Le meurtre de Lilly Linderstrom, tuée par un vampire

Le 4 mai 1932, une prostituée âgée de 32 ans, Lilly Lindeström, a été retrouvée assassinée dans son petit appartement dans la région de l’Atlas à Stockholm, près de Sankt Eriksplan, dans le cadre d’un crime connu sous le nom de Atlas Vampire Murder.

Lilly a été vue vivante pour la dernière fois par un voisin, Minnie. Quelques jours auparavant, Minnie avait prétendu que Lilly était descendue deux fois pour emprunter des préservatifs, puis, vers 21 heures, elle était redescendue avec juste un manteau couvrant son corps nu.

Après ces événements, Lilly a disparu. Inquiète, Minnie appela la chambre de Lilly pour ne pas recevoir de réponse. Quand Minnie n’a même pas entendu Lilly de l’autre côté de la porte, elle a appelé la police.

Elle était morte depuis deux ou trois jours avant que la police ne s’introduise dans son appartement. Lilly avait été traumatisée à la tête par des coups répétés et avait été retrouvée nue et allongée sur son lit.

Ses vêtements étaient soigneusement pliés sur une chaise proche. Un préservatif usagé trouvé dans son corps suggère qu’elle avait eu une activité sexuelle avant sa mort. La cause de la mort avait été les coups répétés d’un objet contondant à la tête de Lilly.

Lilly Lindeström

Ce qui est vite devenu évident pour les policiers présents sur les lieux, c’est le manque total de sang dans le corps de Lindeström. Ce dernier avait été presque entièrement vidé de tout son sang.

Ils ont trouvé de la salive sur le cou de Lilly, mais les rapports ne mentionnent aucune des plaies de ponction normalement associées aux histoires de vampire.

La photo ci-dessus montre la disposition de l’appartement et des exemples d’éléments de preuve prélevés sur la scène du crime, exposés au musée de la police de Stockholm.

Une louche de sauce tachée de sang a été trouvée à proximité et les enquêteurs pensent qu’elle a été utilisée par l’auteur pour boire le sang de Lilly. Aucune empreinte digitale n’a été trouvée sur les lieux.

Immédiatement après, la police a fouillé Sank Eriksplan (quartier de Lilly, du nom du roi Erik IX [1120-60], saint patron de Stockholm) et a même interrogé huit de ses anciens clients. Tous ont été exclus.

De toute évidence, c’est ici que l’histoire se termine – plus aucun indice, aucun suspect, et seulement une idée pernicieuse selon laquelle le meurtrier était un agent de police et savait donc comment nettoyer complètement une scène de crime de tous les indices accablants.

À ce jour, la mort de Lilly Lindeström reste un cas froid, et l’identité de l’Atlas Vampire pourrait rester à jamais un mystère.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.