Les tunnels hantés de Shanghai à Portland

La ville de Portland est affectueusement appelée Beervana pour ses nombreuses microbrasseries. La ville a plus de cafés brassicoles par habitant que toute autre ville américaine, mais cette statistique est également étroitement liée au passé sombre de la ville.

On n’entendra jamais Portland parler de « ville labyrinthique souterraine hantée massive », mais sans cela, elle ne serait jamais devenue Beervana. Bienvenue dans les tunnels de Shanghai…

L’Orégon fut le premier État américain à adopter une interdiction en 1843, mais celle-ci fut bientôt abrogée cinq ans plus tard pour être de nouveau adoptée en 1914.

On pense que durant les cinq premières années d’interdiction, des tunnels de fortune ont été construits sous la ville de Portland pour le transport d’alcool illégal, mais ce sont les 66 années d’interdiction qui ont permis la croissance massive du labyrinthe souterrain que nous connaissons maintenant. comme les tunnels de Shanghai à Portland.

S’inspirant des contrebandiers, les propriétaires d’entreprises locales et les associations professionnelles ont commencé à investir de l’argent dans la construction d’un réseau de distribution de tunnels qui permettrait une livraison rapide et sans entrave des approvisionnements des ports au centre-ville. Une fois que la prohibition a de nouveau frappé, les contrebandiers ont maintenant un chemin de fer clandestin plus qu’idéal pour ainsi dire.

Tout cela semble aller, sauf que les tunnels passaient sous ce qui était devenu ces dernières années le district de China Town à Portland, et ont ainsi commencé à assaillir et à kidnapper des hommes valides pour les vendre dans un esclavage d’Extrême-Orient appelé «Shanghaiing».

Cependant, le problème avec les agressions et les enlèvements d’hommes valides, qui étaient aussi des criminels et des bootleggers, est que cela ne se déroule pas toujours comme prévu. C’est la partie où shanghaiing commence à pâlir par rapport à l’histoire des tunnels de Shanghai.

Normalement, si une victime ripostait, elle serait soit relâchée, soit tuée en fonction des circonstances, mais dans le labyrinthe souterrain de Portland, les ravisseurs avaient une alternative. Les bootleggers seraient enfermés et affamés, souvent battus ou torturés pour se vider de leur esprit ou au moins pour briser leurs corps capables avant l’expédition.

De toute évidence, cette pratique a également entraîné la mort de nombreux hommes. On estime que cette pratique s’est poursuivie sans entrave pendant près de 30 ans dans les tunnels de Shanghai à Portland.

Pour aggraver les choses, il ne faut pas un génie d’abducteur pour comprendre que les tunnels de Shanghai pourraient également être utilisés pour l’enlèvement et le viol de femmes, tel qu’était le sort d’une jeune femme nommée Nina.

Nina était une prostituée qui travaillait au Merchant Hotel, où se trouve maintenant «Old Town Pizza». On dit qu’elle a été droguée et violée dans la section des tunnels de Shanghai qui passe en dessous de l’hôtel.

Devant dissimuler l’existence des tunnels, ses ravisseurs l’ont tuée et ont jeté son corps dans une cage d’ascenseur abandonnée. On dit que son fantôme hante le restaurant ainsi que les tunnels environnants.

Les occurrences fantomatiques des profondeurs des tunnels de Shanghai incluent tout, des sons de gémissements, de conversations silencieuses, de pleurs et même de cris. Certains visiteurs des tunnels ont rapporté des murmures venant du coin d’une pièce de stockage, demandant instamment de savoir où ils se trouvaient et comment sortir.

Au cours des dernières années, le gouvernement de Portland, par le biais d’historiens, a désespérément tenté de discréditer l’histoire des tunnels de Shanghai, y compris celle du shanghai, ce qui, en toute honnêteté, semble être une tentative désespérée.

https://www.youtube.com/watch?v=BXIrurIE0KQ

L’Oregon est historiquement connu et documenté comme l’un des points chauds du shanghaiing. Argumenter sur le fait que les tunnels n’ont pas été utilisés semble un peu étrange. Leurs arguments incluent des déclarations telles que «pas de preuve enregistrée», ce qui, étant donné que nous parlons d’activités criminelles, ne prouve rien du tout.

Selon une autre déclaration, l’existence des tunnels de Shanghai à Portland n’était même pas complètement connue avant les années 1950. Encore une fois, compte tenu du fait que la pratique s’est arrêtée dans les années quarante, c’est simplement la preuve que l’élément criminel a fait du bon travail.

Aujourd’hui, des portions des tunnels de Shanghai sont ouvertes au public via des visites guidées fournies par le biais des services aventureux de Portland Walking Tours. Ces visites sont un moyen fantastique de découvrir les profondeurs d’une étonnante relique de l’histoire cachée de Portland. Elles ont été appelées «chasse aux fantômes 101».

Si vous recherchez une expérience plus optimiste, le Shanghai Tunnel Bar situé au 211 SW Ankeny St. prétend être l’une des entrées des tunnels moins visités. Qu’ils vous le montrent ou non, c’est une autre histoire.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *