/script>

Attaques d’entités dans la forêt Epping

Epping Forest est une ancienne oasis magnifiquement verte. Un week-end boisé retraite de la ville voisine de Londres, où les gens fatigués de la ville peuvent échapper à l’agitation de la vie urbaine.

Il est riche en faune et en flore, un cadre idéal pour se détendre dans les grands espaces britanniques et laisser le stress de la semaine de travail.

La forêt a de nombreuses histoires cachées sous sa canopée verdoyante, des histoires de bandits voleurs qui volent de malheureux voyageurs ou des meutes de coyotes qui se sont retrouvés à une grande distance de la maison, des observations de grands chats et d’hominidés avec de grands pieds, même des lumières mystérieuses dans le ciel sont pas d’étrangers dans cette partie du monde.

Vivant juste un court trajet en voiture, comme moi, de Epping Forest et ayant un vif intérêt pour le paranormal, j’ai commencé à rechercher tous les événements étranges et merveilleux qui s’y sont produits.

Le nombre de phénomènes anormaux que j’ai découverts, on pourrait facilement écrire un livre sur. Mais il y a une série d’événements que je pensais particulièrement intéressants.

Au cours de l’été 1908, des personnes qui auraient eu l’occasion de traverser la forêt de Warren Hill ont commencé à signaler une série d’attaques nocturnes terribles par un mystérieux assaillant invisible.

La première personne à avoir été victime de l’attaquant inconnu était un monsieur qui marchait avec deux compagnons vers la ville de Loughton vers 23 heures par une chaude soirée d’été.

Alors que le trio marchait le long de notre gentleman a été tout à coup un coup droit au visage, par ce qui pour lui ressemblait à un rocher et par tous les comptes, il a été laissé avec une ecchymose assez sévère.

Choqués, les trois amis ont ensuite effectué une recherche très approfondie de la zone pour trouver le coupable violent, mais leurs efforts ont été vains parce que quiconque ou quoi que ce soit qui avait lancé l’attaque contre l’homme n’a pas pu être trouvé. C’était comme s’ils venaient de disparaître dans la nuit.

Puis, quelques soirs plus tard, un autre monsieur, marchant seul, passait par le même endroit vers 10 h 30 quand il a été alarmé par quelque chose le frappant durement entre les omoplates.

Forêt humanoïde

Comme il était seul, il a pris la décision de ne pas s’arrêter pour enquêter, mais à la place, il s’est détourné et s’est éloigné de la scène et a rapidement informé la police locale de l’affaire. Le lendemain soir, un agent de police a été dépêché pour enquêter sur les agressions et se placer derrière un buisson qu’il attendait pour voir s’il pouvait appréhender le délinquant.

Cependant, il semble que quiconque ou quoi que ce soit qui était chargé de lancer des pierres et de donner des coups de poing n’aimait guère la loi, car le policier a subitement subi un coup au visage par quelque chose d’invisible, lui laissant une méchante cicatrice.

Le policier a réagi en s’écartant pour essayer d’éviter d’autres agressions, mais il n’a pas réussi à esquiver une autre attaque. Son casque était presque tombé de sa tête par une forte main invisible.

Effrayant, lorsqu’il inspecta son casque, il observa de longues rayures semblables à des griffes sur un côté. Naturellement paniqué, il s’est courageusement précipité dans les arbres pour tenter d’arrêter ce qui lui avait semblé opportun de l’attaquer sans provocation, mais encore une fois l’agresseur était introuvable.

Une autre pauvre âme à avoir été victime de l’attaquant mystère était une femme de 18 ans appelée Lillian Dowse, dont la maison était entre la forêt et Loughton. Elle rentrait chez elle tard un mardi soir quand tout à coup elle a senti ses cheveux être tirés par derrière avant d’être frappée au visage, laissant derrière elle quelques éraflures.

Comme on pourrait l’imaginer, la femme effrayée a crié à l’aide, ce qui a alerté un homme de passage qui s’est précipité à son secours. Après avoir essayé de la calmer, il a immédiatement fouillé la zone, mais comme les autres, ses actions ont également été vaines et tout ce qui a blessé la jeune femme n’a pu être localisé.

Avancez encore quelques nuits et une fête d’une douzaine d’hommes locaux (sans doute alimentés par la bière) se sont réunis et sont entrés dans la forêt pour voir s’ils pouvaient aller au fond de ce qui avait provoqué les attaques.

Pendant environ une demi-heure, leurs efforts ont été vains, quand tout à coup un membre du parti a reçu un coup dur au visage pour ses ennuis. Immédiatement, l’homme blessé et ses compagnons ont effectué une recherche approfondie de la zone, et une fois de plus, rien n’a été trouvé.

Une autre incidence s’est produite lorsqu’un James Frampton rentrait chez lui un samedi soir et qu’il avait lui aussi été attaqué. Il a déclaré au journal local: «Il était environ vingt minutes pour 11 heures, j’étais à Loughton et rentrais chez moi à Chingford. J’avais entendu parler des événements étranges qui se déroulaient dans la forêt et je surveillais de près.

Soudain, quelque chose a frappé mon chapeau à l’arrière et l’a fait tomber. Je me suis retourné mais je n’ai rien vu. Une minute plus tard, quelque chose a légèrement effleuré mon épaule gauche. J’ai appelé, mais je n’ai rien entendu ni vu ».

L’attaque contre Frampton serait la dernière de la série et ils semblaient alors s’arrêter aussi soudainement qu’ils avaient commencé, ne laissant aucune réponse, seulement des blessures et des mystères.

Alors, qu’est-ce qui aurait pu alors causer les attaques vicieuses non provoquées contre des voyageurs innocents. Il convient de noter que les attaques présentent une certaine similitude avec d’autres phénomènes.

Par exemple, les pierres projetées par une main invisible sont très proches des événements de poltergeist, bien que contrairement aux événements de poltergeist, il convient de noter qu’il ne semble pas y avoir un catalyseur humain central impliqué et les personnes impliquées n’avaient rien de plus qu’une connaissance passagère. les uns des autres.

C’est rarement le cas lors d’événements poltergeist, car les victimes sont généralement très proches, souvent familiales.

Une autre suggestion qui pourrait être avancée est qu’il pourrait s’agir d’une créature telle que Bigfoot qui attaque les voyageurs sans méfiance et au fil des ans, il a été fait état d’une telle créature dans cette région.

C’est quelque chose que je suis réticent à m’endosser, car un grand hominidé comme Bigfoot aurait du mal à se cacher dans un pays aussi petit que le Royaume-Uni.

Bien qu’il faille souligner que de nombreuses cultures à travers le monde, ainsi que certains chercheurs, pensent que Bigfoot pourrait être en quelque sorte paranormal, plongeant d’une manière ou d’une autre dans cette réalité.

Cela pourrait expliquer comment l’attaquant a pu soudainement se faufiler sur les victimes sans méfiance pour lui infliger des coups puis se retirer sans être vu. Je trouve cela très improbable car il n’y a aucune preuve réelle, seule une spéculation sauvage que Bigfoot, s’il existe, peut effectuer de tels exploits.

Ainsi, comme pour de nombreux mystères comme celui-ci, le jury sera toujours absent et il est peu probable que nous puissions jamais connaître la cause de ces événements fugitifs, car cette affaire au moins restera toujours un mystère.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Auteur: Matt Cook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *