Le meurtre étrange et paranormal de Charles Walton

Mystère inexpliqué

Charles Walton était originaire du petit village de Lower Quinton dans le Warwickshire, en Angleterre. Il a été retrouvé assassiné dans la nuit de la Saint-Valentin, le 14 février 1945, dans des circonstances quelque peu mystérieuses, dans une petite ferme connue sous le nom de The Firs, située sur les pentes de Meon Hill.

Enquête sur le décès

L’inspecteur en chef local, Robert Fabian, a été chargé de mener l’enquête sur la mort de Walton. Très rapidement, l’inspecteur a abouti à une impasse avec son enquête et n’a pas rassemblé suffisamment de preuves pour inculper quiconque du meurtre.

L’affaire a acquis une notoriété considérable parce que certains croient que Walton a été tué en sacrifice de sang ou dans le cadre d’une cérémonie de sorcellerie ou, en fait, parce qu’il était soupçonné d’être lui-même une sorcière.

Cependant, on sait que le principal suspect était le directeur de The Firs, un homme nommé Alfred John Potter, pour lequel Walton travaillait le jour de sa mort. Il s’agit du plus ancien meurtre non résolu sur les registres de la Constabulary Warwickshire.

Événements étranges

Le 14 février 1945, Walton quitta son domicile avec une fourche et un crochet oblique – un instrument d’élagage à double tranchant avec un bord droit affûté d’un côté et un tranchant concave de l’autre. Il a été vu par deux témoins être passé par le cimetière entre 9 h et 9 h 30. Ce fut la dernière observation enregistrée de Walton vivant.

Charles devait rentrer à 16 heures. Sa femme, Edith, est rentrée chez elle vers 18 heures et était inquiète de constater que Charles n’était pas là. Sa nature solitaire et ses habitudes régulières ne lui donnaient aucune consolation qu’il pourrait être dans le pub local ou rendre visite à un ami.

Edith est allée voir son voisin, un ouvrier agricole du nom de Harry Beasley qui vivait au 16, Lower Quinton. Ensemble, ils se sont rendus aux Sapins pour alerter Alfred Potter. Potter a affirmé avoir vu Charles pour la dernière fois plus tôt dans la journée, coupant des haies à Hillground. Tous les trois se mirent en route vers l’endroit où Charles avait été vu pour la dernière fois et trouvèrent finalement son corps près d’une haie.

Scène choquante!

La scène a été choquante car le meurtrier avait frappé Walton au-dessus de la tête avec son propre bâton, s’était ouvert le cou avec le crochet oblique et avait enfoncé les dents de la fourche de chaque côté de son cou, le clouant au sol. Le manche de la fourche avait alors été coincé sous une traverse de la haie et le crochet oblique avait été enfoui dans son cou.

Mystère Charles Walton

Faits étranges

Le premier fait étrange que l’enquête a révélé concernait le meurtre d’Ann Tennant, quatre-vingts ans, une résidente de Long Compton, à une quinzaine de kilomètres de Lower Quinton. Soixante-dix ans auparavant, en 1875, Ann avait été tuée avec une fourche par un James Heywood, au motif qu’elle était une sorcière possédant des capacités paranormales. Dans de nombreux récits, il a été dit qu’Ann était clouée au sol avec une fourche et coupée avec un crochet à bec.

Le deuxième fait bizarre, le détective surintendant Alex Spooner, chef du Warwickshire CID, aurait attiré l’attention des enquêteurs sur un livre de 1929 intitulé Folklore, Old Customs and Superstitions in Shakespeare Land, écrit par le révérend James Harvey Bloom, recteur de Whitchurch. .

Le livre comprenait une histoire vraie paranormale présumée sur la façon dont, en 1885, un jeune charrue nommé Charles Walton avait rencontré un chien fantôme noir en rentrant du travail plusieurs nuits de suite. La dernière fois, le chien était accompagné d’une femme sans tête. Cette nuit-là, Walton avait appris que sa sœur était morte.

Le troisième fait étrange était un autre villageois, Ann Tennant a été assassinée exactement de la même manière que Charles Walton, en 1875.

Le 15 septembre 1875, vers 8 heures du soir, Ann Tennant quitta sa maison à Long Compton pour acheter une miche de pain. Sur le chemin du retour, elle a rencontré des ouvriers agricoles rentrant chez eux après avoir récolté dans les champs. L’un des membres du groupe était un homme du coin, James Heywood, qui connaissait la famille d’Ann depuis de nombreuses années. Heywood était simple d’esprit et était perçu comme un idiot du village. On sait qu’il avait également bu du cidre. Sans avertissement, il a attaqué Ann Tennant avec une fourche, l’a clouée au sol, la poignardant aux jambes et à la tête.

Un fermier local nommé Taylor a entendu l’agitation et a couru à l’aide d’Ann. Il a retenu Heywood jusqu’à ce qu’un agent de police arrive. Ann a été emmenée chez sa fille mais est décédée de ses blessures vers 11 h 15 ce soir-là.

Une autre sorcière!

Heywood a affirmé qu’Ann était une sorcière et qu’il y avait d’autres sorcières dans le village avec lesquelles il avait l’intention de traiter de la même manière. Bien qu’il ait été jugé pour meurtre, il a été déclaré non coupable pour cause d’aliénation mentale et a passé le reste de sa vie à Broadmoor Criminal Lunatic Asylum. Il y est enregistré comme mourant, à l’âge de 59 ans, dans la première moitié de 1890.

Les chiens noirs

Aujourd’hui encore, les habitants des Quintons affirment que des chiens noirs fantômes errent dans la région et annoncent la mort.

On prétend que, peu de temps après le meurtre de Walton, un chien noir a été trouvé pendu à un arbre près de la scène du meurtre, tandis que l’enquêteur en chef de la police lui-même a écrit qu’il avait rencontré un chien noir en marchant au crépuscule sur Meon Hill. Le chien est passé devant lui et peu de temps après, il a rencontré un garçon du coin qui marchait dans la même direction.

Il a demandé au garçon s’il cherchait son chien, mais quand Fabian a mentionné la couleur de l’animal, le garçon est devenu pâle et s’est enfui dans la direction opposée.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : COOLINTERISTINGSTUFFS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *