Margarete Von Waldeck : l’histoire effrayante qui a inspiré Blanche Neige

Si vous considérez que Blanche-Neige est remplie de tous les signes révélateurs d’une fantaisie de conte de fées imaginée, il est en fait assez étrange de considérer qu’elle pourrait en réalité être basée sur une personne réelle.

Blanche-Neige était basée sur Margarete Von Waldeck, une femme noble bavaroise du XVIe siècle selon le savant allemand Eckhard Sander qui, en 1994, avait écrit Schneewittchen: Marchen oder Wahrheit? qui se traduit par Blanche-Neige: est-ce un conte de fées?

Étonnamment belle à tous points de vue, Margarete, âgée de 16 ans, a été contrainte par sa belle-mère, Katharina de Hatzfeld, de s’installer à Wildungen, à Bruxelles, en 1549. Là, elle a attiré l’attention du prince Philippe II d’Espagne et est devenue son amante, beaucoup pour sa belle-mère. consternation.

La pensée de Margarete en tant que princesse était apparemment insupportable pour sa belle-mère (qui la détestait, au dire de tout le monde) ainsi que pour le père de Philip, le roi d’Espagne, qui voyait dans le mariage un mariage politiquement désavantageux.

Par conséquent, les agents espagnols ont comploté pour mettre fin à l’affaire de manière permanente, en empoisonnant la jeune beauté. Le raisonnement qui sous-tend l’utilisation de poison pour assassiner Margaret était une tentative de prétendre que sa mort était une maladie et non un complot de meurtre. Sander a également cité des preuves à l’appui de son affirmation, comme le testament de von Waldeck écrit peu avant sa mort, qui était écrit avec une écriture frénétique montrant les symptômes des effets de la mort par empoisonnement.

Bien que personne ne sache si von Waldeck a été tuée par un poison ou qui l’a fait si elle a été assassinée, ce n’était pas sa belle-mère, comme le dit l’histoire traditionnelle puisqu’elle était morte avant la mort de sa belle-fille.

Alors que l’histoire de Blanche-Neige n’est pas un parallèle avec la vie de Margarete von Waldeck, elle semble être un dérivé du conte de fées, où une belle-mère est jalouse de la beauté de sa belle-fille et lui ordonne de se faire tuer par un chasseur et est ensuite empoisonné par elle.

Sander a souligné d’autres similitudes entre la fiction White Snow et von Waldeck, l’une étant la pomme empoisonnée. Sander pense que la pomme a été ajoutée à l’histoire de von Waldeck après un événement historique de l’histoire allemande où un homme a été arrêté pour avoir donné à des enfants qui, selon lui, lui avaient volé des pommes contenant du poison.

Il est intéressant de noter que les similitudes ne s’arrêtent pas là… Margarete a également grandi à Bad Wildungen, où son frère était propriétaire d’une mine de cuivre travaillée par de jeunes enfants, gravement arrêtés par leurs conditions de travail terribles et la famine. Comme c’était une époque différente et que cela n’était pas considéré comme assez grave, ils ont appelé ces enfants «nains» (bien qu’ils n’aient probablement pas chanté de petites chansons joyeuses).

Pour de nombreuses personnes, les composants traditionnels de la version Blanche-Neige des frères Grimm sont inextricablement liés à la vie de Margarete von Waldeck.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Par Paul Middleton, source: Ghosts, the paranormal, mythes et légendes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *