Les momies du feu Kabayan

Les Philippines Ibaloi avaient l’une des pratiques d’enterrement les plus élaborées au monde.

un processus qui ressemblait plus à la préparation d’un repas qu’à une inhumation, mais pouvait durer jusqu’à deux ans. Les tombes de ces restes ont été cachées du monde pendant des milliers d’années jusqu’à ce qu’une équipe de bûcherons soit tombée dans des cavernes remplies de conteneurs en bois en forme d’œuf dans les années 1970. Certains des corps les plus cruellement préservés étaient à l’intérieur des conteneurs. Bienvenue dans les grottes funéraires de Kabayan…

Comme le processus complet de momification a pris jusqu’à deux ans de pratique rituelle intensive et de préparation à base de plantes, les momies du feu Kabayan n’étaient généralement que des défunts appartenant au spectre le plus élevé de l’échelle sociale Ibaloi. À l’aide de sel et d’herbes, les corps du défunt seraient préparés à l’intérieur et à l’extérieur à l’aide d’un mélange de sel et d’herbes.

Une fois correctement marinés, les corps ont été placés sous un feu permettant à la chaleur basse de guérir la chair et de drainer le corps de tous les fluides. Après deux ans de ce processus, les os de la nouvelle momie seraient suffisamment souples pour être contorsionnés en fœtus et serrés dans un petit cercueil en pin, ressemblant à un œuf.

L’extérieur de ces cercueils en forme d’œuf a été minutieusement gravé de représentations anthropomorphiques d’anciens dieux et du monde des hommes. Les représentations représentent souvent une légende ou une histoire qui peut souvent être lue d’un cercueil à l’autre. Malgré leur panthéon de divinités complexe et riche, les Ibaloi étaient souvent plus concernés par les forces terrestres, et ces monstres étaient le plus souvent inclus.

D’après ce que nous avons vu d’autres régions des Philippines, les jungles philippines possèdent un réel talent pour générer les créatures les plus dérangeantes et mythiques et, dans certains cas, des cryptides considérés comme trop réels par les habitants, des créatures qui se déchirent en deux. prendre son envol et sucer les fœtus dans le ventre des femmes enceintes. Il n’est pas surprenant que ces monstres liés à la Terre soient un problème un peu urgent pour les Ibaloi.

Pendant environ trois mille ans, le processus serait répété avec un cadavre après l’autre, les cercueils en forme d’oeuf stockés dans des cavernes artificielles creusées dans les falaises des monts Benguet. Dans les années 1500, les Espagnols sont arrivés et ont conquis les Philippines.

Les Espagnols n’approuvaient pas particulièrement la cuisson de vos ancêtres pendant deux ans, puis les stockaient dans des œufs, et la pratique était formellement interdite. À cette époque, il y avait déjà plus de 200 cavernes funéraires artificielles contenant des milliers de momies de feu.

Entre le milieu des années 1960 et les années 1970, l’exploitation forestière dans la région philippine de Luzon, qui comprend Kabayan, avait considérablement augmenté, ce qui avait conduit à la découverte de la première grotte funéraire. Malheureusement, il a fallu un certain temps aux sociétés de préservation de la culture philippines locales pour prendre des mesures et à la vigilance du gouvernement philippin, souvent corrompu.

À cette époque, les grottes funéraires de Kabayan ont subi un pillage extrême et aujourd’hui, seules quinze d’entre elles contiennent des momies. L’autre façon de le dire, c’est que quelque part, des milliers de petits cadavres cuits sont transformés en œufs, décorant éventuellement les maisons des moins éthiques et des nantis.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.