Le cas inexpliqué du diable lanceur de pierres de New Castle Island

En 1682, des pierres ont frappé la maison de George et Alice Walton et se sont écrasées par les fenêtres des logements au-dessus de leur taverne.

Des grêle de pierres les ont suivis dans leurs champs. Richard Chamberlain, secrétaire de la colonie britannique du New Hampshire, qui séjournait avec le couple, a documenté les événements et inventé le mot, Lithobolia, un son grec qui se traduit par Diable qui jette des pierres.

Il a publié un livre sur le poltergeist du XVIIe siècle.

Activité du diable qui jette des pierres – été 1682

George était la cible des pierres. Il y en avait jusqu’à cent en séances et George a été frappé jusqu’à quarante fois. Certains étaient très chauds, tandis que d’autres étaient glacés.

Leur taille variait de petits cailloux à des rochers aussi gros qu’une tête humaine. Quand les gens les ont mis sur une table, ils ont disparu et sont réapparus. Les Walton tentèrent de repousser le diable lanceur de pierres en faisant bouillir des épingles tordues dans un pot d’urine. Deux fois, une pierre a frappé le pot, renversant le liquide.

Une porte de la maison des Walton au voisin Amazeen a été lancée si ses charnières. Une broche de la cheminée a disparu, puis est tombée dans la cheminée et s’est empalée dans une bûche. Une roue de fromage a été brisée en morceaux.

Le bouchon de drainage du bateau de George a disparu. Des articles ménagers ont été jetés dans la cour. Les témoins ont entendu des rochers rouler dans la pièce à l’étage, des reniflements, une respiration lourde et des bruits de sabots éloignés.

Chute de pierre

Diable lanceur de pierres et accusations de sorcellerie

Les Walton étaient considérés comme de riches propriétaires fonciers. Goody, un terme utilisé pour les femmes qui n’avaient pas le statut de missus, Hannah Jones était pauvre.

Ils ont tous deux revendiqué la propriété d’un petit champ. Walton l’a accusée d’être une sorcière quand elle lui a dit qu’il ne devrait jamais profiter de ce morceau de terre. Elle a répliqué en l’accusant de sorcellerie.

Certains croyaient que cet événement avait invoqué le diable lanceur de pierres.

Climat politique à New Castle Island

Les insulaires, deux jours avant le début des jets de pierres, ont demandé à se séparer de Portsmouth. Cela a été refusé. Les héritiers de John Mason, à qui l’on avait accordé la totalité des terres du New Hampshire, voulaient que leurs terres soient rendues ou percevoir des impôts auprès de tous les résidents.

Chamberlain, l’invité des Walton, était également l’avocat des francs-maçons. Les Walton étaient des sympathisants maçonniens et des Quakers. Les membres de la secte ont été persécutés, tout comme ceux soupçonnés de pratiquer la sorcellerie.

Le ménage de Waltons comprenait des domestiques, un Africain et une Amérindienne, à une époque de grands préjugés raciaux.

Fin de l’activité du diable lanceur de pierres

L’activité poltergeist a pris fin après le retour de Chamberlain en Angleterre. Deux ans et demi plus tard, George Walton, qui avait alors soixante-dix ans, a signé sa propriété avec Alice et a donné un héritage à ses enfants et petits-enfants.

À sa mort l’année suivante, George souffrait toujours des blessures causées par les pierres.

Quel était le diable lanceur de pierres?

Il y avait ceux qui croyaient que le jet de pierre était causé par le diable. Augmenter et Cotton Mather, deux puissants colons de la Nouvelle-Angleterre, ont écrit sur les événements que beaucoup croyaient causés par la sorcellerie.

Le coton a joué un rôle de premier plan dans la future hystérie des sorcières de Salem dans le Massachusetts impliquant des persécutions, des accusations, des procès et des exécutions. Aucun enregistrement ne peut être trouvé indiquant les exécutions de toute personne liée au diable lanceur de pierres.

Certains insulaires croyaient que les humains malicieux qu’ils surnommaient les garçons au travail étaient les coupables. Les Walton avaient une maison pleine de petits-enfants. Les garçons ont entendu les sons renifler; les filles, réveillées par des bruits de roches roulantes.

Tous deux ont couru dehors pendant les grêlons de pierres. Le problème avec cette théorie est que les pierres ont bombardé George en l’absence des enfants.

Il existe un phénomène appelé le poltergeist lanceur de roches qui a été étudié et documenté à l’époque moderne. Leur activité se limite au lancer de pierres.

C’est une manifestation de PK, de psychokinésie, de la capacité de l’esprit à affecter la matière. L’agent peut être un être humain ou une entité. Il existe un profil pour les agents humains.

Ils éprouvent des émotions désagréables telles que la frustration, la colère et des sentiments d’inutilité, et testent la PK au-dessus de la moyenne. Les émotions sont réprimées et libérées par PK inconscient. L’activité peut s’arrêter spontanément ou par psychothérapie.

Selon les normes actuelles, ce cas serait considéré comme une supercherie ou un poltergeist, pas l’œuvre du diable.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal // Tous droits réservés

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *