Les cercueils suspendus de Sagada (vidéo)

Les Igorots sont une tribu autochtone qui vit à Sagada, dans le nord des Philippines. Ils pratiquent depuis longtemps la tradition d’enterrer leurs morts dans des cercueils suspendus, cloués au flanc des falaises, au-dessus du sol.

On prétend que cette pratique remonte à plus de 2000 ans, bien que personne ne semble savoir s’il existe des cercueils aussi vieux.

Quand les anciens de la ville atteignent un âge avancé, ils commencent à sculpter leur propre cercueil. Toutefois, si la personne est trop faible ou malade, d’autres membres de la famille ou des membres de la famille le feront à sa place.

Les cercueils sont constitués de troncs de pin ou de bois creux, et sont généralement plus petits que la taille réelle de la personne décédée, car ils sont placés dans le cercueil dans la position fœtale afin de s’y adapter, car les citadins estiment que les morts devraient quitter le monde de la même manière qu’ils y sont entrés et, ce faisant, le défunt aura une paix complète.
Le corps du défunt est également fumé pour éviter une décomposition rapide.

Les rites pré-funéraires commencent au stade de la mort, des sacrifices d’animaux seront exécutés avec des chants et des prières pour le mourant. Lorsque la mort tombe enfin, les membres de la famille sont obligés de manger et de rester avec les disparus et ne sont pas autorisés à quitter le village.

Cercueils Sagada

Ils sont également invités à offrir toute l’aide possible, ce qui évitera que des malheurs se produisent parmi les membres de la famille restants.

Les cercueils sont suspendus dans des falaises très élevées et, sur le chemin menant aux falaises, il est encourageant de constater que de nombreuses personnes portent le corps. On croit que le liquide corporel des morts, s’il est barbouillé à la personne qui porte le cercueil, donne la bonne fortune, la chance, le succès ou les compétences des morts, sera hérité de celui qui porte le cercueil.

Suspendre les cercueils en hauteur est une croyance centenaire, certains pensent que plus le corps est posé haut, plus la personne est proche du ciel. Aujourd’hui, les habitants de Sagada observent encore les traditions et les rituels de leurs ancêtres.

Certains des cercueils sont suspendus par des cordes et des fils métalliques, d’autres sont cloués à la falaise, ils le font en descendant la paroi de la falaise … ajouté ensuite de la même manière.

Cercueils Sagada

On pense qu’il y avait aussi des raisons plus pratiques à cette forme d’inhumation. Par exemple, il a été suggéré que les Igorots savaient que les cadavres se décomposeraient rapidement s’ils étaient enfouis dans le sol. Ils ont donc décidé de les enterrer du côté des falaises.

Résultat de recherche d'images pour "sagada igorots"

En outre, il est dit que les animaux mangeraient les cadavres s’ils étaient enfouis dans le sol. De plus, à l’époque où la chasse à la tête était une pratique courante, les cadavres enterrés dans le sol auraient été des cibles faciles, tandis que les corps suspendus aux falaises seraient à l’abri des chasseurs de têtes.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Par Paul Middleton, source: Ghosts, the paranormal, mythes et légendes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *