L’étrange cas d’apparitions à Mogadore dans l’Ohio

Non loin au nord de Columbus, près de la ville d’Akron, se trouve un village connu sous le nom de Mogadore.

Alors que l’on peut s’attendre à trouver des sorciers, des trolls et une grotte remplie de trésors par un dragon ici, Mogadore offre un peu plus qu’un réservoir à proximité, qui, selon la légende locale, est habité par un type Bigfoot de la bête.

Au-delà de sa réputation de banlieue banale, Mogadore a une histoire intéressante.

Le village, à l’origine connu sous le nom de Bradleyville, a été fondé en 1807 par nul autre que Ariel Bradley, un homme qui, à l’âge de neuf ans, a agi comme espion pour George Washington pendant la guerre révolutionnaire.

Bradleyville a pris son surnom beaucoup plus accrocheur en 1825 quand un marin «célèbre» a grimpé les chevrons d’un projet de construction, a écrasé sa bouteille de whisky contre la structure et a proclamé la terre Mogadore… et elle est restée coincée.

Au cours de son histoire, Mogadore est devenue une étape importante du chemin de fer clandestin et de la centrale électrique de poterie de renommée mondiale, bien que la plupart des preuves de ces entreprises aient été effacées par le temps, les inondations, les incendies et les tornades.

La petite ville a également apporté un aspect curieux à l’histoire des fantômes de l’Ohio.

Tout a commencé en 1906, lorsque citoyen après citoyen a prétendu être témoin d’un spectre décrit dans le Canton Morning News comme ayant «des cheveux longs, pendu au dos de la tête. Au-dessus de la tête est jeté ce qui semble être un châle noir. Le corps est recouvert de la robe noire la plus noire qui traîne le long du sol. »

Vous pensez: une sombre femme en deuil effrayait involontairement un groupe d’agriculteurs ennuyés lors de ses promenades en soirée. Grosse affaire.

Mais il y avait plus dans cette apparition qu’un cas d’erreur d’identification. Beaucoup de citadins respectables et sans bêtises ont proposé de prêter serment de jurer que ce qu’ils ont vu n’était pas une farce fabriquée ni une personne vivante et leurs comptes laissaient souvent peu de place à la discussion.

Fantôme de vieille dame

Prenons, par exemple, les paroles d’un cheminot qui a rencontré l’ombre en parcourant les voies un soir: «Je pensais que c’était une femme et je me suis écarté pour la laisser passer. C’est alors que l’étrange chose a commencé à disparaître. Pendant un moment, je me suis arrêté et j’ai regardé avec étonnement. Quoi qu’il en soit, il n’a pas couru ni offert de mot. Il a tout simplement disparu, et à moins de 3 pieds de moi! « 

Après plusieurs semaines de terreur, les observations du spectre se sont arrêtées, ne laissant que la question sans réponse de ce qui était venu visiter Mogadore et pourquoi.

Finalement, la vie dans le village est revenue à la normale et les gens ont tout oublié du moment où une entité inexplicable hantait leurs rues, leurs champs et leurs maisons.

Puis, cinquante-trois ans plus tard, la police de Mogadore a reçu le premier de ce qui allait devenir un déluge de rapports de citoyens effrayés qui prétendaient avoir vu un fantôme.

Tout comme en 1906, toute la ville semblait hantée en 1959. Les gens ont vu l’esprit glisser à travers les champs, flotter sur les routes et regarder par les fenêtres et les portes des bâtiments abandonnés. La nouvelle s’est rapidement propagée et les amateurs de sensations fortes ont commencé à affluer vers Mogadore dans l’espoir d’avoir leurs propres rencontres.

Puis pendant un bref instant en juillet 1959 (cinq mois après la peur), il sembla que le mystère avait été résolu.

Quatre adolescents chasseurs de fantômes du Suffield voisin conduisaient sur Saxe Road lorsqu’ils ont été salués par un homme qui prétendait être journaliste pour l’Akron Beacon. Racontant aux adolescents qu’il venait de rencontrer le fantôme dans une maison abandonnée à proximité, l’homme a demandé s’ils aimeraient l’accompagner à son retour pour obtenir une photographie.

Alors que le groupe approchait de la maison sombre et solitaire, ils commencèrent à entendre un bruit étrange venant de derrière certains arbres. Les garçons regardèrent avec horreur une silhouette blanche gonflée émerger et commencer à venir droit vers eux.

Les adolescents terrifiés ont couru aussi vite que possible, mais leur fuite a été entravée lorsque l’un d’eux s’est empêtré dans une clôture en fil de fer barbelé. La réponse au vol ayant été éliminée, la réponse au combat a démarré et le groupe a commencé à bombarder son agresseur de pierres.

Cela a provoqué une réaction que l’on n’attendrait pas d’un fantôme. La chose terrible se retourna et s’enfuit dans la vieille maison puis disparut.

Lorsque les policiers sont arrivés pour enquêter, ils n’ont trouvé aucun élément de preuve dans la maison et l’ont noté comme un autre des nombreux événements étranges dont la ville avait été victime au cours des cinq derniers mois.

Alors que les policiers quittaient les lieux, ils sont tombés sur deux hommes et une femme bloqués sur le bord de la route avec une batterie de voiture morte. Quand ils ont remarqué que l’un des visages des hommes était couvert de cirage à chaussures blanc, ils ont examiné la voiture et ont trouvé un drap blanc et une doublure de casque et toute la farce s’est effilochée.

Judith Baumgartner vérifie la tenue fantomatique de son mari, Thomas.

Le lendemain, les coupables, Thomas Baumgartner et Junior Hamilton, ont été reconnus coupables de trouble à l’ordre public et condamnés à une amende de 50 $ chacun. L’épouse de Baumgartner, Judith, a été exonérée de toutes les accusations de «fantômes».

Pourquoi cela ne résoudrait-il pas une fois pour toutes le mystère de Mogadore? Mis à part le fait que les Baumgartner et Hamilton ont toujours insisté sur le fait qu’ils n’avaient perpétré que le seul canular qui les avait fait attraper, l’observation du fantôme a continué pendant des mois après.

Quand nous considérons cela, avec les observations étranges supplémentaires de 1906, nous nous demandons ce qui s’est réellement passé à Mogadore.

Était-ce de l’hystérie de masse, une série de complots de type Scooby-Doo destinés à effrayer les grands développeurs et les étrangers, l’approvisionnement en eau contaminée ou une étrange visite par quelque chose de l’autre côté?

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source: Booze & Boos (

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *