Robert : La poupée la plus terrifiante de l’histoire?

Au début des années 1900, un homme riche du nom de Dr. Otto habitait à Key West et avait pris plusieurs « serviteurs » (esclaves) des Bahamas. Dans ce que beaucoup supposent être un acte de vengeance, un serviteur de Bohême a offert à Robert Eugene Otto, une poupée faite de fil de fer, de tissu, de paille et, très probablement, de pierre d’âme (probablement du fils du serviteur décédé à l’époque) .

Ce type d’enchantement dans certaines pratiques vaudou implique qu’un petit cristal soit placé dans un objet, lui conférant ainsi du pouvoir en prenant sa propre âme. La sœur d’Eugene est décédée à peu près au moment où il a reçu la poupée et a immédiatement emporté celle-ci à Robert. Eugene a donné à la poupée son nom de Robert et il a été appelé à la place d’Eugene (Gene) par tous les autres. Au cours de son enfance, chaque fois que quelque chose de grave se produirait ou que quelque chose serait imputé à Eugene.

Les événements inexplicables qui commençaient à se produire étaient encore plus troublants: verrerie et argenterie jetées dans la salle à manger, serviteurs verrouillés pendant leurs rondes nocturnes, vêtements déchirés et literie dans des pièces longtemps inutilisées, perturbées et froissées au sol. D’autres jouets bien-aimés appartenant à Eugene ont commencé à être mutilés et brutalisés alors qu’au fond de la nuit, il y avait un bruit de gloussement. On pouvait souvent entendre Eugene jouer joyeusement dans sa chambre de jouets un instant, puis, après un silence solennel, le son d’une conversation basse se répercutait à l’oreille des serviteurs, d’abord avec la voix enfantine de Gene, puis sur un ton totalement différent.

Parfois, la voix d’Eugene pouvait sembler agitée, mais la voix qui répondait ne faisait que paraître insistante, et ce sont ces moments-là qui ont commencé à gêner les serviteurs, puis ensuite Mme Otto. À une occasion, la mère inquiète s’emparait de son enfant et, curieusement et inopinément, son fils se recroquevillait dans un coin de la pièce et la poupée perchée sur une chaise ou sur le lit, semblant jeter un regard noir au garçon. Eugene continuera à entretenir des relations étroites avec Robert jusqu’à son départ pour étudier l’art à Paris. Il y rencontrera sa future femme Anne.

Robert la poupéeIls se marièrent bientôt et s’installèrent dans son ancienne maison à Key West, connue désormais sous le nom de «The Artist House». Eugene a fait construire par les artisans une pièce à la taille de Robert, située dans la tourelle du troisième étage de sa maison de style victorien, et elle a même fait construire des meubles et abaissé les plafonds. Le mariage a été un désastre dès le début parce qu’Eugene a insisté pour que Robert accompagne le couple partout, y compris à la table et à côté du lit des nouveaux mariés. Les enfants qui rentraient chez eux après l’école (et beaucoup ont été interrogés – toujours avec les mêmes résultats) affirment qu’ils verraient Robert se déplacer dans les fenêtres à l’étage même quand personne n’était à la maison, et à certaines occasions, il sautait d’une fenêtre à l’autre. , déplacez vous de l’autre côté et entrez par la fenêtre de l’autre côté de la pièce. Comme Eugène âgé, il devint de plus en plus violent envers Anne et il fut découvert que, à de nombreuses reprises, il l’enfermerait dans un placard incliné sous la chambre de Robert, sous les escaliers, plusieurs jours à la fois. Après la mort d’Eugene et son enterrement dans le cimetière de Key West, Anne partit pour la maison de sa famille à Boston et autorisa la location de la maison.

Quand Anne est partie, elle a laissé Robert enfermé dans sa chambre à l’étage et a signé un contrat de location stipulant que «Robert doit rester le seul occupant de la mansarde» ou le contrat était annulé. Cela est resté vrai jusqu’à sa mort en 1976. Les premiers nouveaux rapports concernaient un plombier travaillant après le départ d’Anne. Le plombier a rapporté:

«Je travaillais dans la plus grande partie du grenier de la maison. Les gens là-bas voulaient en faire une pièce supplémentaire, donc je courais les lignes pour de nouvelles toilettes. La poupée avait l’air assez effrayante, assise sur la petite chaise qui tenait son animal en peluche, mais j’avais le travail à faire pour que je ne pense pas beaucoup au début. Alors que mon travail se poursuivait, je devais faire quelques voyages pour obtenir des pièces de la camionnette. Chaque fois que je revenais, je pouvais jurer que la poupée avait bougé un peu. Comme je le disais, j’avais du travail à faire, alors je l’ai ignoré autant que je le pouvais, mais lorsque je venais de terminer le travail et que je commençais à descendre les escaliers, j’ai entendu un petit garçon rigoler derrière moi. Quand je me suis retourné, la poupée était de l’autre côté de la pièce. La première chose que j’ai faite a été de regarder où se trouvait l’enfant, mais il n’y avait personne. Je n’avais pas vraiment peur, mais c’était bizarre alors j’ai juste continué à descendre les escaliers et à gauche. Certains de mes outils sont probablement encore là-haut. « 

Les futurs occupants ont déclaré avoir entendu des bruits dans les étages supérieurs, notamment des bruits de pas, des éclats de rire et des accidents, et ils ont constaté, après inspection, que Robert s’était déplacé de l’endroit où ils l’avaient laissé. À ce moment-là, il se croisait généralement les bras, ne bougeait ou ne croisait pas les jambes, ou passait d’une chaise à Les occupants ont été tellement dérangés par le danger qu’ils l’ont enfermé dans un coffre sous le coffre de la mer, respectant ainsi le contrat de location. Robert s’est de nouveau engagé dans un grenier. Mais on dit que cela ne lui a pas plus plu qu’au premier essai, et les nuits sont devenues insupportables pour les nouveaux propriétaires qui auraient retrouvé Robert dans toutes sortes d’endroits, dans toutes sortes de situations délicates. Lorsque la poupée a été retrouvée en train de rire en tenant un couteau de cuisine au pied du lit des nouveaux propriétaires, Eugene Otto n’a pas été blâmé pour cela.

Après de nombreuses années, Robert fut finalement retrouvé dans le magasin du musée East Martello et, à la demande générale, exposé. Beaucoup de gens ont émis l’hypothèse que Robert perdait de l’énergie après avoir été enfermé dans la poitrine pendant de nombreuses années. Cependant, maintenant qu’il a de nouveau un contact humain, il draine de l’énergie. Peut-être cela explique-t-il les trois stimulateurs cardiaques qui se sont arrêtés devant lui, les nombreux reportages selon lesquels de nouvelles piles d’appareil-photo meurent devant lui, les nombreux appareils photo qui ont cessé de fonctionner devant lui (la principale autorité de Robert a passé 6 jets du film et qu’il n’a qu’une poignée de plans à développer) et l’activité accrue de la poupée. Les conservateurs de musée rapportent que Robert change souvent de position la nuit même s’il est enfermé derrière une vitre dans une valise à l’intérieur d’un musée en briques avec des portes en bois verrouillées de trois pouces et des barreaux à chaque fenêtre. Les gens qui viennent voir Robert signalent également que ses expressions faciales changent sous leurs yeux. Croyez ce que vous voulez, mais l’histoire de la poupée Robert reste l’une des plus effrayantes qui soient.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *