La mystérieuse empreinte fantôme de Francis Leavy

Les phénomènes paranormaux sont de toutes formes et tailles. Des fantômes aux poltergeists, en passant par tout le reste et puis certains, il y a une grande variété de formes dans lesquelles ces anomalies nous viennent.

Une zone très curieuse du paranormal est celle des empreintes de mains fantomatiques qui apparaissent sur les surfaces pour rester résistantes au lavage. et nous narguer avec leurs mystères. Un cas remarquable de ces empreintes spectrales est l’histoire d’un pompier de Chicago qui a prédit sa propre mort, puis a laissé une empreinte indélébile d’au-delà de la tombe qui dérouterait et inspirerait la crainte pendant des décennies.

L’histoire étrange commence dans les années 1920, dans la ville de Chicago, Illinois, aux États-Unis. Ici, un homme du nom de Francis Leavy a travaillé comme pompier dévoué avec le Chicago Fire Department. Il était connu comme un homme amical et doux, et était toujours prêt à passer à l’action et à mettre sa vie en jeu au service de sa ville, mais les choses prendraient une atmosphère plutôt étrange lorsque son comportement et sa personnalité un jour a commencé à changer, avec lui devenant inhabituellement morose et retiré. Cela a continué jusqu’au 18 avril 1924, il aurait été au travail pour entretenir la caserne des pompiers et laver les fenêtres lorsqu’il a titubé et s’est appuyé contre l’une des fenêtres tout en respirant fortement. Lorsque les autres pompiers se sont précipités pour voir ce qui n’allait pas,

Cela pouvait sembler n’être qu’une attaque de panique, liée au stress, et avec le changement de personnalité qu’il avait montré, ses collègues pensaient qu’il souffrait d’une sorte de dépression mentale. Pourtant, peu de temps après avoir prononcé ces mots, l’appel est venu pour un incendie au Curran Hall, qui était un bâtiment de quatre étages à travers la ville. Les pompiers sont entrés en action, se sont préparés et se sont précipités sur les lieux avec des sirènes retentissantes. Aucun d’entre eux ne savait que cela allait s’avérer être un jour sinistre et mortel pour toutes les personnes impliquées. En arrivant à l’incendie, les pompiers ont commencé leur travail héroïque, mais on a vite remarqué que cet incendie particulier présentait des propriétés anormales, telles que les flammes descendant vers le bas sur les escaliers, décrites comme agissant presque comme du liquide en fusion, où exploser. Les flammes semblaient également sauter et sauter d’un endroit à l’autre, presque comme si elles étaient sous contrôle conscient, et le violent incendie s’est propagé beaucoup plus rapidement que la normale à cause de cela. Alors que les pompiers se débattaient dans le bourbier de fumée et de flammes, leur progression entravée par leur manque d’appareils respiratoires, le toit a commencé à s’effondrer et des murs fumants ont commencé à s’effondrer autour d’eux. Alors que le bâtiment s’effondrait autour d’eux, plus de services d’urgence ont été déployés et, en 30 minutes, presque tous les pompiers de la ville étaient arrivés pour lutter contre l’incendie et mener des opérations de sauvetage pour ceux qui étaient coincés à l’intérieur. leurs progrès entravés par leur manque d’appareils respiratoires, le toit a commencé à s’effondrer et des murs fumants ont commencé à s’effondrer autour d’eux. Alors que le bâtiment s’effondrait autour d’eux, plus de services d’urgence ont été déployés et, en 30 minutes, presque tous les pompiers de la ville étaient arrivés pour lutter contre l’incendie et mener des opérations de sauvetage pour ceux qui étaient coincés à l’intérieur. leurs progrès entravés par leur manque d’appareils respiratoires, le toit a commencé à s’effondrer et des murs fumants ont commencé à s’effondrer autour d’eux. Alors que le bâtiment s’effondrait autour d’eux, plus de services d’urgence ont été déployés et, en 30 minutes, presque tous les pompiers de la ville étaient arrivés pour lutter contre l’incendie et mener des opérations de sauvetage pour ceux qui étaient coincés à l’intérieur.

Malheureusement, il était trop tard pour beaucoup. L’incendie de Curran Hall aurait coûté la vie à un civil et neuf pompiers, dont Francis Leavy, comme il l’avait prédit. C’était l’un des pires incendies de l’histoire de la ville, et il a été découvert plus tard qu’il avait été causé par un incendie criminel, déclenché par les propriétaires d’un magasin d’articles de sport aux étages inférieurs de l’immeuble dans le but de percevoir l’argent de l’assurance. . La raison pour laquelle l’incendie avait agi si étrangement et s’était propagé si rapidement était qu’ils avaient utilisé de l’alcool de bois généreusement éclaboussé dans tout le bâtiment, le rendant extrêmement volatil et mortel. Les propriétaires du magasin d’articles de sport seraient condamnés pour incendie criminel et meurtre, mais cela n’a pas ramené les morts, y compris Leavy, qui a laissé une femme et deux enfants.

C’était très tragique, mais les choses allaient devenir très bizarres le lendemain. L’un des pompiers nettoyait autour de la gare quand il a remarqué quelque chose de bizarre sur une fenêtre. Une inspection plus approfondie a montré que cela ressemblait à une empreinte de main fuligineuse, mais quand il est allé l’essuyer, elle est restée aussi claire que jamais. D’autres pompiers sont venus le vérifier et ils ont commencé à essayer de le laver, à le frotter avec toutes sortes d’agents de nettoyage et même à le gratter avec des couteaux et à appeler des nettoyeurs professionnels, mais rien ne semblait fonctionner et l’empreinte de la main défiait toutes les tentatives de retrait il. En effet, cela deviendrait en fait plus clair et plus défini plus ils essaieraient de l’enlever, au point que même les tourbillons des doigts pouvaient être discernés. Ce qui était encore plus étrange, c’était que les pompiers se rendraient soudain compte que c’était exactement la même fenêtre que Leavy avait nettoyée quand il avait fait sa sombre prophétie de sa propre mort. Pour cette raison, il a été supposé que c’était un message fantomatique laissé par le mort, et donc la fenêtre a été maintenue telle qu’elle était avec son empreinte de main mystérieuse.

La fenêtre et son empreinte de main resteraient là à la caserne des pompiers pendant les deux prochaines décennies, attirant beaucoup d’attention et de nombreux amateurs de curiosité, jusqu’au 18 avril 1944, elle fut accidentellement détruite quand un garçon de papier imprudent envoya un journal le traverser, brisant le fenêtre et briser son empreinte de main étrange en morceaux. Au cours des années qui ont suivi, l’histoire de la mystérieuse empreinte de main fantomatique de Francis Leavy est devenue un conte populaire à Chicago, et il y a eu des spéculations sur ce que cela pouvait signifier ou si cela s’était vraiment passé. Nous savons que Francis Leavy était un vrai pompier, et qu’il est bel et bien mort dans l’incendie de Curran Hall, et son badge est même exposé à l’académie de formation des pompiers. Il y a aussi de nombreux descendants du pompier qui soutiennent que tout cela est vrai, comme un commentateur sur le siteMystérieux Chicago , qui dit:

C’est une histoire vraie. J’ai fait des recherches sur l’incendie de Curran Hall et mon arrière-grand-père était l’un des pompiers qui ont été tués avec M. Leavy. Il y a une photo de Francis Leavy dans le Chicago Tribune (page 2, numéro du 19 avril 1924), et il y a des photos de l’empreinte de la main dans le magazine Fire (numéro de janvier 1939). Lui, ainsi que les autres, sont reconnus sur le Chicago Fireman’s Memorial, et leurs badges sont exposés à la Fire Academy. J’ai travaillé pour que les noms des 10 pompiers soient ajoutés au mémorial national des pompiers. Si quelqu’un est un descendant de l’un des pompiers de Curran Hall, il peut se rendre sur le site Web du «National Fallen Firefighters Project Roll Call» pour ajouter ses informations afin d’être informé de tout projet futur de reconnaissance. Celui-ci est très intéressant car il met également en évidence de vrais héros de Chicago.

Photo de l’empreinte de main fantomatique présumée

Il y a également au moins une photographie supposée de l’empreinte de la main, il semble donc que le conte soit au moins partiellement vrai, et non une légende urbaine complète. Il y a la possibilité que l’empreinte de la main ait été mise là intentionnellement par l’un des autres pompiers en l’honneur du Leavy tombé, peut-être peinte là-bas, après quoi il était resté silencieux et lui avait permis d’atteindre son statut légendaire. Et si c’était vraiment un véritable phénomène paranormal? Si c’était vrai, alors pourquoi Leavy l’aurait-il mis là-bas et quelle était sa signification? En effet, quel lien cela a-t-il avec sa sombre prémonition de sa propre mort? Nous ne le saurons probablement jamais, et cela reste une curieuse bizarrerie historique et un mystère non résolu.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal // Tous droits réservés

Source : MYSTERIOUSUNIVERSE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *