La mort mystérieuse de la famille Popenkoff

Le corps de Marthe Popenkoff a été retrouvé au bord d’une route près d’Orskaia. Il y avait des lacérations sur son corps, mais les autorités ont déterminé qu’elles n’étaient pas assez graves pour causer la mort.

Le médecin a attribué sa disparition à la syncope, mot archaïque pour évanouissement. Mais les gens croyaient que Marthe avait été assassinée. Henri Durant, un ingénieur français résidant temporairement près d’Orskaia, a décidé de mener une enquête.

Durant et Hersant enquêtent sur la mort de Popenkoff

L’ingénieur a envoyé une lettre à M. Hersant à propos de l’affaire et l’a invité à participer à l’enquête. Hersant était un médium qui étudiait le paranormal.

Quand Hersant arriva, Durant lui dit que même si Marthe était une femme respectable sans aucun ennemi connu, les gens pensaient qu’elle avait été assassinée. Hersant a demandé à examiner son corps. Il inspecta les marques avec sa loupe et découvrit quelque chose qu’il ne partageait pas avec Durant.

Durant a montré à Hersant l’endroit où le corps a été retrouvé. Hersant a fait remarquer que c’était un endroit parfait pour un meurtre. La configuration de la terre – contenant des étagères menant à une vallée étroite – exclut toute possibilité de fuite de la victime.

Ils sont allés enquêter sur le moulin désolé. Hersant a étudié les murs. Quand il en eut fini, il déclara que l’enquête était terminée pour la nuit et qu’il voulait voir la maison de Marthe le lendemain.

Environ six heures plus tard, la nouvelle selon laquelle les trois enfants de Marthe ont été retrouvés morts dans leur lit a balayé Orskaïa. Leurs cadavres, avec des lacérations identiques à celles de leur mère, ont convaincu les gens qu’ils avaient été assassinés.

La police a arrêté Peter Popenkoff, le mari de Marthe, pour les crimes commis. En quelques jours, il a été retrouvé mort dans sa cellule avec les mêmes lacérations.

Popenkoff Séance au Millhouse

Hersant, Durant et le curé père Mickledoff se sont rendus au moulin. Hersant a dessiné un grand cercle avec des symboles à l’intérieur, assis au milieu et a dit aux autres de se tenir sur le seuil.

Quand l’horloge d’une église sonna à minuit, les hommes entendirent battre des ailes, un hurlement macabre et ressemblant à un animal, et virent un énorme hibou noir descendre du plafond pour atterrir devant Hersant, qui ordonna au prêtre de prier pour la mort et de répandre la pluie. eau bénite sur le cercle. Lorsque le prêtre a aspergé l’eau bénite, l’oiseau a disparu.

Il avait l’impression psychique que Marthe avait été tué par un oiseau et il avait vu le fantôme de la chouette dans le moulin. Il a conclu qu’il avait tué les Popenkoff. Quand il a interviewé des voisins, ils lui ont dit que les enfants de Popenkoff, encouragés par leurs parents, avaient torturé et tué le hibou qui vivait dans le moulin.

Cette nuit-là, à l’insu des autres, il organisa une séance pour libérer l’esprit de terre du hibou.

Fait ou fiction?

Il existe de nombreux cas documentés d’apparitions d’animaux et de hantises. Les comptes d’animaux spectraux incluent ceux liés à un lieu et les apparitions d’animaux de compagnie que les êtres chers et les visiteurs aperçoivent. Les animaux fantomatiques ou réels sont considérés comme des présages de mort.

Le hibou tueur, s’il est authentique, fait exception à la découverte que les fantômes, animaux ou humains, n’ont jamais tué de personnes. Certains qui ont entendu parler de la Bête du Gévaudan et qui ont tué des gens pourraient penser que c’était un fantôme, mais c’était un véritable animal qui a finalement été tué.

Quand O’Donnell a écrit sur le hibou spectral, les récits paranormaux des gens ont été pris à leur valeur nominale et n’ont pas fait l’objet de recherches ni d’études. O’Donnell a-t-il «eu»?

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *