Les vampires de Silésie : Légende ou réalité, voici 3 cas rapportés

La Silésie est une région historique d’Europe centrale située principalement en Pologne, avec de petites parties en République tchèque et en Allemagne. Silésiens, Slaves et Allemands croyaient que les vampires étaient réels et les craignaient. Ces entités ne ressemblaient en rien à la fiction Dracula de Bram Stoker ou à celles des sectes d’aujourd’hui

Les premiers récits de spectres vampyriques silésiens remontent à la fin du XVIe siècle. L’un des prétendus vampires aurait conclu un pacte avec le diable. À cette époque, les sorcières auraient également conclu le même pacte.

Cordonnier vampire du spectre de Breslau

En 1591, un cordonnier s’est suicidé, ce qui était considéré comme une honte. Sa famille a déclaré qu’il était mort d’apoplexie pour pouvoir enterrer un chrétien.

Le fantôme du cordonnier a commencé à apparaître pendant le jour et la nuit. La nuit, il était allongé près des dormeurs. Parfois, il suffoquait presque les gens et les pincait, laissant des bleus comme preuve. Leur peur était si grande qu’ils se sont réunis dans des pièces éclairées à la bougie pendant l’obscurité, essayant de rester éveillés. Les gens ont demandé aux autorités locales de faire quelque chose à propos du spectre.

Le cadavre, une fois exhumé, ne présentait aucun signe de pourriture. Le cadavre a été ré-enterré sous une potence afin de le maintenir silencieux. Le spectre du cordonnier réapparut et tourmenta les dormeurs. Enfin, sa veuve a avoué qu’il s’était suicidé. Son cadavre a été ré-exhumé.

Ses bras, ses jambes et sa tête ont été coupés et son cœur a été enlevé. Le cadavre et toutes ses pièces ont été incinérés. Ses cendres ont été mises dans un sac, puis jetées dans une rivière. Son spectre n’a jamais été revu.

Spectre vampyrique de la femme de chambre

Après que le cordonnier se soit suicidé, l’une de ses employées de maison est décédée. Il est allégué qu’elle est revenue de la tombe sous forme de poulet. Elle entra dans la maison de sa veuve, s’agrandit et attrapa la griffe d’une servante avec ses serres. La femme de ménage a survécu, mais sa gorge a enflé et elle n’a pas pu manger ni boire pendant un certain temps.

Dans les nuits suivantes le spectre de la femme de chambre apparaissait parfois sous la forme d’un animal. Après que son cadavre ait été exhumé et incinéré, son spectre n’apparaissait plus.

Le spectre de vampire de Johannes

À la fin du XVIe siècle, Johannes C. était riche, influent et échevin de Pentsch. Certaines personnes, y compris ses serviteurs, soupçonnaient qu’il avait réussi parce qu’il avait conclu un pacte avec le diable.

Quand il est mort après avoir reçu un coup de pied par un cheval, une tempête s’est levée et un chat noir s’est précipité dans sa chambre et a attaqué son visage. Au cours de ses funérailles, une autre tempête s’est terminée lorsque son corps a été enterré. Après l’enterrement, des rumeurs ont commencé sur un fantôme avec la voix de Johannes. Selon des récits contemporains, il terrorisait les gens endormis.

Après six mois, le corps de Johannes a été exhumé. Sa peau était tendre, ses articulations n’étaient pas raides et lorsque sa jambe était percée, le sang coulait. Il y avait un procès. Son cadavre a été reconnu coupable. Son corps a été coupé en morceaux, puis incinéré. Johannes n’a plus jamais dérangé les gens.

Spectres de vampire de Silésie: légende ou mythe?

Tout au long de l’histoire, il y a eu des histoires de vampirisme. En 1653, le philosophe anglais Henry More a écrit sur un cas de Silésie dans Un antidote contre l’athéisme. À l’aide des notes de More, le chasseur de vampire Montague Summers publia le document The Vampire in Europe en 1929 comme une fiction. Leurs comptes étaient-ils exagérés?

L’épidémie de vampires était à son apogée à peu près à la même époque que Burning Times, le zénith des persécutions des sorcières. Y a-t-il une corrélation? Est-il possible que les personnes au pouvoir aient créé des vampires qui ont provoqué une hystérie de vampire massive comme ce qui est arrivé aux «sorcières» de Salem, dans le Massachusetts, dans les années 1600? Pourquoi n’y a-t-il pas de cas contemporains? Les vampires ont-ils disparu? Il y a beaucoup de questions, donc l’existence des vampires du Moyen Âge et de la première Renaissance est un sujet de débat.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *