Voici les 3 endroits les plus hantés de Portland

Pour ceux d’entre vous qui aiment les aventures palpitantes dans le côté obscur, ou veulent juste une bonne frayeur, vous apprécierez visiter ces lieux hantés célèbres à Portland, Oregon.

Mais méfiez-vous – sous la façade luxuriante de la ville de Roses se trouvent des souvenirs effrayants du passé sordide de la ville. Déplacez-vous avec précaution et assurez-vous d’amener un ami.

Tunnels de Shanghai – Centre-ville de Portland

Au-dessous du restaurant animé Hobo’s, au cœur de la vieille ville de Portland, se cache un monde sombre et sinistre d’une autre époque. Un labyrinthe de tunnels serpente dans cet endroit situé près de la rivière Willamette, où le destin tragique de nombreux hommes et femmes a commencé ou s’est terminé pendant plus de 90 ans. Sombre, chaud, humide et peut-être même hanté.

Commençant vers 1850 et se terminant dans les années 1940, les tunnels de Shanghai à Portland étaient réputés pour détenir des victimes sans méfiance qui devaient être vendues à des capitaines de la marine ayant besoin d’un équipage. Enlevés dans des bars, des bordels, des salles de jeux ou des salles d’opium, les hommes ont été littéralement lâchés par des trappes en descendant une bière ou en riant avec des amis dans les tunnels sombres de la ville.

Et pour 50 dollars par tête, ces hommes drogués et battus étaient vendus à des capitaines de la marine pour de longs voyages pour lesquels ils ne s’étaient pas inscrits et la plupart n’avaient jamais été revus.

Les hommes n’étaient pas les seuls captifs dans ces tunnels. Les femmes qui avaient été volées dans les rues ont été retenues dans les tunnels pour être vendues en esclavage blanc ou en prostitution. Une fois vendues, ces femmes n’ont jamais été vues ni entendues.

La visite du tunnel souterrain commence au restaurant Hobo avec le guide et l’historien de longue date des tunnels, Michael Jones, guidant le groupe à l’extérieur jusqu’à une porte en métal dans le mur de briques.

Avec des lampes de poche à la main, les randonneurs descendent un escalier raide en bois dans la nuit obscure où Jones commence à décrire la vie et fréquemment la mort de ceux que le shanghaï est mis au service.

De nombreuses personnes sont mortes dans ces tunnels après avoir été frappées trop violemment à la tête, une surdose de médicaments inactivés ou rester trop longtemps dans les cellules claustrophobes. Plus de 35 hommes sont morts après avoir bu ce qu’ils pensaient être du whisky, mais ils ont fini par être un liquide d’embaumement.

Et beaucoup de jeunes femmes amenées dans les tunnels pour vendre des bébés égarés aux mains de ces hommes sans scrupules qui vendaient également les enfants. Plusieurs visiteurs des tunnels ont affirmé avoir vu une femme près d’un landau abandonné et qui pleuraient pour son enfant perdu.

Alors que le rire joyeux retombe au-dessus de chez Hobo, surnommé le Lasso Saloon à l’époque chancelante, Jones révèle l’une des nombreuses portes du piège au-dessus de laquelle beaucoup de victimes sans méfiance sont tombées pour commencer son périple. Les visiteurs des tunnels repartent avec une compréhension plus profonde du passé naguère de Portland.

Parc de la cathédrale

En 1949, Thelma Taylor, âgée de 15 ans, a été enlevée à un arrêt de bus par un vagabond nommé Morris et emmenée sous le pont de St. Johns dans une zone connue à Cathedral Park. Là, elle a été attachée, violée et détenue pendant une semaine avant de mourir. Morris a finalement été arrêtée et exécutée pour sa mort, mais la souffrance de Thelma ne s’est pas arrêtée là.

Pendant de nombreuses années, des cris ont été entendus tard dans la nuit dans la région et la police a été envoyée à de nombreuses reprises pour vérifier la région, mais sans trouver personne. La police n’a plus été appelée dans cette région depuis plus de cinq ans, mais le silence inquiétant en dit long.

Certains pensent que des activités paranormales se cachent toujours sous et autour du pont. Beaucoup attribuent cela au fait que Portland, en tant que ville dotée de nombreux ponts, a connu plusieurs suicides au cours des années et que les âmes égarées cherchent toujours la paix.

Cathedral Park est situé sur N. Edison Street et Pittsburgh Avenue à Portland.

White Eagle Tavern

La chair de poule abondent lorsque vous entrez dans la White Eagle Tavern, jadis sauvage et dangereuse, qui appartient maintenant à McMenamin’s, une chaîne de restaurants régionale. Cet ancien bâtiment en brique situé près de la rivière Willamette a été construit en 1905 et abritait une taverne animée, un bordel et une fosse à opium où des vies ont été détruites et dont de nombreuses victimes ont été brutalement enlevées aux nombreuses femmes qui y travaillaient. La taverne a été à juste titre surnommée « Bucket of Blood » à ses débuts pour les nombreuses bagarres féroces qui y ont éclaté.

Le rez-de-chaussée abrite le bar où des concerts sont organisés en soirée. Les employés et les clients ont tous connu une activité de poltergeist, telle que des chaises se déplaçant sur le sol ou des pièces de monnaie se matérialisant sur le bar de nulle part.

Des objets tels que des vadrouilles et des balais ont été vus se projetant dans les airs, lancés par des mains invisibles. Un personnage a été vu marchant dans le couloir menant à la salle de bain des hommes, mais personne n’y a été enquêté.

La prostitution a prévalu dans le sous-sol et au deuxième étage de la taverne. Le sous-sol abritait des femmes asiatiques et noires achetées ou forcées à se prostituer, certaines ne voyant jamais la lumière du jour une fois qu’elles avaient été entraînées dans le sous-sol sombre. Les bébés nés de ces femmes ont été emportés, probablement vendus au plus offrant.

Une tanière à opium aurait également existé ici. Les médiums qui ont visité le sous-sol ressentent un fort sentiment de violence et de mort. Les marches qui mènent au sous-sol ont été un point chaud d’activité. On a vu des balais et des vadrouilles planer sans aide à cet endroit et un employé a senti des mains la pousser, l’envoyer dans les escaliers.

Le deuxième étage abritait les prostituées blanches dans les 13 salles, ce qui donnait plus d’intimité aux visiteurs qu’au sous-sol. Bien que cette zone ait été fermée au public jusqu’à récemment, des bruits se font entendre et l’odeur de parfum s’y glisse.

On a vu un visage qui scrutait la fenêtre à l’étage même s’il n’y avait personne. Maintenant, l’étage est ouvert au public avec onze chambres disponibles pour les invités. Mais méfiez-vous; vous ne dormirez peut-être pas seul si vous y passez la nuit.

Le fantôme le plus célèbre est celui d’une prostituée blanche nommée Rose qui a été assassinée à l’étage par le directeur de la maison close, dans une colère jalouse en 1926. On l’a entendue pleurer de désespoir alors qu’elle errait dans les chambres et les couloirs.

Une apparition a été vue à plusieurs reprises mais disparaît dans nulle part. Sam, un autre fantôme de taverne serait le visage vu à la fenêtre. Il a vécu dans les chambres à l’étage pendant de nombreuses années et y est décédé en 1955. Son esprit ne semble pas pressé de partir.

La White Eagle Tavern est située au 836 North Russell Street à Portland.

Portland a un riche passé hanté avec de nombreux sites intéressants à visiter pour faire peur. Visitez les tunnels, pique-niquez près du pont de la cathédrale ou prenez une bière et écoutez de la musique à la White Eagle Tavern. Peut-être que vous aussi deviendrez un croyant en fantômes.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *