L’étrange affaire d’Olivia Mabel : Magie noire et mort mystérieuse

En 1994, dans l’État du Texas, une personne a appelé le 911 mais est restée silencieuse au téléphone. Néanmoins, la police s’est rendue à l’adresse, mais ce qu’ils ont trouvé à l’intérieur de cette maison a terrorisé tout le monde…

La famille Mabel vivait dans la paisible ville de Selina, au Texas, à environ une heure au nord de Dallas. La famille se composait d’Olivia Mabel, de son mari Travis et de leur fils Aiden. C’était la famille la plus ordinaire et la plus prospère sans problèmes et sans bizarreries.

En mars 1990, Aiden, âgé de sept ans, fut retrouvé mort dans un étang local. Il a été décidé qu’il s’était accidentellement noyé. Sa mère Olivia a été bouleversée par le chagrin, elle a quitté le travail, a cessé de faire du travail social et même son propre mari ne l’intéressait plus. Bientôt, Olivia et Travis ont divorcé.

non résolu
Olivia Mabel et son fils Aiden, âgés de 6 ans, pris un an avant sa mort.

Jusqu’en septembre 1991, elle est toujours apparue près de la maison, mais très vite personne ne l’a vue. Des voisins se sont plaints que la malheureuse mère avait perdu la raison et avait probablement été placée à l’hôpital ou était devenue une femme recluse.

Le 27 février 1994, un appel a retenti chez Mables, dont nous avons parlé au tout début. La police est arrivée à la maison et a commencé à sonner à la porte, mais personne ne leur a répondu. Puis ils ont cassé la porte et sont entrés.

À l’intérieur, tout était tellement abandonné, comme si personne n’avait rien nettoyé depuis plusieurs années. Une épaisse couche de poussière sur toutes les surfaces et l’air vicié parlaient d’eux-mêmes.

Cependant, lorsque la police est entrée dans la chambre à coucher, elle s’est révélée incroyablement propre et toutes les choses ont été soigneusement pliées. Au milieu de la pièce, Olivia Mabel était assise dans un fauteuil à bascule, vêtue d’une chemise de nuit et de chaussons. Elle tenait dans ses mains une poupée faite maison faite grossièrement de bâtons.

À en juger par l’état de son corps, Olivia était morte depuis au moins un mois.

Photographie de l’autel prise sur les lieux

Avant la chaise était ce qui aurait pu être un autel. Sur la table, recouverte d’une couverture pour enfants, déposent des images du petit Aiden, ses dessins, les lettres qu’Olivia a écrites à son fils après sa mort, plusieurs de ses jouets, des bougies, des fleurs et une urne avec les cendres d’un garçon.

La table était couverte de notes sur du papier jaune dans un langage incompréhensible. Plus tard, il s’est avéré qu’il s’agissait de sanscrit et que des mots tels que «Créer» et «Élever / Construire» ont été écrits.

Au début, tout ressemblait à ce que pensaient les voisins: Olivia est devenue folle de chagrin et a passé toutes ses journées à désirer son fils. Un 911 a probablement appelé quelqu’un des voisins.

Mais alors les bizarreries ont commencé. Les enquêteurs ont trouvé un autre billet dans la maison, daté du 27 février 1994, le jour où il y a eu appel au 911. Au même moment, le billet était clairement écrit de la main d’Olivia, il s’agissait de son écriture inégale bien connue. Mais comment cela peut-il être? Olivia, à en juger par les restes secs, est mort au moins un mois avant.

«Suicide» note et poupée maison

Dans cette note effrayante était écrit ce qui suit:

«Mon Aiden, je suis désolé. Je suis vraiment désolé. Je n’aurais jamais dû laisser ça devenir comme ça. Je pars. Je ne vous laisserai pas me garder vous, VILE, EViL CREATURE. Maman vient pour toi, Aiden, ma douce Aiden. Maman t’aime. « 

L’enquête officielle a conclu qu’Olivia avait écrit la lettre à l’avance, mais certains des agents ont par la suite admis que, lorsqu’ils se trouvaient dans la maison Mabel, ils se sentaient très mal à l’aise et sentaient la présence d’un autre monde. Ils étaient tellement convaincus de ce qu’ils ressentaient qu’ils ont même fait appel à un expert en phénomènes paranormaux.

Francesco Santiago, dont l’oncle aimait beaucoup les choses occultes, a été le premier officier de police à suggérer que l’autel créé par Olivia n’était pas simplement un signe mémorable, mais servait également à créer le soi-disant tulpa ou formes de pensée.

Peut-être qu’Olivia essayait de créer une image de son fils mort, et pour cela, elle a eu recours à des pratiques magiques. Mais que s’est-il passé ensuite? La tulpa créée par Olivia à l’image d’Aiden est-elle devenue incontrôlable? Peut-être que Tulpa était celui qui a tué Olivia? Dans sa note à son fils, Olivia a-t-elle qualifié de «créature vile et méchante»? Et qui ou quoi a placé les appels silencieux du 911 de la maison ce soir-là?

Malheureusement, rien n’a été dit à la presse sur les révélations de l’autopsie d’Olivia Mabel et sur les causes de sa mort.

Alexandra David-Néel, exploratrice franco-belge, spiritualiste et bouddhiste, a observé la création du tulpa au Tibet au XXe siècle et écrit dans Magic and Mystery au Tibet: «Une fois que le tulpa est doté de suffisamment de vitalité pour être capable de jouer le rôle d’un être réel , il a tendance à se libérer du contrôle de son fabricant. Ceci, disent les occultistes tibétains, se produit presque mécaniquement, tout comme l’enfant, lorsque son corps est terminé et capable de vivre séparé, quitte le ventre de sa mère. « 

La maison principale au ranch Footlights

En 2005, le cas de Mables a refait surface dans la presse lorsqu’il s’est avéré que personne ne voulait acheter leur maison abandonnée. Le locateur a finalement invité un expert paranormal d’Austin Drew Navarro à la maison pour effectuer un «nettoyage».

Selon Navarro, dès qu’il est entré dans la maison, il a presque étouffé:

«Je suis allé dans des centaines d’endroits étranges, mais jamais auparavant je n’avais ressenti une force aussi puissante. Je pouvais à peine respirer et mon cœur battait à tout rompre », a-t-il déclaré aux journalistes.

L’énergie de la maison était différente dans différentes pièces, mais partout était très négative. Navarro n’a pas découvert exactement ce qui n’allait pas dans cette maison, mais il a comparé l’entité diabolique, qui y vivait probablement jusqu’à présent, avec un enfant qui se précipite dans l’hystérie par impuissance et colère.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *