Le cimetière Greyfriars Kirkyard : La maison du chien fantôme et de son propriétaire

Greyfriars Kirkyard est un cimetière vieux de cinq cent ans situé dans la vieille ville d’Édimbourg, qui abrite deux ou peut-être trois fantômes à la maison. Les deux derniers sont les fantômes d’un skye terrier nommé Bobby et de son propriétaire John Grey, mais ils ne font pas grand-chose.

En fait, personne n’a vraiment rapporté de manière solide l’observation des deux, mais c’est peut-être simplement parce que le troisième continue de s’attaquer physiquement et de blesser les personnes se rendant au cimetière. Bienvenue chez Greyfriar Kirkyard…

Le méchant est le fantôme de Sir George Mackenzie, également connu sous le nom de Bluidy Mackenzie. Pour être juste, le vieux Bluidy Mackenzie était là le premier. Il a été enterré dans la cour en 1691, à l’âge de 55 ans. Pendant ses années parmi les vivants, il était avocat et avait été avocat auprès des royaux.

Il était également responsable de l’emprisonnement, des traitements inhumains et des exécutions de plus de douze cents presbytériens militants à la suite de la bataille de Bothwell Bridge, qui lui valut le surnom de Bluidy Mackenzie. Il est intéressant de noter que l’emprisonnement, les traitements inhumains et les exécutions ont eu lieu dans un champ directement adjacent à l’endroit où il est maintenant enterré.

Presque trois cents ans plus tard, un gardien de nuit du service de police d’Édimbourg, John Gray, est décédé et a été enterré à Greyfriars Kirkyard. Cependant, c’est le chien de John, Bobby, qui vole la vedette.

À la mort de John Grey, Bobby a entamé une veillée sur sa tombe… une veillée qui a duré 14 ans sous la pluie et la neige, jusqu’à la mort de Bobby en 1872. Aujourd’hui, personne ne s’intéresse vraiment beaucoup à John Gray, mais Bobby est absolument célèbre. Il a même sa propre statue et un bar qui porte son nom.

Greyfriars Bobby

Ces deux derniers « fantômes », comme je l’ai dit, n’ont jamais vraiment été observés. Il est juste supposé que si Bobby restait dans le cimetière jusqu’à la fin de ses jours, il ne serait probablement jamais parti. On suppose également qu’il est resté dans le cimetière pendant 14 ans, car le fantôme de John Grey traînait toujours dans les parages.

Bloody Mackenzie, en revanche, est une histoire complètement différente. On ne parle pas beaucoup de sa personnalité durant ses années de vie, mais dans la mort, il est un véritable imbécile.

Ce n’a pas toujours été comme ça. Bien que Mackenzie ait été aperçu hantant le cimetière depuis sa mort, les attaques, qui laissent souvent des traces visibles, des contusions et parfois des coupures sur les victimes, n’ont commencé que vers la fin du 20e siècle. Cela a commencé dans les années 1990 lorsqu’un sans-abri en état d’ébriété a profané la tombe de George Mackenzie.

La question de savoir si le vieux Blood Mackenzie est responsable des attaques est un sujet de débat, car bien que des centaines aient prétendu voir son fantôme, le vieux Blood Mackenzie passe en mode invisible lorsqu’il choisit d’attaquer, et il n’a donc jamais été déclaré avec certitude que Mackenzie était responsable.

Les attaques ont commencé lorsque sa tombe (le mausolée noir) a été profanée. Cependant, les attaques ne se produisent pas dans la tombe, mais dans la prison des couvents, où Mackenzie avait emprisonné tant de presbytériens.

En fait, le nombre d’attaques subies au fil des ans a amené les autorités à fermer complètement la prison du public. Aujourd’hui, il n’est visible qu’à travers les grilles en fonte.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *