Une université indienne enseigne aux médecins traiter les personnes qui prétendent voir ou être possédées par des fantômes.

Une prestigieuse université indienne propose un cours menant à un certificat pour enseigner aux médecins comment traiter les personnes qui prétendent voir ou être possédées par des fantômes.

Le cours de six mois à l’Université hindoue de Banaras (BHU) dans la ville de Varanasi, dans le nord du pays, débutera en janvier.

Les responsables disent qu’il se concentrera sur les troubles psychosomatiques qui sont souvent confondus avec les événements paranormaux.

Le cours sera dispensé par la faculté d’Ayurveda, l’ancien système hindou de médecine et de guérison.

Un responsable du BHU a déclaré à l’agence de presse IANS qu’une unité distincte de Bhoot Vidya (Ghost Studies) avait été créée dans l’université.

Les thérapies ayurvédiques comprennent généralement des plantes médicinales, des changements de régime alimentaire, des massages, la respiration et d’autres formes d’exercice.

Selon une étude réalisée en 2016 par l’Institut national de la santé mentale et des neurosciences (Nimhans), près de 14% des Indiens sont mentalement malades . Et en 2017, l’OMS a estimé que 20% des Indiens pourraient souffrir de dépression à un moment donné de leur vie.

Mais il y a moins de 4 000 professionnels de la santé mentale dans le pays de 1,3 milliard de personnes et il y a peu de sensibilisation à ces problèmes.

En outre, en raison de la stigmatisation sociale généralisée, peu de personnes recherchent une aide ou des soins professionnels et de nombreux Indiens, en particulier dans les zones rurales et les plus pauvres, rendent visite aux chamans et aux sorciers dans l’espoir qu’ils aideront à guérir leurs maladies mentales.

La nouvelle que la BHU dirigée par le gouvernement va commencer un cours à Bhoot Vidya a été remise en question sur les réseaux sociaux par certains qui ont souligné que la médecine et la rééducation étaient des méthodes plus appropriées pour traiter les problèmes de santé mentale:

Certains se sont demandé si le cours aurait pu être mieux nommé:

Mais la plupart ont ridiculisé l’annonce et certains l’ont même utilisée pour remettre en question les priorités du gouvernement indien:

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : BBC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *