Le manoir Farnam : lieu hanté par des esprits amicaux

Que diriez-vous d’une histoire de fantômes heureuse pour un changement? Bien sûr, vous ne pouvez pas avoir un fantôme sans une sorte de tragédie et une perte de vie est une nécessité pour de telles histoires, mais cela ne signifie pas toujours que les morts doivent rester inadaptés dans l’au-delà, rapporte Booze

Au Farnam Manor, les Caspers ne sont pas seulement amicaux, ils sont carrément joviaux. C’est pourquoi la direction vous suggère de porter un chapeau de fête tout en recherchant les esprits.

Sérieusement, ils vous fournissent des chapeaux de fête au début des chasses aux fantômes et disent que les spectres qui s’attardent ici sont plus engageants quand il semble qu’un shindig soit en cours.

La maison a été construite en 1834 par Everett Farnam, le fils excentrique et riche d’un soldat de la guerre révolutionnaire, comme cadeau pour sa femme beaucoup plus jeune, Emily.

Malgré leur différence d’âge (il avait 40 ans et elle 18 ans quand ils se sont mariés), le couple semblait très heureux, accueillant souvent des rassemblements communautaires et élevant 5 enfants sur le vaste domaine de 3200 acres.

En 1858, la fille de 6 ans du couple, également nommée Emily, a échappé à l’œil attentif de sa nounou et est tombée dans une citerne sous la cuisine et s’est noyée.

Emily l’aînée et Everett, qui a insisté pour être appelé «Lord Farnam», ont été dévastées. Puis, peu de temps après, leur bébé est décédé dans son berceau. On devine que ce sont 3 enfants qu’ils ont élevés au Farnam Manor.

Les visiteurs rapportent que la petite Emily est l’une des entités les plus actives et énergiques du domaine. On l’entend glousser dans les couloirs alors qu’elle court de pièce en pièce.

Elle joue aussi avec des jouets, aime cacher des choses et même tenir la main de personnes qu’elle aime. Contrairement à la plupart des histoires d’enfants fantomatiques, celles qui ont eu la chance de voir la petite fille dans sa robe à fleurs rose et blanche disent qu’elle dégage une sensation de chaleur et de jeu.

On ne peut pas en dire autant de son frère cadet, mais on entend parfois ses cris venant de la pépinière.

Peu de temps avant sa propre mort dans l’une des chambres à l’étage en 1884, Lord Farnam a dit aux personnes présentes qu’il reviendrait de la tombe comme un corbeau afin de pouvoir continuer à inspecter sa propriété d’en haut.

Alors que cette histoire a des abus de laudanum écrits partout, des générations de voisins jurent qu’une paire de corbeaux souvent vus à la maison et la tombe de Farnam ne sont autres que Everett et Emily.

Cependant, être réincarné en bon camarade à plumes ne doit pas être tout ce que Farnam a imaginé.

Lui et Emily abandonnent leur vie aviaire de mangeurs d’insectes, de ver et de voler assez souvent pour apparaître comme des apparitions corsées aux visiteurs du Manoir et engager des conversations animées avec des chasseurs de fantômes à travers des bâtons de radiesthésie, des EVP et une variété d’outils utilisés par le chercheur paranormal moderne.

La famille Farnam ne hante pas l’endroit tout seul, elle est tenue par la silhouette sombre d’un soldat de la guerre civile blessé qui apparaît près de la cheminée dans l’une des chambres à l’étage, un petit garçon espiègle connu sous le nom d’Ikobod et un Amérindien qui erre sur le chemin d’un ancien sentier sur le domaine du Manoir.

En 1910, une femme nommée Ella Mayer a acheté la maison, a ajouté le grand porche avant et une aile supplémentaire, puis a ouvert les lieux en tant que club privé de gentlemen pour les policiers. La rumeur veut que le club soit un endroit où le fuzz pourrait venir pour enfreindre la loi, plutôt que de la faire respecter. L’intoxication, le jeu et la prostitution, oh mon Dieu!

Une des dames de la nuit de cette période, nommée Marilyn, s’attarderait, attendant un client qui a promis de revenir et d’en faire sa fiancée. On l’a vue porter une robe bleu pâle debout sur le porche ou assise dans sa chambre au deuxième étage en train de pleurer. Chéri, il n’en vaut pas la peine.

En 1948, la famille Kirk emménage à l’étage et convertit le premier étage de l’immeuble en un restaurant populaire appelé le Smorgasbord danois. La maison est de nouveau tombée en désuétude après que M. Kirk a subi une crise cardiaque mortelle dans sa chambre en 1972.

En plus d’attraper l’odeur occasionnelle de la fumée de cigare ou de l’après-rasage de M. Kirk, les invités disent qu’il apparaît également en pleine forme dans la plupart des dix-sept chambres du Manoir.

Au début des années 1990, la famille Zarube est devenue la prochaine gardienne de la maison, prévoyant de rénover le site historique et d’ouvrir une chambre d’hôtes, mais le divorce est intervenu et le bâtiment est à nouveau resté vacant.

Enfin, en 2003, Tim Magner et Kathy Dykes ont formé un organisme à but non lucratif qui achèterait la maison et ferait du Manoir le musée qu’il est aujourd’hui. Presque immédiatement, les nouveaux propriétaires ont remarqué que la maison était tout sauf vide.

Des bruits de cognement, des pas inexplicables et des images renversées dans leurs cadres ont convaincu le couple de demander l’aide d’enquêteurs paranormaux.

Une foule de gens portant des caméras, des enregistreurs vocaux et toutes sortes d’autres doohickies sont descendus sur la maison et ont confirmé qu’elle était en effet hantée.

Une caractéristique unique de cette obsession est que personne qui entre dans le musée ne le trouve effrayant, mais plutôt chaleureux et accueillant, et les propriétaires insistent pour que les esprits qui le restent le fassent par amour pour le lieu.

Heureusement, cela a encouragé Magner et Dykes à ouvrir régulièrement la maison pour les visiteurs qui espèrent trouver plus que des antiquités dans le bâtiment de 182 ans.

Avec un décompte de huit fantômes ou plus errant dans ses salles, Farnam Manor est vraiment un smorgasbord… de SPECTRES!

Article traduit par Damien pour preuvesduparanormal

Pour les dates actuelles sur les chasses aux fantômes, visitez www.farnamfoundation.org

Source: Booze & Boos (Aventurez-vous dans la nuit pour une visite intime de certains des points chauds les plus sombres de Columbus)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *