L’histoire du prêtre fantôme de l’église saint-Nicolas

Cette histoire, d’un prêtre fantomatique de l’église catholique romaine croate Saint-Nicolas de Millvale, en Pennsylvanie. est l’un des contes les plus célèbres du comté d’Allegheny.

L’histoire a commencé lorsqu’un artiste a été engagé en avril 1937 pour peindre une peinture murale sur les murs de l’église. La deuxième nuit, il était là et il entendit un long et soudain son de l’orgue situé à l’arrière de l’église.

La quatrième nuit, il jeta un coup d’œil à l’autel situé au-dessous de lui et il y avait une silhouette d’un homme en noir bougeant, levant les bras et faisant des gestes dans les airs. L’artiste a supposé que c’était le prêtre qui l’avait engagé pour peindre les peintures murales et il a rejeté l’incident. Malheureusement, ce n’était pas la fin.

La huitième nuit, vers minuit, le spectre apparut de nouveau. Cette fois, il marchait lentement dans l’allée principale de l’église en marmonnant dans le rythme, comme s’il «priait». Pendant un moment, il marcha dans l’allée puis disparut.

Cette fois, l’artiste a demandé au prêtre s’il avait été dans l’église. Le père n’avait pas dormi depuis neuf heures du soir.

Les nuits suivantes, le prêtre a décidé d’entrer dans l’église et de rester avec l’artiste jusqu’au moment de quitter. Le lendemain soir, le prêtre a verbalisé le spectre avec une convocation à comparaître.

Bientôt, les hommes ont entendu des coups émaner de l’arrière de l’église. Peu après, ils virent un vieil homme en noir assis au quatrième banc. Il était là un moment – puis a disparu. Cette nuit-là, le prêtre a également rapporté avoir entendu des coups ou des clics dans sa chambre.

Alors que l’artiste poursuivait son travail, le vieil homme en noir réapparut. Cette fois, il se dirigea vers l’autel où ils le virent éteindre la lumière de la flamme éternelle. En huit ans, cette lumière ne s’était jamais éteinte.

Le spector est apparu tout au long du travail, pendant deux mois, généralement vers onze heures ou minuit. Parfois, il brûlait des bougies sur le lustre devant l’autel.

Les populations locales rapportent que la hantise continue à ce jour. Le prêtre actuel de Saint-Nicolas a déclaré que ses bergers allemands sautaient et aboyaient furieusement autour de quelque chose qui menait à la porte de l’église et toujours autour de onze heures. Il refuse d’entrer dans l’église après une certaine heure.

On croit que l’esprit du vieux prêtre hante l’église parce qu’il a volé de l’argent aux paroissiens, qu’il a négligé les devoirs du prêtre et qu’il est revenu pour faire amende honorable. Quoi qu’il en soit, si vous vous trouvez à Millvale, PA, vous voudrez peut-être éviter cette église.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *