La légende du tunnel hurlant de Niagara Falls

Pour tout amateur de paranormal, la partie réellement frustrante est que même si un lieu peut être légitimement hanté, vous avez au mieux une chance sur vingt de connaître le phénomène réel.

Ce petit passage souterrain en pierre à Niagara Falls, en Ontario, est alors quelque chose de vraiment unique, car il dispose d’un moyen spécifique pour appeler l’entité. Ceux qui ont le courage d’entendre les cris d’une jeune fille brûlée vive. Bienvenue dans le tunnel hurlant…

La légende locale dit que le tunnel est hanté par l’esprit tourmenté d’une jeune fille qui a été découverte et brûlée vive après s’être mise à l’abri de ses assaillants dans le passage souterrain. Certaines versions de cette légende racontent que l’agresseur était son père, d’autres qu’il s’agissait de brimades du quartier, et une autre raconte encore qu’elle a été violée puis brûlée vive par un conducteur errant.

Résultat de recherche d'images pour "tunnel niagara falls ontario"

Marcher dans le tunnel de jour comme de nuit est parfaitement sûr et, en fait, ce n’est pas si différent des autres passages souterrains. L’entité ici n’est pas une entité malveillante et elle n’a aucun intérêt pour ceux qui viennent de traverser, mais allumer une allumette et la scène changera radicalement.

Pendant plus d’un siècle, ceux qui allumaient une allumette dans le tunnel sentiraient immédiatement la présence de quelque chose avec eux et «sentiraient» – comme dans le toucher physique.

Dans de nombreux cas, le match est immédiatement détruit, mais ceux qui persistent et parviennent à garder un match allumé vont soudainement entendre un cri extrêmement fort. Chaque personne éprouve ce cri de manière différente, mais tous décrivent le son de l’agonie qu’il véhicule.

Voilà où cela devient vraiment intéressant. En 1992, une équipe de chercheurs s’est rendue dans le tunnel pour capturer le son en enregistrant à plusieurs niveaux, y compris PVE et vidéo. Ils ont allumé le match et ont tous vécu le phénomène décrit ci-dessus, du premier au quatrième match, jusqu’au cri du cinquième.

Ils ont également signalé avoir ressenti la présence physique d’une personne marchant dans leur groupe. Malgré tout cela, la vidéo et tout l’équipement d’enregistrement ne montraient absolument rien. Quel que soit ce qui se passe à l’intérieur du tunnel Screaming, cela se produit spécifiquement pour les personnes qui le subissent et n’est pas audible ou visible pour les appareils d’enregistrement ou les personnes se trouvant à l’extérieur du tunnel.

Tout cela pourrait donner lieu à un grand débat sur la psychose de masse, car des milliers de personnes âgées de plus de cent ans ont vécu ce phénomène et beaucoup en même temps, mais pour ceux qui ne sont pas dans le tunnel quand l’allumette est allumée, cela n’existe tout simplement pas.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *