Paranormal Parlour : Découvrez le nouveau musée de Wisbech pour les amateurs de fantômes

Les fans du surnaturel peuvent désormais profiter de fêtes de chasse aux fantômes ou d’une visite dans un nouveau musée fascinant à Wisbech.

Le Paranormal Parlour a ouvert ses portes à la fin de l’année dernière à l’Institut de la ville et cherche déjà à s’étendre de ses deux salles au premier étage en ajoutant deux autres au rez-de-chaussée.

Créée par Becky D’aloia-Titmarsh et son partenaire commercial Lynda Street, l’entreprise fait déjà ses preuves auprès des personnes intéressées par les spiritueux et le monde des esprits. On pense également qu’il n’est que le troisième du genre dans le pays.

Le Paranormal Parlor serait le troisième du genre dans le pays.  (26880833)
Le Paranormal Parlor serait le troisième du genre dans le pays. (26880833)

Becky fait également partie de Forgotten Souls Paranormal qui organise des événements de chasse aux fantômes au château de Wisbech et maintenant à l’Institut.

Le musée lui-même est décoré de manière appropriée pour l’ère de l’Institut et est rempli d’objets du bâtiment historique ainsi que d’objets «hantés» collectés par Becky et Lynda ainsi que d’autres donnés.

Parmi les dons, un miroir sculpté à la main représentant le ciel et l’enfer a été créé par Herbert Wickes, arrière-grand-père de Ray Wickes, qui est l’un des directeurs de l’Institut. Il occupe une place de choix devant une cheminée dans l’une des deux salles du musée.

Le miroir sculpté à la main Heaven and Hell occupe une place de choix dans le musée.  (26880842)
Le miroir sculpté à la main Heaven and Hell occupe une place de choix dans le musée. (26880842)

Beaucoup des autres articles donnés sont des poupées et Becky a déclaré que ceux qui sont sensibles au monde des esprits peuvent sentir la présence de quelqu’un une fois associé à eux.

« Je ne suis pas très sensible moi-même, donc je ne peux pas toujours avoir ce sentiment. Il y a des histoires à chacun des articles. Par exemple, la poupée appelée Grace communique à travers une planche Ouija. Elle nous a donné la date 1848 ainsi que les autres informations.

« Nous ne connaissons pas l’âge des poupées ni leur origine, mais en utilisant notre équipement spécialisé, nous pouvons en apprendre davantage sur les esprits qui leur sont attachés. Une autre poupée appelée Sarah, par exemple, est connue sous le nom de » starter du feu « . »

Lynda Street range le meuble de poupée - Sarah la poupée est connue sous le nom de 'Fire Starter' grâce aux informations de l'esprit qui la hante.  (26880845)
Lynda Street range le meuble de poupée – Sarah la poupée est connue sous le nom de ‘Fire Starter’ grâce aux informations de l’esprit qui la hante. (26880845)

Le musée est ouvert au public de 10h à 16h du lundi au samedi – il suffit de sonner à la porte d’entrée pour y accéder, mais les visiteurs doivent être avertis qu’ils ne sont peut-être pas les seuls à profiter du musée et de ses environs.

« Nous avons souvent des esprits qui montent, nous avons des apparitions, nous entendons des voix et l’autre jour, les tiroirs de notre classeur ont continué à s’ouvrir et à se fermer très lentement », a déclaré Becky, qui admet être un peu nerveuse des événements inhabituels.

« J’essaie toujours de savoir quelles lumières je peux laisser en toute sécurité quand je pars le soir et il fait noir. L’autre jour, j’ai levé les yeux du bureau et il y avait un homme debout dans l’embrasure de la porte. Un bras sur le sien la chemise blanche était vraiment claire, le reste de lui était à peine là. Je levai les yeux, le vis puis j’essayai de prétendre que non.

Beaucoup de ces objets hantés ont été donnés.  (26880839)
Beaucoup de ces objets hantés ont été donnés. (26880839)

« Nous organisons maintenant des événements de chasse aux fantômes ici et nous louons la salle de bal pour cela comme zone supplémentaire à utiliser. Cela peut devenir très animé. Nous organisons toujours des événements au château, mais nous prévoyions de partir car il était assez calme spirituellement. Puis, lors du récent événement, un de nos volontaires a été assommé par un esprit qui lui a donné un coup de poing au visage dans la salle Fendick du château – il semble donc qu’il ait repris.

« Ici, à l’Institut, à Noël, j’étais en train d’installer la grotte et j’entendais des pas marcher sur le sol de la salle de bal. Puis, avec un fort accent Fen, quelqu’un a demandé » de quoi il s’agit « et quand je me suis tourné pour expliquer – il n’y avait pas- un là-bas.

« Nous cherchons à nous étendre et aimerions entendre des médiums, des voyants, des lecteurs de feuilles de thé et d’autres comme ça qui seraient intéressés à nous rejoindre. Nous organiserons un atelier de cristal et nous pouvons organiser des parties de chasse aux fantômes si les gens sont intéressés. en faisant quelque chose de différent pour célébrer leur anniversaire ou d’autres événements. « 

Beaucoup d'objets hantés comme celui-ci ont été donnés au musée.  (26880829)
Beaucoup d’objets hantés comme celui-ci ont été donnés au musée. (26880829)
Beaucoup de meubles et la plupart des images ont été rassemblés auprès de l'Institut lui-même, y compris cette vieille table de brouillons.  Il y a une photographie d'une ligne de ceux-ci dans l'Institut utilisée par les hommes.  (26880848)
Beaucoup de meubles et la plupart des images ont été rassemblés auprès de l’Institut lui-même, y compris cette vieille table de brouillons. Il y a une photographie d’une ligne de ceux-ci dans l’Institut utilisée par les hommes. (26880848)

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : FENLANDCITIZEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *