et de ce qui se passe naturellement dans ces lieux, ce qui signifie que les prisons, les hôtels et, bien sûr, les cimetières sont les lieux de prédilection des défunts qui ne sont pas encore complètement partis.

Cependant, certains des lieux les plus communs hantés peuvent ne pas avoir une histoire aussi spécifique ou pourraient ne constituer qu’une maison apparemment aléatoire. D’où viennent ces esprits et, surtout, comment font-ils de certains endroits leur base d’opérations pour hanter les vivants?

Nuances de gris

Chaque personne est unique dans sa personnalité, son expérience et d’innombrables autres facteurs. Par conséquent, l’empreinte d’un être humain décédé (son esprit ou son fantôme) conserve ces facteurs spécialisés s’il est incapable de continuer après la mort. Ces caractéristiques uniques signifient que chaque histoire attachée à chaque fantôme et, partant, hantante, est différente.

Image associée

Il existe de nombreux facteurs différents pour expliquer comment un lieu devient hanté en raison de la capacité naturelle des humains à varier les uns des autres à de nombreux niveaux. Ne vous attendez pas à ce que chaque lieu hanté soit hanté pour les mêmes raisons, car ils sont tous hantés par des esprits différents et donc par des personnes différentes avec leurs propres histoires à raconter aux vivants.

Les facteurs communs

Même si aucun arrière-plan pour une hantise ne sera exactement identique à un autre, certains thèmes communs apparaissent dans la majorité des lieux hantés. L’histoire du bâtiment ou de la zone est toujours un facteur primordial. Un lieu très ancien qui a une longue histoire d’utilisation humaine et d’habitat est plus susceptible d’être hanté qu’un nouveau, car les chances pour que de mauvaises choses s’y produisent dramatiquement, comme la probabilité qu’au moins une personne subisse quelque chose de très négatif sur le lieu de travail est plutôt élevé.

Les mauvais événements ou situations augmentent toujours la probabilité qu’un lieu soit hanté aussi parce que les esprits qui n’ont pas été affectés par des événements malheureux n’ont généralement aucun problème à se rendre de l’autre côté ou à passer tandis que ceux qui sont au centre d’un tel événement se sentent liés à ce monde jusqu’à ce qu’ils reçoivent une forme de justice, de vengeance ou simplement une personne connaissant leurs histoires personnelles de chagrin.

Les morts violentes, la cruauté et les abus font partie des événements les plus marquants qui lient un fantôme au royaume terrestre. Cependant, d’autres événements tels que le malheur grave, la trahison d’une personne chère à qui ils ont une confiance implicite, et même une maladie intense peuvent tous agir comme une situation négative qui donne l’impression à un fantôme de ne pas pouvoir continuer même après la mort de son corps mortel. Tous ces attributs s’infiltrent dans l’emplacement, que ce soit dans les murs du bâtiment ou dans le sol lui-même, pour laisser une certaine énergie ou impression fantomatique.

Les champs de bataille en particulier peuvent être un endroit où le sang s’infiltrant dans le sol peut créer un résidu spirituel où des êtres fantomatiques en suspens peuvent se manifester et s’attarder sur le sol même et même sur des bâtiments ou des maisons construits plus tard sur le sol souillé par le sang. Dans l’ensemble, la douleur et la souffrance humaines sont les principaux facteurs qui tendent à déterminer si un lieu sera hanté ou non.

Ce n’est pas comme si beaucoup d’histoires existaient au sujet de fantômes qui hantent des arènes sportives ou des parcs à thème comme Walt Disney World, et cette rareté en exemples hante le fait que ces endroits manquent de douleur et qu’ils sont remplis de bonheur et de , émotions excitées. On considère que de nombreux esprits hantent des endroits où leur douleur personnelle était considérée comme la plus grande, mais parfois, les esprits résideront dans des lieux de douleur et de souffrance faisant partie de leur vie à un moment ou à un autre. Les fantômes ont généralement tendance à se maintenir dans des endroits qu’ils considéraient comme les leurs au cours de leur vie passée et dans des régions qui étaient autrefois très étroitement liées à eux-mêmes en tant qu’être humain vivant.

Pourquoi?

Beaucoup de chasseurs de fantômes pensent que les esprits hantent des lieux remplis d’émotions négatives fortes pour raconter l’histoire de ce lieu à des êtres vivants – c’est pourquoi ces entités décédées ont tendance à hanter des lieux qui sont à la source de leurs souffrances et de leurs souffrances personnelles. veulent que les autres connaissent leur propre histoire à cet endroit. Ces professionnels de l’esprit savent très bien qu’un fantôme fait des bruits ou des mouvements pour faire connaître sa présence aux êtres vivants ou parce qu’ils sont particulièrement bouleversés à l’époque, en lien avec l’aspect même humain des sautes d’humeur.

La plupart des fantômes essaient vraiment de se faire connaître sous une forme qui ressemble à celle qu’ils ont dans la vie pour que les personnes vivantes puissent les voir comme avant et impressionner les souvenirs les plus vivants qui les retiennent sur le plan physique. La combinaison de leurs anciens moi (tant dans leur apparence que dans leurs actes et leurs manières) leur permettra généralement de faire savoir aux autres qui ils étaient et de les amener à une enquête sur le passé personnel de l’esprit, leur simple présence indiquant que leur la vie précédente n’était pas moyenne, normale ou remplie de bonheur de manière significative.

Ce désir de laisser les vivants connaître leurs difficultés passées et les problèmes ou questions peu communs signifie que les fantômes vont vraiment se révéler à toutes sortes de gens de tous âges, de tous âges, et surtout de savoir si ces personnes qui visitent les lieux hantés croient en présence des esprits ou non.

Évitement des maisons

Certains des exemples les plus vifs qui hantent les fantômes, que la majorité des gens peuvent facilement se rappeler à la demande, ont lieu dans une maison hantée. Cependant, il existe plusieurs raisons pour lesquelles ces histoires à domicile sont les plus intenses, même si les enquêtes statistiques montrent que les maisons sont très en bas de la liste des lieux qui peuvent être fréquemment hantés par des esprits. Nos maisons sont nos cœurs.

Ils sont le refuge sûr des vivants comme leur propre refuge personnel, ce qui signifie qu’avoir une entité spirituelle fâchée ou contrariée envahissant nos espaces privés et fortifiés nous rend évidemment très effrayés et intimidés. Le fait d’être très effrayant en plus du choc majeur d’entendre parler de quelqu’un ayant une maison hantée est suffisant pour que quiconque se souvienne d’incidents de hantise. Pourtant, les chiffres purs nous disent que les fantômes ont tendance à éviter les maisons de préférence aux autres localités.

Les fantômes ont besoin de beaucoup d’énergie dans une zone pour se matérialiser, et les maisons personnelles n’en ont pas assez pour rendre la manifestation facilement possible pour la plupart des esprits. Les lieux plus grands qui attirent un plus grand nombre de personnes (hôtels, cimetières, musées, églises, navires, ou même des clubs de danse et de musique) fournissent plus d’énergie émotionnelle dans l’air aux fantômes, ce qui en fait un meilleur choix que les foyers humains.

Article traduit par damien pour preuves du paranormal

Auteur: Brooke Windsor, source: paranormalhaze.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *