Introduction à la chasse aux fantômes : Détecter l’activité paranormale

Un récent sondage organisé par CBS News Opinion a conclu que 48% des personnes croient aux fantômes, 45% étant des non-croyants et les 7% restants indécis. Le tableau brossé par ce sondage est clair: davantage de personnes croient aux fantômes que d’autres.

En fait, le sondage a également révélé que près de 1 personne sur 4 pense avoir vu ou perçu la présence d’un fantôme. Mais comment savoir si leur maison est hantée?

Puisque l’existence de fantômes n’a pas encore été acceptée par la communauté scientifique, l’art de la chasse aux fantômes est toujours considéré comme une pseudo-science. Néanmoins, il existe certaines méthodologies que le potentiellement infesté de fantômes peut trouver utiles.

Caméras digitales

L’outil le plus important dans l’arsenal du chasseur de fantômes est un appareil photo numérique. Les caméras fixes et les caméras vidéo sont également utiles. La technologie des images numériques permet une photographie à l’esprit plus précise, avec moins de risque de pellicule défectueuse ou de double exposition, créant ainsi un faux fantôme.

De plus, une caméra vidéo numérique peut être réglée pour filmer en vision nocturne et laissée sur un trépied pour capturer une activité paranormale quand on ne se trouve pas dans la pièce. Il convient de rappeler que certains des meilleurs clichés de fantômes ont été capturés alors que l’esprit n’était pas nécessairement visible à l’œil nu.

Bien entendu, il faut connaître les différentes manifestations d’un esprit pour interpréter ce qu’il a pris dans le cadre de l’appareil photo…

Les orbes

Le plus commun est l’orbe. Les experts paranormaux pensent que les orbes sont des esprits compressés en configurations sphériques afin de voyager de l’autre côté vers le royaume des vivants.

Un chasseur de fantômes pour la première fois doit pouvoir discerner entre une orbe réelle et des particules de poussière ou les ailes agitées des insectes capturés en plein vol. Un vrai globe va briller.

Vortex

Le vortex est l’une des manifestations surnaturelles les plus rarement photographiées. Un vortex est une colonne de lumière blanche en spirale qui, selon certains, représente le portail par lequel l’esprit des morts pénètre dans notre monde.

La chasse aux fantômes

Apparition

L’apparition est le Saint Graal de la photographie fantôme. Selon les experts paranormaux, il existe deux types d’apparition. Le premier est la manifestation réelle de l’esprit – se représentant tel qu’il était dans la vie.

Soi-disant, cette apparition a la conscience d’être vue par les vivants. La seconde est une hantise résiduelle – essentiellement une reproduction visuelle d’un événement passé impliquant une personne décédée, destinée à être revécue pour toute l’éternité par son esprit. Si vous êtes confronté à l’une ou l’autre de ces manifestations, commencez à vous séparer comme si de rien n’était.

Thermomètre électronique

La plupart des chasseurs de fantômes avertis ont un thermomètre dans leur trousse. La raison en est que les températures chutent soudainement lorsqu’un fantôme est présent. La théorie est que les esprits aspirent de l’énergie, la chaleur étant une forme d’énergie.

Recommandé est un thermomètre infrarouge sans contact. Un point et tire sur la gâchette, et un petit faisceau rouge apparaît sur la cible. La jauge indiquera la température à la cible. S’il fait nettement plus froid que là où on se tient, cela pourrait indiquer une activité spirituelle.

Mètre tri-champ

De nombreux chasseurs de fantômes expérimentés ne jurent que par la précision des lectures de CEM (flux électromagnétique). Ils croient que les fantômes émettent un champ électromagnétique et réclament un niveau de 7mG (milligauss) comme indicateur de feu de présence d’un fantôme dans la pièce.

Les théories sous-jacentes sont très complexes – mais elles sont profondément enracinées dans la tradition de la chasse aux fantômes. Un compteur tri-champ, qui mesure les CEM, peut être récupéré dans de nombreuses quincailleries. Mais soyez prudent – la proximité d’appareils électroniques et de câbles d’alimentation peut créer de fausses lectures.

Phénomènes de voix électroniques

Electronic Voice Phenomena (EVP) décrit essentiellement les voix d’outre-tombe qui tentent de communiquer avec les humains – à des niveaux très bas en décibels.

Ce sont des voix qui ne peuvent pas être entendues à l’oreille nue, mais si vous enregistrez un son ambiant dans un endroit hanté – que ce soit numériquement ou sur une vieille platine cassette – lors de la lecture, vous pouvez entendre des voix fantomatiques briser le bruit blanc lorsque le volume est tourné.

Ectoplasme

Vient ensuite l’ectoplasme, immortalisé dans Ghostbusters sous la forme d’une boue verte, mais qu’on dit en réalité être une vapeur blanche et trouble. On dit que c’est la deuxième étape d’une manifestation spirituelle et ressemble à un brouillard brumeux tourbillonnant – soi-disant une phase de transition entre orbe et pleine apparition.

La chasse aux fantômes la plus efficace est généralement effectuée la nuit. Tapotez pour rester au chaud, portez une lampe de poche et amusez-vous – mais n’oubliez pas d’être respectueux en tout temps.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *