Le spiritualiste Allan Kardec, la réincarnation, l’au delà et les fantômes

Le mouvement spiritisme est né en France vers 1857, à une époque où le spiritisme se répandait en Europe. Le principal objectif du spiritisme était d’unir la science et la spiritualité afin de répondre aux besoins d’une population qui semblait divisée entre matérialisme et croyances religieuses.

Allan Kardec et le livre des esprits

Le franc-maçon Hyppolite Léon Denizard Rivail, sous le pseudonyme d’Allan Kardec, a écrit une série de livres qui, selon lui, ont été écrits avec l’aide d’un groupe de médiums qui étaient sous la direction du monde spirituel.

Il a interrogé les esprits sur l’au-delà, le processus de réincarnation, les mécanismes de médiumnité, les valeurs morales, la science, la philosophie et la religion.

Allan Kardec

Kardec, qui se considérait comme un «organisateur» plutôt qu’un auteur, a regroupé les questions et leurs réponses par thème, incluant parfois des digressions plus longues que les esprits lui avaient dictées sur des sujets spécifiques, certaines signées par des philosophes comme Augustin d’Hippone et Thomas d’Aquin et écrivains dont Voltaire.

Ces séances spirituelles ont finalement conduit à la publication du livre des esprits et depuis, le spiritisme a gagné en popularité, en particulier en Amérique du Sud, où cette école de pensée est considérée comme une religion.

Métempsychose – le processus de réincarnation

L’un des principes les plus fondamentaux du spiritisme est la croyance en la réincarnation. Selon cette théorie, l’âme vit dans de nombreux corps différents comme un moyen d’évoluer jusqu’à atteindre la perfection.

Les spirites croient que les gens renaissent dans les conditions qui les prédisposent à réparer les erreurs de vies antérieures.

Pour les spirites, chaque personne est confrontée aux conséquences de ses actions, donc ceux qui ont consciemment fait du mal aux autres, ont développé l’égoïsme, la colère, la vanité et les mauvaises habitudes devront corriger ces comportements.

Réincarnation

Par conséquent, on pense que les individus naissent dans des situations qui les pousseront vers la croissance et l’amélioration.

Ainsi, selon le spiritisme, chaque personne est née dans un lieu et une famille qu’elle mérite, en fonction de ses actions antérieures. Certains types de souffrances, de pauvreté, d’incapacités et de pertes peuvent parfois être le résultat d’excès et de mauvaises actions du passé.

L’au-delà – La vie après la mort

Selon le spiritisme, lorsqu’une personne meurt, son âme se rend dans des colonies spirituelles qui correspondent à sa vibration.

On pense qu’il existe divers endroits dans la sphère astrale; ces endroits peuvent être bons ou mauvais selon le niveau d’évolution de l’individu.

Par conséquent, on pense que les personnes qui ont développé l’amour, la sagesse, la justice et la paix habiteront des endroits entourés d’esprits qui partagent ces sentiments, tandis que ceux qui ont encouragé la haine et la colère au cours de la vie vivront avec des esprits partageant les mêmes idées dans la sphère astrale.

Vie après la mort

Comme il existe de nombreux types de personnes, on pense qu’il existe également de nombreux types de colonies spirituelles.

Il y a des centaines de livres psychographiés qui rapportent des colonies qui sont une projection parfaite du monde physique, avec des bâtiments, des hôpitaux, des écoles et des universités et d’autres qui ressemblent à un enfer avec une atmosphère sombre, de la douleur et de la souffrance.

Mais, dans tous les cas, ce ne sont que des maisons temporaires entre différentes incarnations. Comme on évolue tout au long de la vie, la tendance est d’aller vers un meilleur endroit à la fin de chaque vie.

Communication avec les morts et influence des esprits

Les spirites croient que les esprits peuvent influencer négativement ou positivement la vie des gens.

Selon cette école de pensée, les esprits évolués qui habitent les colonies spirituelles supérieures peuvent parfois venir dans le monde physique afin de rendre visite à des parents, d’inspirer de bonnes pensées ou de communiquer avec eux par le biais d’un médium.

C’est une pratique courante chez les spirites de recevoir des messages psychographiques des morts et certains médiums merveilleux tels que Chico Xavier, ont réconforté des milliers de familles en contactant leurs bien-aimés décédés.

Spiritueux

Cependant, il y a des esprits qui sont très attachés au monde physique, et ils peuvent parfois nuire aux vivants en hantant, en influençant leurs pensées, en les faisant traverser de mauvaises situations et en abaissant le niveau de leurs énergies.

Une personne suivie par de tels esprits peut ressentir des maux de tête, des nausées, des cauchemars et devenir malade. Dans presque tous les centres spirites, il existe des médiums expérimentés qui peuvent aider une personne et son disciple à se rétablir. Ce genre de travail est appelé «désobsession spirituelle».

Croyances de Jésus et du spiritisme

Les spirites soutiennent que leur doctrine est basée sur la Bible et que Jésus a enseigné la réincarnation et les colonies spirituelles à travers un langage métaphorique. Par conséquent, certains disent que ceux qui sont capables de déchiffrer le symbolisme de la Bible trouveront des preuves de réincarnation dans les écritures bibliques.

Jésus joue un rôle important dans le spiritisme parce que ses enseignements représentent le modèle de la perfection morale. Les spirites promeuvent la charité, la gentillesse, l’humilité et le pardon comme un chemin vers la croissance spirituelle, sans laquelle l’évolution ne se produit pas.

Ainsi, le spiritisme est considéré comme une religion chrétienne, mais les spirites comprennent que Jésus était une personne qui a traversé de nombreuses incarnations comme tout être humain, et ayant atteint un haut niveau d’évolution, s’est incarné une fois de plus avec la mission d’enseigner aux gens tout ce qu’il avait appris dans son voyage spirituel.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source et crédits : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *