Paradis et enfer : Ce que disent les différentes religions de l’au delà

Certains se réfèrent au ciel et à l’enfer comme des endroits où va l’âme, d’autres comprennent qu’ils sont un état d’esprit. Certains trouvent l’enfer et le paradis dans leur esprit tandis que d’autres croient qu’ils existent à l’extérieur.

Quelle que soit la religion, chaque culture a un point de vue sur le paradis et le purgatoire.

Mais lorsque l’on compare différentes religions, la langue et les contextes doivent être pris en compte pour comprendre la véritable signification des termes. Le résultat est plus que simplement fascinant – en substance, ils disent tous la même chose et pourtant, les gens se disputent les petites différences.

Le paradis et l’enfer selon le christianisme

Selon les religions chrétiennes, une fois qu’une personne décède, son âme sera jugée par Dieu et envoyée au paradis ou en enfer selon les actions de la personne. Si une personne était «bonne» et vivait selon les enseignements bibliques, le ciel est accordé.

Cependant, si une personne était «mauvaise», elle pourrait être envoyée en enfer. Les descriptions de l’enfer incluent le feu, les bêtes, la douleur et la souffrance pendant une longue période de temps, en fait l’éternité.

Bien que les croyants trouvent aujourd’hui très évident que la foi en Jésus et être chrétien est une exigence pour atteindre le ciel, le christianisme primitif (qui se réfère à la Bible avant qu’elle ne soit modifiée et éditée dans les nombreux conciles, y compris le Concile de Nicée et Constantinople ) a suggéré que croire en la figure de Jésus était sans importance car il a été dit que chaque être est jugé par ses actions et intentions plutôt que par ses croyances et les principes de bonnes actions sont présents dans chaque religion.

Purgatoire et paradis selon le spiritisme

Même si le spiritisme est une religion chrétienne, dans le sens où il comprend que la Bible contient des enseignements valables qui synthétisent le divin, les spirites soutiennent que les enseignements bibliques ont été mal interprétés à travers l’histoire et que l’enfer et le ciel décrits dans la Bible se réfèrent à une autre réalité – la de nombreuses destinations possibles de l’esprit en fonction de sa vibration, qui est le résultat de sentiments et d’intentions.

En tant que réincarnationnistes, les spirites croient qu’après la mort, l’esprit est attiré par des colonies spirituelles de vibration similaire et y reste jusqu’à ce qu’ils aient besoin de renaître dans le monde physique.

NDE

Il existe de nombreuses colonies spirituelles à différents niveaux d’énergie. Ils peuvent être aussi mauvais que l’enfer décrit par d’autres religions chrétiennes, y compris la douleur et la souffrance, ils peuvent être calmes et similaires à la vie dans le monde physique, y compris les écoles, les hôpitaux et certains divertissements, ou ils peuvent être ce que les gens appellent un paradis – un endroit paisible où il n’y a ni douleur ni désespoir, où toutes les difficultés de la vie physique sont laissées pour compte. Il existe autant de types de colonies différents qu’il y a de niveaux d’évolution spirituelle différents.

Selon le spiritisme ainsi que d’autres religions réincarnationnistes, le ciel et l’enfer ne sont pas éternels car il est toujours possible d’évoluer après la mort – puisque la vie continue sans le corps physique, on a toujours la chance de continuer à grandir et donc, la chance pour aller dans un meilleur endroit jusqu’à ce qu’une autre incarnation soit nécessaire.

Enfer et paradis selon les religions orientales – les six Lokas dans le livre des morts tibétain

Le bouddhisme tibétain comprend qu’il existe différents niveaux de conscience qui définissent l’expérience de l’au-delà.

Plus la conscience est attachée au monde physique, plus l’expérience de la personne décédée sera douloureuse. Le livre tibétain des morts explique les étapes que traverse la conscience après la mort du corps physique.

Le premier impact est de faire face au plus haut niveau de conscience. La lumière qui implique cette étape est appelée Dharmakaya et la fusion avec cette lumière est la sensation la plus agréable et la plus gratifiante que l’on puisse ressentir. Cela correspond au paradis ou au nirvana.

Cependant, la conscience qui est très attachée au monde physique et qui a un fort sentiment d’individualité aura peur de fusionner avec la lumière, car fusionner signifie devenir un avec cette énergie et s’éloigner de cette possibilité.

Ensuite, la personne décédée devra faire face aux projections de son propre esprit. Si pendant la vie physique, la personne cultive l’amour, la tendresse, la sagesse et la compassion, elle passera le reste de son expérience en paix jusqu’à la prochaine incarnation.

D’autre part, si au cours de la vie dans le corps physique, la personne a cultivé de mauvais sentiments tels que la colère, la jalousie, l’égoïsme, la sensualité exagérée et les ressentiments, ces sentiments prendront forme et le hanteront, transformant l’expérience en un enfer.

Paradis et enfer

Enfin, quand on est incapable de comprendre que les figures en colère sont la projection de son propre esprit, sa conscience commencera à juger ses actions à travers un jugement final dans lequel il est établi à quel endroit – ou lokas – la conscience restera jusqu’à une nouvelle incarnation est nécessaire.

Au total, il y a six lokas, les niveaux les plus bas seraient atroces, tandis que les lokas intermédiaires sont doux et les niveaux les plus élevés sont célestes – appelés Devachan.

Enfer et ciel – Différences entre les philosophies occidentale et orientale

La principale différence entre les concepts oriental et occidental du ciel et de l’enfer, c’est qu’à l’ouest, le paradis et le purgatoire sont des lieux qui existent à l’extérieur tandis que pour les philosophies orientales, l’enfer et le ciel sont dans l’esprit.

Pour les religions orientales, la seule chose qui juge une personne est sa propre conscience et non un être extérieur.

Certains chercheurs suggèrent que dans le christianisme primitif, qui proviendrait des écoles de pensée orientales, les différences entre la pensée occidentale et orientale étaient encore plus petites.

Lorsque le christianisme a été modifié à des fins politiques pendant les conciles, il a été établi que «Dieu est à l’extérieur» comme moyen d’offrir la rédemption à travers l’Église.

Peu importe la culture ou la nation, le cœur de chaque religion est le même – tous disent qu’une personne fera face aux conséquences des actions, des pensées et des intentions et que cultiver l’amour et la sagesse est la voie du bonheur, être dans le monde physique ou dans l’au-delà.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *