/script>

La bibliothèque hantée de Bernardsville

La bibliothèque publique de Bernardsville était auparavant la taverne Vealtown, à Bernardsville, dans le New Jersey. Cette bibliothèque abrite non seulement des livres, mais aussi une femme fantôme.

La bibliothèque publique Haunted Bernardsville est située sur le chemin Morristown. à Bernardsville, New Jersey. Avant de devenir la propriété de la bibliothèque, le bâtiment abritait la taverne Vealtown.

Vers 1710, la taverne fut construite et le capitaine John Parker, avec l’aide de sa fille Phyllis, possédait et dirigeait la taverne. Pendant la guerre d’indépendance, la taverne devint un lieu commun où l’armée s’arrêta pour rester. Les rapports indiquent également que le général George Washington et ses troupes de l’armée s’arrêtaient souvent à la taverne alors qu’ils se rendaient ailleurs.

Legends of Vealtown Tavern

Selon la légende locale de la bibliothèque et des habitants de Bernardsville, la fille de l’aubergiste, Phyllis, était amoureuse d’un médecin local appelé le Dr Byram. Les deux sont tombés amoureux et se sont mariés.

Une nuit peu après le mariage, le général Anthony Wayne s’est rendu à la taverne avec certains de ses hommes. Ce soir-là, tout en buvant quelques verres, des documents importants du général ont été volés alors qu’il était à l’extérieur.

Après quelques discussions avec le capitaine Parker, il a été déterminé que le Dr Byram était un espion connu également sous le nom d’Aaron Wilde. Quelques jours plus tard, le général Anthony Wayne l’a capturé et, après un procès rapide, ils ont ordonné que le Dr Byram meure par pendaison.

Le capitaine Parker, voulant préserver sa dignité de fille, proposa de ramener le corps du docteur Byram à la taverne Vealtown pour le faire enterrer. Il a dit à sa fille que dans la caisse était le cadavre d’un espion, mais ne pouvait pas le supporter pour lui dire que c’était aussi son mari bien-aimé.

fantôme

Ce qui est arrivé à Vealtown Tavern et Phyllis

Ce qui s’est passé ensuite, personne ne sait vraiment pourquoi ni comment, mais Phyllis a ouvert la caisse et, en voyant son mari décédé, a poussé un cri. Selon la légende, elle serait devenue folle cette nuit-là et rien ne fut jamais dit d’elle après cette nuit terrible.

Des années plus tard, en 1875, une famille résidant à la taverne Vealtown signala la première obsession connue. La famille a prétendu entendre des bruits de pas et divers sons. À plusieurs reprises, la femme de la maison entendait des cris, suivis des sanglots d’une femme.

Quelques observations à la bibliothèque publique de Bernardsville

Les observations à la bibliothèque publique de Bernardsville ont été nombreuses et, en 1974, après quelques rénovations, des employés ont commencé à prétendre avoir vu l’apparition de Phyllis.

Un employé a même vu apparaître un homme vêtu d’une tenue du XVIIIe siècle à travers une fenêtre. Puis en 1987, un groupe de personnes a tenu une séance. Aujourd’hui, les usagers de la bibliothèque de la salle d’histoire locale peuvent visionner une cassette vidéo de la séance.

Un autre événement récent s’est produit en novembre 1989. Dans la salle de lecture, un jeune enfant a aperçu le fantôme d’une femme vêtue d’une longue robe blanche. il a dit à sa mère qu’il lui avait dit bonjour, mais qu’elle ne lui avait pas répondu.

Aujourd’hui, de nombreux chasseurs de fantômes ont fouillé et testé la bibliothèque publique de Bernardsville à la recherche d’activités paranormales; tous ont prétendu se heurter à une perturbation, mais certains responsables ne sont pas d’accord sur le point de savoir si cette perturbation vient du fantôme de Phyllis ou d’un autre esprit.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *