Les salles hantées de Cumbria

Le comté de Cumbria abrite les plus hauts sommets et les lacs les plus profonds d’Angleterre. C’est également l’emplacement de plusieurs manoirs qui ont acquis une réputation pour des phénomènes d’un autre monde.

Levens Hall

Composé à l’origine d’une tour de pèle construite en 1350 pour défendre les frontières contre les pillards écossais, le Levens Hall fut considérablement agrandi à l’époque élisabéthaine et est maintenant un manoir. La salle est située près de Kendall au bord de la rivière Kent et dispose d’un remarquable jardin topiaire conçu par Guillaume Beaumont.

C’était à l’origine la maison de la famille Redman et a traversé plusieurs dynasties avant d’être hérité par les Bagot, qui sont les propriétaires actuels. Levens Hall compte de nombreux fantômes, dont une dame grise, une dame rose et un chien fantôme.

La dame grise a été vue à plusieurs reprises dans la maison et sur le terrain. La légende raconte qu’elle est le ressentiment d’une femme gitane affamée qui a demandé de l’aide dans la salle à l’époque des années 1700.

Levens Hall

Refoulée par les propriétaires de Levens, elle aurait proféré un sortilège, affirmant que la salle ne se déroulerait jamais de père en fils tant qu’un faon blanc ne serait pas né dans le parc et que la rivière Kent ne serait plus gelée. Depuis ce jour fatidique, un héritier masculin est né jusqu’à la fin du 19ème siècle, lorsque ces deux événements se sont finalement produits.

Pour la première fois vue en 1973, la Pink Lady est une apparition plus récente à Levens. Elle porte une longue robe rose et un bonnet, et a été observée par des groupes entiers de visiteurs. Contrairement à la dame grise, son identité est inconnue.

Les visiteurs de la salle ont également rencontré un petit chien noir dans l’escalier qui semble assez réaliste jusqu’à ce qu’il disparaisse soudainement. Un autre incident inexpliqué dans la salle a impliqué un clavecin apparemment joué par des mains invisibles.

Moresby Hall

Lors de modifications structurelles, des restes humains ont été découverts à Moresby Hall, un manoir du XIIe siècle situé près de Whitehaven. La salle a récemment été transformée en hôtel et les clients ont souvent signalé avoir vu des fantômes et avoir connu d’autres phénomènes surnaturels.

Trois squelettes ont été découverts sous le plancher de l’entrée principale et les os d’un enfant ont été découverts dans une cheminée. On soupçonne également un partisan du vieux prétendant mort de faim après s’être réfugié à Moresby après l’effondrement du soulèvement jacobite de 1715.

Moresby Hall

Apparemment, il était dissimulé dans l’une des pièces cachées de la salle et avait été oublié sans le savoir. À ce jour, le corps de ce malheureux n’a jamais été localisé…

La présence de ces macabres découvertes pourrait-elle être à l’origine des événements surnaturels de l’hôtel? Certains invités affirment avoir été témoins du fantôme du malheureux Jacobite, tandis que d’autres ont aperçu le spectre d’un cavalier dans les escaliers.

D’autres manifestations incluent une silhouette sombre qui se cache dans les coins, les cris désincarnés d’enfants gémissants entendus en pleine nuit, et des formes indistinctes qui dérivent lentement d’une pièce à l’autre.

Dalston Hall

Semblable à Moresby Hall, Dalston Hall a été converti en hôtel et, à l’instar du Levens Hall, c’était à l’origine une tour de défense construite pour protéger les frontières qui devinrent plus tard un manoir. Diverses enquêtes ont confirmé que cette salle vieille de 500 ans est l’un des hôtels les plus hantés d’Angleterre.

On dit qu’une variété d’apparences hante les salles lambrissées et les escaliers en colimaçon. Un fantôme en costume Tudor connu sous le nom de Lady Jane apparaîtrait dans la galerie des ménestrels du Baronial Hall – l’une des parties les plus anciennes du bâtiment.

Dalston Hall

La salle 4 est supposément fréquentée par le fantôme d’une dame qui a été vue assise à plusieurs reprises au coin du feu. On pense qu’elle est l’esprit malheureux d’une femme de chambre qui est tombée dans les escaliers et s’est cassé le cou depuis longtemps.

Des médiums curieux ont rencontré une sinistre manifestation dans les caves qu’ils ont surnommée M. Fingernails, en raison de la longueur inhabituelle de ses doigts et de ses ongles. L’entité a pris la forme d’un brouillard noir capable de se déplacer à travers les étages.

L’immense cave est également hantée par un fantôme connu sous le nom de «l’homme à tout faire» – une ombre amicale connue pour son aide auprès des ouvriers en visite. Parmi les autres activités étranges, citons le chuchotement de jeunes filles, des silhouettes ténébreuses et fugaces et des lumières ternes.

Brougham Hall

Connu sous le nom de «Windsor du Nord» à l’époque des divertissements réguliers de la royauté, Brougham Hall est également le repaire de plusieurs spectres agités et d’une ancienne malédiction. Situées près du bourg de Penrith, les parties les plus anciennes de la salle datent de 700 ans et ont été complétées au fil des siècles. Il a été abandonné dans les années 1930 et est ensuite tombé en ruine.

Situé à proximité de la frontière écossaise, Brougham Hall a été le théâtre de nombreuses batailles et escarmouches. Des soldats fantômes ont été aperçus sur le site. L’édifice serait également hanté par les fantômes de Henry Brougham et de son frère William, qui vivaient dans la salle à l’époque victorienne.

Brougham Hall

Une femme appelée Eleanor a également été vue. Le fantôme d’un garçon appelé James dont la mort accidentelle était apparemment dissimulée après sa chute lorsqu’il travaillait dans la salle au 19ème siècle est toujours en train de parcourir les lieux.

Une découverte déconcertante a été faite lorsque les travaux de restauration de Brougham Hall ont commencé dans les années 1980. Un crâne humain a été retrouvé dissimulé dans l’un des murs. On pense qu’il s’agit d’un ancêtre de la famille Brougham qui a fait l’objet d’une croisade, ou peut-être même des restes d’une victime sacrificielle.

Le crâne a été lié à une malédiction qui dit à quel point il se passera des choses désagréables s’il est retiré des lieux Lorsque le crâne a été retiré de la salle par le passé, les occupants ont été assaillis par des bruits de pleurs surnaturels en pleine nuit. Le crâne est resté muré dans la salle depuis.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *