Le scénario d’un film maudit qui a tué tous les acteurs associés

En 1963, l’auteur canadien Mordecai Richler a écrit le roman «The Incomparable Atuk». Ce livre raconte l’histoire d’un Inuit canadien qui se trouve dans un monde étrange, la grande ville de Toronto. Pensant que le livre pourrait être transformé en un bon film comique, le scénariste Tod Carroll a écrit un scénario, transformant Atuk en un Alaskan natal et en une grande ville à New York.

La recherche de l’acteur pour jouer Atuk a ensuite commencé, le premier choix étant le vétéran de «Saturday Night Live», John Belushi. Belushi a lu le scénario et aurait été enthousiasmé par l’idée de faire le film. Bien sûr, cela ne s’est jamais produit. Belushi est décédé d’une surdose de drogue le 5 mars 1982, à l’âge de 33 ans. Si vous en croyez la légende, la malédiction d’Atuk avait fait sa première victime. Le projet a été mis de côté mais sera relancé en 1988 avec un autre comédien jouant Atuk.

Le génie de la comédie hurlante Sam Kinison a non seulement lu le scénario mais a en fait commencé à tourner le film. Bientôt, la production du film fut interrompue lorsque Kinison exigea que de grandes parties du script soient réécrites. Une longue bataille juridique s’ensuivit entre Kinison et la société de production qui dura des années mais finit par être réglée. Malheureusement, avant que le film ne soit terminé, Kinison a été tué dans un accident de voiture le 10 avril 1992, près de Needles, en Californie.

Le 4 mars 1994, le scénario d’Atuk avait été confié à un autre homme amusant sur grand écran, John Candy. Cette fois, le sortilège Atuk frappa immédiatement alors que Candy lisait le scénario au moment même où il subit une grave crise cardiaque à Durango, au Mexique.

Toujours soucieux de faire le film, le script Atuk a ensuite été confié à un autre ancien de SNL, Chris Farley. Farley avait l’intention de jouer le rôle d’Atuk, mais tout comme son idole de comédie Belushi, Farley mourut d’une surdose de drogue le 18 décembre 1997 à 33 ans. Farley était le dernier à mourir après avoir envisagé de jouer à Atuk. Il n’était cependant pas le dernier à mourir après avoir lu le script Atuk.

Après avoir décidé d’accepter le rôle d’Atuk, Farley a transmis le scénario à son ami le comédien Phil Hartman, afin de déterminer si Hartman pourrait être intéressé par l’un des rôles du film. Hartman a été assassiné par son épouse à son domicile à Encino, Californie, le 28 mai 1998.

Le film Atuk n’a jamais été fait. Le script est maintenant caché quelque part chez United Artists.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *