Rencontre avec l’homme aux grimaces

Vers 11 h 45, le 11 octobre 1966, deux garçons, Martin Munov et James Yanchitis, rentraient chez eux à pied à Elizabeth, dans le New Jersey.

Les garçons sont bientôt arrivés au coin de 4th Street et de New Jersey Street. Le péage surélevé de NJ était au-dessus de la tête.

Une rive escarpée d’environ 30 pieds s’étend de l’autoroute à la rue en dessous et a été bloquée par une haute clôture à maille de chaîne. Les garçons se trouvaient juste en face de la clôture, juste en face de la rue. Munov et Yanchitis n’avaient jamais vu personne derrière la clôture, mais cette nuit serait différente.

Yanchitis verrait d’abord l’homme souriant et, après avoir poussé son ami vers le coude, Munov a également vu l’homme. La zone était bien éclairée par les lumières de la rue afin que les deux puissent voir l’étrange être clairement.

Au début, son dos était tourné vers les garçons, mais ils pouvaient voir qu’il portait une combinaison étincelante verte avec une large ceinture noire, faisait bien plus de six pieds et semblait chauve.

Puis l’homme souriant se retourna et les regarda droit dans les yeux. Les garçons ont rapporté que l’homme avait un sourire énorme, le teint foncé et les yeux noirs et bouclés, très écartés l’un de l’autre.

Yanchitis et Munov ont été terrifiés par l’inconnu et ont rapidement quitté les lieux, laissant l’homme grinçant derrière. Bizarrement, interrogés par la police plus tard dans la soirée, ils ne pouvaient pas se rappeler si l’homme qui grimaçait avait un nez ou des oreilles.

L’auteur John Keel a entendu parler du rapport de Grinning Man et s’est rendu à Elizabeth trois jours seulement après l’observation de Grinning Man pour interroger Munov et Yanchitis. Keel était accompagné de l’enquêteur ufologique James Moseley et de l’acteur Chuck McCann.

Les 3 étaient impressionnés par les garçons et pensaient être honnêtes et raconter un événement réel. Que ce soit correctement ou non, Keel a établi un lien entre le rapport de Grinning Man et les observations d’OVNIS dont il a affirmé qu’il se produisait à proximité et presque au même moment.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *