La colonne vertébrale du diable: fantasmes paranormaux d’enfance de Westside Park

Westside Park, situé à l’intersection de West Main Street et de Howard Road, est l’un des parcs urbains les plus populaires de Greenwood. Il présente une histoire intéressante – avec une orientation paranormale!

La ville de Greenwood a acheté l’ancienne ferme de la famille Scott en 1963 à l’ancienne ferme et à la plaine inondable de 24 acres (24 acres). Juste avant, en 1957, l’usine d’assainissement de Greenwood (et ses dépotoirs) s’étaient installés juste à côté du futur parc. Aujourd’hui, une boucle tourne autour de la propriété clôturée de l’assainissement.

Il y a des années, à l’époque d’un été torride dans l’Indiana, lorsqu’un garçon embrassait son indépendance et filait dans la nature presque sauvage des étendues occidentales de Greenwood, il revendiquait sa revendication dans la vallée qui se trame sous le cimetière de Greenwood. Cette vallée – devenant finalement Westside Park – est devenue son propre refuge privé, où il était roi de son domaine. En particulier, Devil’s Backbone avait un attrait et une certaine notoriété auprès de tous les rois en herbe.

La colonne vertébrale du diable était une grande colline de terre battue qui serpentait le long de la vallée à côté du ruisseau Pleasant Run. Cette mini-montagne est devenue un «club de garçons» – aucune fille ne le permet – avec de nombreuses journées passées à grimper au sommet, à faire la guerre à des adversaires imaginaires ou simplement à plonger dans la crique adjacente. Parfois, les garçons, fatigués et pensant à leurs victoires imaginaires, se prélassaient sur ce sommet, alimentant ainsi leur imagination face aux pierres tombales accumulées juste au-dessus de leur domaine. L’imagination mène au royaume du folklore: un cimetière à proximité… avec des choses qui restent dans l’obscurité de l’esprit d’un enfant!

La colonne vertébrale du diable dans la journée. (Photo soumise)

La plupart des enfants qui ont bravé tout ce que Devil’s Backbone représentait aujourd’hui sont maintenant des adultes, certains résidant encore à Greenwood. L’enfance de notre passé ne disparaît jamais de l’esprit, peu importe l’âge. Les histoires non plus.

En 1969, les problèmes inhérents au nouveau parc ont commencé à être résolus. Le Corps des ingénieurs de l’armée s’est chargé de la tâche. Le ruisseau Pleasant Run a été excavé et redressé pour corriger les problèmes d’inondation dans la vallée (l’épine dorsale du diable a disparu au cours du processus et il ne reste aucune trace des aventures passées de l’enfance). Les fourrés et les broussailles ont été nettoyés. Un terrain de balle molle à la frontière ouest du parc a été construit. Des terrains de tennis et de basket-ball, une aire de jeux, des toilettes et un abri ont été rapidement ajoutés. La vallée située à l’extrémité ouest du cimetière historique de Greenwood est devenue un véritable parc!

Êtes-vous surveillé pendant que vous êtes sur cette piste? (Photo par Rick Hinton)

Différentes époques ont engendré différentes utilisations du parc; cela inclurait la mésaventure des adolescents et des jeunes adultes. La consommation d’alcool et les soirées ont certainement régné au cours des années de croissance, peut-être en racontant des histoires du cimetière «hanté» ci-dessus. Ces enfants qui avaient vaincu des ennemis imaginaires sur les pentes de la puissante colonne vertébrale sont-ils revenus à l’âge adulte, l’esprit toujours alimenté par les spéculations de l’enfance? C’était devenu un geste tactique le soir du rendez-vous pour un homme d’offrir son puissant bras protecteur à son rendez-vous, en le protégeant des entités macabres résidant dans le cimetière ci-dessus. Avec une imagination alimentée par les aventures d’un jeune garçon ou d’une jeune fille dans un quartier reculé de Greenwood, ces histoires ne restent pas toujours sur les tablettes des jeunes.

Peut-être existe-t-il un petit mélange de vérité dans les récits concernant l’activité paranormale sur la colline du cimetière, qui, au fil des ans, ont peut-être enveloppé les terrains du parc en dessous? Peut-être, en marchant sur le sentier qui borde l’usine d’assainissement, vous vous retrouvez seul. Le vent se calme, les insectes et les oiseaux se taisent et vous sentez les yeux sur vous. Deviens-tu croyant? Les fantasmes de l’enfance prennent-ils une certaine réalité?

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : SSTIMES

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *