Octavius : Le vaisseau fantôme

En 1761, un voilier nommé The Octavius ​​quitta Londres à destination de la Chine et arriva sans encombre à destination environ un an plus tard.

Elle quitta la Chine en 1762 et se dirigea vers l’Arctique, le capitaine ayant décidé de tirer parti de la chaleur inhabituelle et tentant d’essayer de raccourcir l’itinéraire empruntant le passage du Nord-Ouest dans l’Arctique, qui n’avait jamais abouti jusqu’à présent. terminé.

Le navire et son équipage ne devaient plus être entendus avant treize ans avant de franchir le passage, mais ils étaient dirigés par un équipage décédé environ treize ans plus tard en tant que navire fantôme.

On présumait qu’elle avait été dépassée par l’Arctique et s’était perdue avec son équipage. Bien que ce soit plus une légende qu’un fait, l’Octavius ​​reste l’un des récits les plus célèbres de tous les navires fantômes.

Le 11 octobre 1775, un navire baleinier appelé The Herald a trébuché sur Octavius ​​flottant sans but au large des côtes du Groenland. Apparaissant comme étant sans équipage et abandonnés, ils ont traîné le long du navire abandonné et ne sont montés à bord que pour retrouver l’équipage entier sous le pont figé, comme si il essayait de fuir le froid. Le capitaine du navire a été découvert toujours assis à son bureau.

Il était apparemment en train de terminer une inscription au journal du 11 novembre 1762, soit treize ans plus tôt. Dans sa cabine, il y avait aussi une femme morte, un garçon mort recouvert d’une couverture et un marin mort avec une poudrière. L’équipe d’embarquement terrifiée n’a pris que le journal de bord du capitaine avant de quitter le navire, car elle ne voulait plus le consulter, craignant qu’il ne soit maudit et ne souhaitant plus rien avoir à faire avec le navire.

L’équipage de l’Octavius ​​avait duré un certain temps, selon le journal, jusqu’à ce que les provisions froides et décroissantes l’emportent.

Apparemment, treize ans après être resté pris au piège dans la glace qui avait scellé son destin et celui de son équipage, Octavius ​​était devenu déverrouillé par la banquise en dégel et complétait le passage nord-ouest tenu par un équipage de marins morts.

La dernière position enregistrée du navire le situe à environ 250 milles au nord de l’actuelle Barrow, en Alaska. Le Herald l’a retrouvée à la dérive au large des côtes du Groenland, ce qui voudrait dire que l’Octavius ​​et son équipage ont été le premier navire à effectuer ce voyage. Cet exploit ne serait accompli par un équipage vivant qu’en 1903-1906, année où Roald Amundsen compléta le passage.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Par Paul Middleton, source: Ghosts, the paranormal, mythes et légendes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *