Le château Loveland : l’un des sites les plus hantés de l’Ohio

Juste à l’extérieur de Cincinnati, la banlieue de Loveland s’est surnommée la «chérie de l’Ohio». Pour cette raison, vous pouvez vous attendre à voir une statue de Julia Roberts sur la place de la ville, un hommage permanent à l’habillage d’un ranch ou peut-être des feux de circulation qui s’allument dans pastels et ressemblent à des bonbons de la Saint-Valentin.

La dernière chose que vous vous attendriez probablement à trouver est une reproduction grandeur nature d’un château normand qui a été construit par un génie excentrique comme moyen de sauver l’humanité du déclin inévitable de la civilisation. Mais, Lo! C’est exactement ce qui se trouve sur la rive de la petite rivière Miami dans cette banlieue aisée.

Aucune histoire de Château LaRoche (alias Château de Loveland) ne serait complète sans mentionner d’abord la vie fascinante de son constructeur, Sir Harry Andrews.

Né en 1890, Andrews est diplômé du Colgate College et a utilisé son QI de 189 points pour apprendre 7 langues avant d’être envoyé à Fort Dix, New Jersey pour s’entraîner à l’engagement dans la prochaine Première Guerre mondiale. Malheureusement, la méningite a balayé le camp, tuant 7 000 soldats, dont Andrews.

Fin de l’histoire? Loin de là.

Le corps d’Andrews est resté sur une dalle à la morgue pendant deux jours avant de se rendre à l’autopsie. Après avoir remarqué qu’il saignait lorsqu’ils tentaient de prélever des échantillons bactériens sur le toit de sa bouche, les médecins ont décidé d’essayer d’injecter de l’adrénaline au cœur d’Andrews.

Harry Delos Andrews (1890-1981)

Il était aveugle et paralysé et ne disposait que de deux jours pour vivre, mais Harry Andrews était revenu de la mort!

Peu de temps après, il a défié les lois de la médecine et a récupéré complètement. Grâce à des transfusions de son sang riche en anticorps, Andrews a aidé d’autres personnes à survivre à la méningite avant de rejoindre l’effort de guerre en tant que médecin au Château LaRoche, en France.

Pendant son séjour en France, Harry a été surnommé chevalier après avoir sauvé la vie du fils d’un nobelman anglais, étudié l’architecture à Toulouse et appris aux soldats américains à parler la langue maternelle.

Quand il a appris que sa fiancée en avait épousé une autre après avoir appris qu’il était mort de méningite, le cœur brisé Harry s’est désavoué de la compagnie féminine et a plongé la tête la première dans le monde de la culture médiévale des chevaliers.

Si vous avez déjà assisté à l’Ohio Renaissance Festival, vous avez vu cette triste forme de démission de première main. Cependant, Sir Harry a porté cette obsession à une merveilleuse conclusion (tant que vous regardez le facteur effrayant d’un homme adulte évitant les femmes et consacrant sa vie aux jeunes garçons.)

À son retour aux États-Unis, Sir Harry a fondé une troupe de boy-scouts qu’il a appelée «Les chevaliers de la piste dorée». Les jeunes hommes de cette troupe sont tenus par un serment de restaurer la noblesse et la civilité dans la société moderne tout comme les chevaliers d’autrefois a fait pour l’Europe médiévale. Leurs seules règles gouvernantes sont les dix commandements.

Si vous visitez le château de Loveland, vous rencontrerez l’un de ces chevaliers car le bâtiment est maintenant sous leur garde. Lors de notre visite, nous avons remarqué que la convivialité n’était PAS incluse dans les dix commandements, mais je comprends. Ces gens doivent en avoir marre des mêmes questions jour après jour.

Vers 1927, Sir Harry décida que sa troupe de chevaliers méritait un vrai château et, en utilisant les terres données par un concours d’abonnement aux journaux, commença à travailler sur Château LaRoche.

Sir Harry a commencé à extraire de la pierre du Little Miami en 1929, mais la construction de son château n’a pas démarré à plein régime avant sa retraite en 1955. De 65 à 91 ans, Sir Harry transportait 65 livres de pierre de la rivière chaque jour, ajoutant continuellement à son chef-d’œuvre.

Tragiquement, Andrews s’est accidentellement pris feu alors qu’il brûlait des ordures au château en 1981 et est décédé des blessures qu’il a subies. Cette fois, il est resté mort. Peut être.

Avant sa mort, Sir Harry parlerait à ses éclaireurs du fantôme d’un chevalier normand qui viendrait à sa porte après la tombée de la nuit. On pense que le chevalier est attaché à l’un des artefacts médiévaux qui ont été apportés d’Europe pour décorer le château et est encore vu à l’occasion.

Une autre présence qu’Harry a appelée «Casper Poltergeist» est toujours autour des objets en mouvement, frappant aux portes et même étourdissant les gens avec une sensation de choc électrique s’ils sont offensés.

Les chevaliers du château disent que cet esprit les a alertés lorsque des éclaireurs malicieux ont pris des choses du château, déjoué des tentatives de cambriolage et même attiré l’attention sur un problème septique en claquant à plusieurs reprises la porte de la salle de bain.

Il a également évoqué les fantômes de deux enfants décédés dans un incendie sur le site avant qu’il ne soit propriétaire de la propriété. Les jeunes gens lors des soirées pyjama pendant la nuit aiment essayer de communiquer avec ces esprits qu’un médium a épinglé en tant que garçon de 13 ans et sa sœur de 7 ans.

Pourtant, un autre fantôme attribué à la terre serait une femme morte dans une explosion de lunes de lune dans une caverne juste en bas du site. Au début de la construction de son château, Sir Harry entendit un fort bruit et courut vers l’alambic, seulement pour trouver la femme écrasée par un tonneau de whisky.

Maison hantée

Depuis lors, une femme aux cheveux longs et à la robe gonflée a été vue marchant le long de la rivière et dans le jardin du château.

Puis il y a eu les contes de Sir Harry d’un esprit en forme d’oeuf avec des yeux rouges brillants qui vivaient dans les branches d’un saule, jusqu’à la disparition de l’arbre au milieu des années 1970.

Cela ressemble à un hibou pour moi, mais des choses étranges se sont produites ici. Faites défiler vers le bas jusqu’en mars sur la ligne temporelle de Booze Boos et lisez l’histoire des hommes-grenouilles de Loveland!

Les invités ont rapporté des expériences terrifiantes avec une énergie plus sombre dans le donjon, où Andrews avait autrefois entreposé ses conserves et ses légumes. Aujourd’hui, il semble abriter des entités d’ombres grognantes qui n’ont pas peur de gratter un visiteur de temps en temps.

Enfin et surtout, nous arrivons au fantôme de Sir Harry lui-même. Après sa mort, les préposés ont remarqué qu’à chaque fois qu’ils plaçaient un objet sur le lit d’Harry, il serait trouvé sur le sol le lendemain matin.

Il a également tapé des messages à ses chevaliers via une vieille machine à écrire. Les pièces en mouvement sur l’échiquier du château lui sont également imputables. Soyez juste averti que Sir Harry joue à son propre rythme et cela peut prendre des jours avant de pouvoir mater son fantôme.

De plus, des lustres oscillants, des ombres dardantes, des pas inexpliqués, des voix désincarnées et un fauteuil à bascule qui se déplace tout seul sont également attribués à Sir Harry et à sa bande de fantômes.

Ainsi, il semble que plus que l’héritage de Sir Harry Andrews ne subsiste parmi les pierres et les antiquités de Château LaRoche.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Si vous souhaitez visiter, consultez leur site Web pour les heures d’ouverture actuelles et les événements à venir: www.lovelandcastle.org

Source: Booze & Boos (Aventurez-vous dans la nuit pour une visite intime de certains des points chauds les plus sombres de Columbus)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *