Découvrez le démon Belzébuth : Origines, références et histoires

Belzébuth (Baal-zebul, Belzéboul, Belzebub) est le prince des démons. Belzébuth, à l’origine idole des Cananéens, signifie «Seigneur des mouches».

Le nom est une distorsion de Baal-zebul, le principal dieu cananéen ou phénicien, signifiant «Seigneur de la demeure divine» ou «Seigneur des cieux». Belzébuth se manifeste soit comme une mouche gigantesque et laide, soit comme un être monstrueux de grande taille sur un trône géant. Sous sa dernière apparence, il a un visage et une poitrine enflés, d’énormes narines, des cornes, des ailes de chauve-souris, des pattes de canard, une queue de lion et une couverture de cheveux noirs épais.

Belzébuth tel que décrit dans le Dictionnaire Infernal de Collin de Plancy, édition 1863.

Belzébuth a été un démon redouté et redoutable dès les premiers récits de lui. Il était le prince des démons en croyance hébraïque au temps de Jésus. Les pharisiens ont accusé Jésus d’avoir exorcisé des démons au nom de Belzébul, car, selon la croyance, le pouvoir d’expulser les esprits impurs a été acquis grâce aux pactes avec les démons. L’incident est raconté dans Matthieu (12: 24-29), Marc (3: 22-27) et Luc (11: 14-22):

Et les scribes qui descendirent de Jérusalem dirent: Il a Béelzébul, et par le prince des démons il chasse les démons. Et il les appela à lui et leur dit en paraboles: Comment Satan peut-il chasser Satan? Et si un royaume est divisé contre lui-même, cette maison ne peut pas subsister. Et si Satan se lève contre lui-même et se divise, il ne peut se tenir debout mais a une fin. Aucun homme ne peut entrer dans la maison d’un homme fort et gâcher ses biens, sauf s’il liera d’abord l’homme fort; puis il gâtera sa maison. (Marc 3: 22-27)

Dans le texte pseudépigraphique, le Testament de Salomon , Belzébuth ou Belzéboul, est le prince des démons et est contrôlé par le roi Salomon à l’aide de son anneau magique. Salomon demande au démon Ornias d’ aller lui chercher Béelzébul ; Belzébuth résiste mais succombe à la puissance de l’anneau.

Belzébuth s’identifie comme «le chef de tous les démons». Salomon ordonne à Belzébuth d’expliquer la manifestation des démons, et il promet de donner au roi tous les esprits impurs liés. Il dit à Salomon qu’il vit dans l’étoile du soir (Vénus). Lui seul est le prince des démons parce qu’il était l’ange le plus haut gradé du ciel et le seul parmi les anges célestes qui sont tombés. Il était accompagné d’un autre ange déchu , Abezethibou , qui a été jeté dans la mer Rouge. Abezethibou reviendra en triomphe quand il sera prêt, dit Beelzebub. Salomon lui ordonne de convoquer Abezethibou, mais Belzébuth refuse de présenter un démon. Cependant, dit-il, un démon nommé Ephippas apparaîtra et fera sortir Abezethibou de la mer.

Belzébuth dit qu’il détruit les tyrans, pousse les hommes à adorer les démons et suscite le désir sexuel chez les hommes saints et les «prêtres sélectionnés». Il provoque également des guerres, incite au meurtre et suscite la jalousie. Il est contrecarré par «le Dieu Tout-Puissant», Emmanuel (Jésus), et disparaîtra si quelqu’un utilise le serment Elo-i (mon Dieu, que Jésus a crié sur la croix).

Salomon dit à Belzébuth de couper des blocs de marbre thébain pour la construction de son temple. Les autres démons protestent contre cette tâche inadaptée pour un démon si puissant. Salomon dit à Béelzébul que s’il souhaite sa liberté, il parlera au roi d’autres «choses célestes». Béelzébul dit que Salomon peut renforcer sa maison en brûlant de l’huile de myrrhe, de l’encens, des bulbes de mer, du nard et du safran et en allumant sept lampes pendant un tremblement de terre. Allumer les sept lampes à l’aube révélera les dragons célestes tirant le char du Soleil. Salomon ne le croit pas et ordonne au démon de continuer à couper le marbre et à produire d’autres démons pour interrogatoire.

Le texte apochryphe Évangile de Nicodème décrit comment Béelzébul est venu pour régner en Enfer sur Satan. Après la crucifixion de Jésus, Satan s’est vanté auprès de Belzébuth qu’il allait emmener Jésus en enfer pour se venger pour toutes les fois où il avait déjoué Satan. Belzébuth le supplia de ne pas le faire, car Jésus était trop puissant et bouleverserait l’enfer. Jésus est arrivé, et Belzébuth a poussé Satan de la bouche de l’enfer et a barricadé la porte, appelant tous les démons à l’aider. Ils ne pouvaient pas empêcher Jésus d’entrer. Jésus a piétiné Satan et cassé les chaînes des âmes emprisonnées avec un seul mot. Il a libéré tous les saints piégés, qui sont immédiatement allés au ciel. Belzébuth était impuissant contre lui.

En partant, Satan a dit à Béelzébul: «Satan le Prince sera soumis à ta domination pour toujours, à la place d’Adam et de ses fils justes, qui sont à moi.» À l’époque médiévale, Béelzébul était considéré comme un démon d’une grande puissance. Il aurait régné sur les Sabbats des sorcières. Les sorcières ont nié le Christ en son nom et l’ont scandé pendant qu’elles dansaient: «Goélit Béelzébul, Beytélé Béelzebub [Belzébul au-dessus, Belzébul ci-dessous].» Leur Eucharistie était du pain avec Belzébuth imprimé dessus au lieu de Jésus. Il y a beaucoup d’histoires de sa copulation avec des sorcières dans des orgies sauvages. On disait que les sorcières se rassemblaient autour de l’autel en demi-cercle puis se couchaient à plat sur le sol. Ils ont avalé un médicament nauséabond qui les faisait transpirer puis les ont gelés en place. Bien qu’ils ne pouvaient pas bouger, Beelzebub a copulé avec eux. Une orgie frénétique a alors commencé.

Lorsque les messes noires étaient à la mode dans la haute société au 17e siècle, le nom de Belzébuth a été scandé lors des rites.

Selon des grimoires magiques , un sorcier évoque Belzébuth à ses risques et périls de mort par épilepsie, apoplexie ou étranglement. Une fois conjuré, le démon est difficile à bannir. Un sortilège de conjuration pour lui est:
Beelzebub Lucifer MADILON
SOLYMO SAROY THEU
AMECLO SAGRAEL PRAREDUN
VENITE BEELZEBUTH AMEN.

Belzébuth était également parmi les démons accusés de cas de possession démoniaque , parmi lesquels NICOLE OBRY à Laon, France, en 1566, et l’envoûtement des religieuses dans les possessions de Loudun et la possession d’ AIX-EN-PROVENCE en France à la fin du 16e et au début du 17e siècle , conduisant à l’exécution de ses lieutenants accusés, les pères Louis Gaufridi et Urbain Grandier .

L’un des actes les plus notoires du démon a été la possession d’EARLING, au début du 20e siècle à Earling, dans l’Iowa. Belzébuth est entré dans la jeune Anna Ecklund à la demande de son père, Jacob, en représailles de ne pas avoir eu de relations sexuelles incestueuses avec lui. Le Démon est parti le 23 décembre 1928, dans un terrible rugissement de «Belzébuth, Judas, Jacob, Mina [la tante d’Anna et la maîtresse de Jacob]» suivi de «Enfer, enfer, enfer» et une puanteur terrible. Belzébuth gouverne la gourmandise, le cinquième des sept péchés capitaux .

Une des images de Belzébuth telle que représentée dans le Dictionnaire Infernal de Collin de Plancy, édition 1863.
Une des images de Belzébuth telle que représentée dans le Dictionnaire Infernal de Collin de Plancy, édition 1863.


Les Philistins étaient les ennemis traditionnels des Israélites. Ils n’apparaissent pas en termes flatteurs dans l’Ancien Testament. Le mot philistin reste synonyme de barbare grossier. Il n’est donc pas surprenant que leur principale divinité masculine, Ba’al Zebub, apparaisse dans une lumière encore moins flatteuse dans le Nouveau Testament.

Dans le contexte de Philistine Ba’al Zebub, les mouches sont emblématiques de l’âme humaine éternelle. Dans le contexte de Demon Beelzebub, les mouches sont emblématiques de la putréfaction, de la mort et de la décomposition.

Le Ba’al Zebub original était un esprit de fertilité et de renaissance. Dans les Évangiles, Béelzébul, comme son nom a évolué, est chef des démons et prince des démons. À l’époque du Christ, Belzébuth semble avoir été incorporé dans des techniques chamaniques controversées, désapprouvées par le grand public juif. Selon l’Évangile de Luc, lorsque les gens ont vu Jésus réussir à expulser les démons des corps des malades, ils l’ont accusé de le faire avec l’aide de Belzébuth. Luc enregistre que Jésus a été insulté par la suggestion.

Belzébuth et Satan étaient autrefois considérés comme des êtres distincts. Selon l’Évangile apocryphe de Nicodème, Jésus a donné au Belzébuth la domination sur l’Enfer en remerciement d’avoir aidé à éliminer Adam et d’autres «saints en prison» pré-chrétiens et non baptisés et de les avoir amenés au ciel, malgré les objections de Satan. À ces débuts, Satan a devancé Belzébuth. Au XVIe siècle, cependant, le démonologue Johann Wierus listait Beelzebub comme chef suprême de l’enfer, avec Satan en dessous de lui.

La distinction entre les deux a finalement été effacée. Dante les a égalisés dans sa Divine Comédie. Belzébuth apparaît dans Pilgrim’s Progress de John Bunyan et Paradise Lost de John Milton. Son nom a été fréquemment évoqué lors de procès de sorcières et d’hystérie de possession de démons, y compris au village de Salem. Beaucoup croient maintenant que Belzébuth est le nom du diable .

Les démonologues médiévaux percevaient Belzébuth comme un puissant démon pour conjurer, commander et contrôler. Ils l’ont classé comme un ange déchu (ordre: Chérubins ) et fondateur de Hell’s Order of the Fly.

Les Contes de Belzébuth à son petit-fils est le premier volume de Tout et tout, la trilogie de romans allégoriques influents écrits par le mystique GI Gurdjieff (vers 1866-29 octobre 1949).

Manifestation: Belzébuth se manifeste sous la forme d’une mouche géante.

Offrandes: Beelzebub a tendance à être conjuré par ceux plus enclins à commander que les cajoles. Si quelqu’un souhaitait offrir un pot-de-vin, cependant, des bouteilles de Belzebuth French Ale ou d’autres articles évoquant sa malveillance royale pourraient faire l’affaire.

Voir aussi: Ba’al (1): Ba’al Zebub; Ba’al (2)

Belzébuth – Seigneur des mouches; Lord of Chaos – Également connu sous le nom de: Belzebuth; Beelzebul – Classification: Démon

Tiré de l’ Encyclopedia of Spirits: The Ultimate Guide to the Magic of Fairies, Genies, Demons, Ghosts, Gods & Goddesses – Écrit par Judika Illes Copyright © 2009 par Judika Illes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *