Le fantôme de la chambre 10 : Témoignage

Je suis infirmière dans un grand centre médical du nord de l’État de New York. Une nuit, mon patient dans la chambre 10 a demandé à parler avec moi quand j’ai eu quelques instants.

Cet individu était un homme âgé de 45 ans qui avait subi une arthroplastie du genou. il était un individu intelligent et articulé.

Lorsque je disposai enfin de quelques minutes, je pris une chaise. Le patient était visiblement énervé, mais faisait de son mieux pour rester sous contrôle.

« Ecoute, tous les soirs après le changement de quart, je me lève et il y a ce type qui se tient à la fenêtre et qui regarde dehors » et il se tient maladroitement, s’appuyant presque sur une jambe et ne répond pas lorsque je l’appelle. »Je me rendors, mais cela fait maintenant deux nuits et cela commence à devenir effrayant.

Avez-vous une idée de qui cela pourrait être?

Je ne l’ai vraiment pas fait et j’ai eu du mal à croire que quelqu’un de quart de nuit resterait dans la chambre d’un patient en regardant par la fenêtre. Aucun membre du personnel vêtu de sueurs. J’ai supposé que mon patient était en train de vomir, comme il l’a dit, et avec la noirceur, il a confondu le vêtement. Néanmoins, cette nuit-là, je suis resté un peu, j’ai parlé à l’une des infirmières de nuit et lui ai dit ce que disait la patiente de la chambre 10.

Elle avait l’air visiblement bouleversée et s’est adressée au patient pour lui demander une meilleure description.

Le patient a répété ce qu’il m’avait dit, puis l’infirmière a posé quelques questions. «Pourriez-vous nous dire de quelle couleur étaient les pulls?» «Une couleur claire, il fait noir dans la pièce, mais le sweat-shirt ressemblait à un genre de sweat-shirt collégial.» At-il porté quelque chose sur la tête »? “Oui… ..il avait une casquette de baseball ou quelque chose”

L’infirmière a l’air plus bouleversée et le patient l’est aussi. « Qu’est-ce qui se passe ici, qu’est-ce qui ne va pas, qui est ce type »?

L’infirmière s’assit presque en larmes. «C’est John.» «Il est décédé dans cette pièce il y a plusieurs mois. Il n’a jamais porté de blouse d’hôpital, mais a toujours transpiré et un sweat SUNY Albany. Il avait un cancer et devait être amputé d’une jambe. Il n’y avait plus aucun signe de cancer et il était prêt à être libéré lorsqu’il a subi une embolie [caillot de sang] et est décédé. Le gars que tu décris est mort.

Eh bien, j’étais assez effrayé, sans parler du patient, qui voulait changer de chambre. Nous l’avons certainement hébergé et transféré dans une autre pièce.

Le lendemain, je suis retourné aux anciennes cartes et j’ai trouvé le dossier du patient John, l’histoire de l’infirmière de nuit.

Puis cela a commencé: le patient suivant dans la même pièce a vécu la même chose et a demandé à bouger. Cela arrivait fréquemment, mais ce qui était intéressant, c’était que John ne semblait être que pour les patients calmes et stables et jamais pour les personnes nerveuses ou âgées. Certaines infirmières n’iraient pas dans la pièce, d’autres disaient des prières. Une fois, l’un des aumôniers a été consulté, mais il ne voulait rien avoir à faire avec cela.

La nouvelle a été diffusée et de nombreux patients ont refusé d’être admis dans la chambre 10, alors que l’esprit était bénin et ne faisait que regarder par la fenêtre. Une chaîne de télévision locale a eu vent de l’histoire et a voulu installer des caméras dans la pièce. C’est devenu un casse-tête de relations publiques.

La dernière fois que John a été rapporté, c’était environ un an après sa mort. curieusement, le patient dans la chambre à l’époque venait de se faire amputer une jambe. Le lendemain matin, la patiente a signalé à l’infirmière de jour le «gentil garçon compréhensif qui portait des vêtements de travail en soirée et qui m’avait tant encouragé».

John n’a pas été vu depuis.

Bien que je n’ai pas vu le fantôme, des dizaines de patients l’ont fait et ont donné la même description. Personne n’a pu réfuter l’histoire. Un auteur et expert local dans ce domaine a affirmé que «c’était une histoire de fantôme aussi vraie que je ne l’ai jamais entendue».

Jessica

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *