Voici les grimoires les plus puissants au monde

La définition «grimoire» vient du vieux mot français «grammaire» qui signifiait «grammaire» et était utilisé pour désigner tous les livres écrits en latin. Néanmoins, au 18ème siècle, le terme avait pris un nouveau sens: manuels de magie européens médiévaux.

Les Grimoire étaient des collections de sorts, des instructions pour créer des objets magiques et des guides pour invoquer des démons, des anges et des esprits. Ils incluaient souvent des dioramas astrologiques, des listes d’entités mystiques et même des instructions pour mélanger des médicaments. Alors que dans la société actuelle, le terme «grimoire» englobe toutes sortes de collections de magie, les grimoires authentiques sont basés sur les traditions magiques des rituels et des textes juifs, musulmans et chrétiens médiévaux.

Par conséquent, un authentique grimoire ne contenait généralement pas de rituels païens ni de magie. J’ai rassemblé une liste de dix des grimoires les plus influents et les plus significatifs de l’histoire. Mon but était de les présenter dans l’ordre chronologique. Cependant, comme beaucoup de grimoires n’ont pas de date de publication précise, j’ai dû prendre des libertés pour les organiser. En outre, beaucoup de grimoire avaient plusieurs noms. Pour chaque entrée, j’ai essayé d’inclure les plus importantes.

Manuel de Munich / Manuel de Nécromantique de Munich / Manuel de magie démoniaque de Munich / Manuel du nécromancien (XVe siècle)

Le manuel de Munich est un grimoire inhabituel dans la mesure où il se concentre sur la magie et la nécromancie démoniaques. Il passe presque complètement sous silence les anges et les rituels pour les invoquer. Il est intéressant de noter que les experts pensent qu’il n’a été écrit que par un membre du clergé.

Beaucoup de ses sorts incluent le sacrifice d’animaux et de créatures mythologiques et folkloriques. Par exemple, un sort pour créer un banquet imaginaire implique le sacrifice d’une hoopoe (un oiseau coloré trouvé dans toute l’afro-eurasie). Le livre est également important pour plus que son contenu magique. C’est une fenêtre sur la façon dont le clergé et les érudits chrétiens ont vu et pratiqué la magie au Moyen Âge.

Grand Grimoire / Le Dragon Rouge (1522?)

Le Grand Grimoire est un livre de magie noire qui prétend avoir été écrit en 1522, mais qui pourrait être né après le 18ème siècle. Il est considéré comme le plus mauvais et le plus dangereux des grimoires. Le texte a un but sinistre: convoquer Lucifer ou Lucifuge Rofocale (le démon en charge du gouvernement de l’Enfer) afin de conclure un pacte avec le diable.

Il contient également une hiérarchie d’esprits infernaux. Mais en plus de l’invocation des démons, il contient un grand nombre de sorts, de formules et de secrets. Ceux-ci incluent des sorts pour que les gens dansent complètement nus et invisibles. Mais soyez prévenu! Le Grand Grimoire est considéré comme si atroce que même des magiciens expérimentés et des praticiens de l’occulte le mettent en garde.

Heptameron (‘Sept jours’) de Peter de Abano (1496)

L’heptamère de Peter de Abano a été écrit par le célèbre philosophe et astrologue italien Pietro de Abano, décédé en prison à la suite de l’inquisition pour hérésie et athéisme. Il a vécu de 1250 à 1316, mais son Heptameron n’a pas été publié avant la fin des années 1400.

Le texte est un manuel de magie planétaire. Il détaille les rites d’appel des anges pour chacun des sept jours de la semaine. Il contient également des instructions pour la création de cercles magiques, les consécrations de sel, d’eau et d’encens et les heures planétaires. Ce grimoire était particulièrement important car il influençait le Lemegeton, un célèbre livre de démonologie du XVIIe siècle.

Libri Tres d’Occulta Philosophia de Heinrich Cornelius Agrippa / Trois livres de philosophie occulte (1531)

Les trois livres de la philosophie occulte ont été écrits par le célèbre magicien, astrologue et alchimiste allemand Heinrich Cornelius Agrippa. Les livres traitaient de la magie élémentale, céleste et intellectuelle. Ces trois types de magie sont subdivisés en de nombreuses autres disciplines différentes comprenant les quatre éléments: l’astrologie, le kabbalhaisme, la numérologie, l’angélologie, le dépistage et l’alchimie.

Les trois livres ont été des points de repère dans les discussions sur la magie en termes intellectuels et intellectuels. Ils contiennent également une grande quantité de magie païenne et néoplatonicienne. C’est aussi une source de grande curiosité, car il fait référence à des extraits d’œuvres obscures et / ou perdues de personnalités historiques célèbres telles que Pythagore, Ptolémée, Platon et Aristote, et fournit des extraits sur la magie. Même selon les normes modernes, ils sont considérés par les occultistes comme des textes faisant autorité en matière de magie.

Le livre de la magie sacrée d’Abra-Melin le mage (années 1450)

Le livre de la magie sacrée d’Abra-Melin le mage était à l’origine une collection de secrets magiques et kabbalistiques. Cependant, il a acquis une popularité particulière lors de son adoption ultérieure par l’Ordre Hermétique de la Golden Dawn (un ordre magique en Grande-Bretagne à la fin du 19ème et au début du 20ème siècle) et par la religion de Thelema (développée au début du 20ème siècle par Aleister Crowley ).

Le texte lui-même est une sorte de roman épistolaire dans lequel Abraham de Worms décrit son voyage d’Allemagne en Égypte avec les secrets d’Abra-Melin à son fils Lamech. Selon le texte, Abraham rencontra le puissant mage égyptien Abra-Melin qui lui enseigna la magie kabbalistique. Le texte contient un rituel complexe et élaboré pour contacter son ange gardien et recevoir des secrets magiques de lui. En tout, le rituel prend dix-huit mois. Il contient plusieurs autres sorts et magies: le lancement de charmes d’amour, la fuite, l’invisibilité et la capacité de découvrir un trésor enfoui.

La clé de Salomon / Clavis Salomonis / Mafteah Shelomoh (XIVe-XVe siècle)

La clé de Salomon est l’un des grimoires les plus célèbres, les plus importants et les plus influents de tous les temps. Bien qu’il prétende provenir du roi Salomon, il remonte à la Renaissance italienne des XIVe et XVe siècles. Il a inspiré de nombreux autres grimoires tels que The Lesser Key of Salomon. Les incantations et les sorts contenus à l’intérieur étaient considérablement puissants.

Avant qu’ils puissent être exécutés, le pratiquant avait besoin de confesser ses péchés et d’être purgé du mal, invoquant ainsi la protection de Dieu. Le texte comprend des instructions pour les conjurations, les invocations et les malédictions invoquant et contrôlant les esprits des morts et des démons. En outre, il détaille tous les différents rituels de purification, tenues spéciales et instruments mystiques à utiliser lors de ces pratiques.

Sefer Raziel Ha-Malakh Liber Razielis Archangeli / Livre de Raziel l’Ange (XIIIe siècle)

Le Sefer Raziel Ha-Malakh, le Liber Razielis Archangeli, est considéré comme l’un des ouvrages les plus importants et les plus importants sur la magie juive. Il est censé contenir toutes les connaissances de l’univers. Ce grimoire était partiellement basé sur le Sepher Ha-Razim susmentionné. Tous deux ont été attribués à d’éminentes figures bibliques par l’archange Raziel.

Cependant, alors que Sepher Ha-Razim a été révélé à Noah, cela a été révélé à Adam. Soi-disant, après avoir été forcé de quitter le jardin d’Éden avec Eve, il a prié Dieu de le guider. Dieu a ensuite envoyé Raziel lui apprendre les voies de la nature à travers ce texte. Il aborde des sujets tels que l’angélologie, le zodiaque, la gematria (un système d’attribution de valeurs numériques à des mots et à des phrases), les sorts de protection et les talismans. Il comprend également une liste des différents noms de Dieu. Ce texte est devenu particulièrement important dans la magie de la Renaissance allemande avec le Picatrix.

Liber Juratus / Le livre assermenté d’Honorius (XIIIe siècle)

Le Liber Juratus prétend être le produit d’une conférence de magiciens qui voulaient consolider toutes leurs connaissances en un seul texte afin de les préserver de la persécution, qu’ils soient responsables de l’Église. À l’époque, l’Église tentait de détruire tous les livres de magie. En fait, une des raisons pour lesquelles les authentiques grimoires sont si rares est que l’Église a été si efficace pour les découvrir et les brûler.

Le texte est présenté comme une conversation avec l’ange Hochmel. Le mot «Hochmel» est une version de l’œuvre hébraïque «Chockmah» (sagesse). Le livre couvre 93 chapitres et un large éventail de sujets, tels que comment conjurer et contrôler les démons, comment découvrir un trésor et comment sauver son âme du purgatoire. Une des caractéristiques majeures du Liber Juratus est sa méthode permettant d’obtenir la «vision béificique» qui consiste à obtenir une vision du visage de Dieu.

Le Picatrix / Ghâyat al-Hakîm fi’l-sihr / Le but du sage / Le but du sage (10-11ème siècle)

On pense généralement que le Picatrix est un livre de la première magie arabe. Initialement écrit en arabe, le Picatrix était l’un des premiers et des plus importants textes écrits sur la magie astrologique. Il détient également la distinction d’être l’un des plus grands grimoires de l’histoire. Bien qu’il soit impossible de confirmer qui l’a écrit à l’origine, le mathématicien andalou Ahmad Al-Majriti en a souvent parlé.

Traduit en latin en 1256, il devint extrêmement influent sur la magie occidentale, même par des mages de la Renaissance comme Cornelius Agrippa et Marsilio Ficino. Il contenait des sorts allant de «comment détruire une ville avec le Rayon du silence» à «comment influencer les hommes à distance». Le texte contenait également une liste d’images magiques et détaillait leurs utilisations. Cela prend souvent la forme de graver les images d’étoiles sur des objets spécifiques.

Sepher Ha-Razim / Le Livre des secrets / Le Livre des amulettes (IIIe siècle)

La tradition kabbalistique dit que le Sepher Ha-Razim a été donné à Noé par l’archange Raziel puis transmis au roi Salomon, une des figures majeures de l’Ancien Testament pour sa richesse, sa sagesse et son pouvoir magique. Ce texte est antérieur aux autres textes kabbalistiques majeurs tels que le Zohar et le Bahir. Il est divisé en sept sections, sans préface, qui reflètent les sept jours de la création et les sept cieux.

Chaque section contient une liste d’anges et de sorts pouvant être exécutés. Ces sorts sont d’une grande variété. Ils peuvent être utilisés pour soigner, attaquer des ennemis, prédire l’avenir et apporter de la chance. Les incantations prennent de nombreuses formes: répétition, langage inversé, mots et noms étrangers. Ces sorts utilisent également des objets rituels et des sacrifices d’animaux.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source: toptenz.net

3 réflexions sur “Voici les grimoires les plus puissants au monde

  • 18 septembre 2019 à 17 h 30 min
    Permalien

    Est ce possible de s en procurer un

    Répondre
  • 11 avril 2020 à 3 h 08 min
    Permalien

    Bonjour, je suis Monsieur CIRIUS Marcel, je suis attiré par ce livre
    « les grimoires les plus puissants au monde »
    2) je suis à la recherche d’un livre pouvant me permettre de faire : voyage astral, voyage dans le monde invisible, voyager partout dans le monde mystiquement, grace à des Talismans ou amulettes, et ou la magie.
    M. CIRIUS Marcel
    06 52 70 12 57

    Répondre
  • 14 avril 2020 à 23 h 43 min
    Permalien

    Bonjour, je suis Monsieur CIRIUS Marcel, je suis attiré par ce livre
    « les grimoires les plus puissants au monde »
    2) je suis à la recherche d’un livre pouvant me permettre de faire : voyage astral, voyage dans le monde invisible, voyager partout dans le monde mystiquement, grace à des Talismans ou amulettes, et ou la magie.
    M. CIRIUS Marcel
    06 52 70 12 57

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *