Dorea Insane Asylum : Atrocités et tortures d’orphelins

Il y a un certain nombre d’endroits dans le monde où des atrocités si odieuses ont été commises qu’aujourd’hui, elles sont même appelées holocaustes, mais aucune n’est aussi horrible que celles qui impliquaient des enfants.

C’est un de ces endroits, un bâtiment abandonné sans prétention que si vous ne connaissiez pas l’histoire, vous penseriez que ce n’était qu’une école. Il n’a pas l’architecture gothique de Beelitz ou la stature imposante d’ Ararat , mais les événements ici passés et présents sont beaucoup plus terrifiants. Bienvenue au Dorea Insane Asylum.

Dorea Insane Asylum est le produit d’une corruption grave et d’un système devenu voyou. Dans les années 40 jusqu’aux années 60, le premier ministre du Québec, Maurice Duplessis, a conclu un accord très louable avec l’Église catholique romaine dans le cadre duquel ils obtiendraient un financement fédéral pour les «asiles» pour enfants, mais ces asiles n’étaient en fait que des orphelinats ordinaires.

Vous voyez, les orphelinats étaient supervisés par l’église et, à ce titre, recevaient un financement distinct, mais en tant qu’asile, ils recevraient un financement plus important du gouvernement canadien. Au lancement de leur programme, des milliers d’enfants ont été soudainement déclarés mentalement inaptes. À ce jour, les survivants du régime sont connus sous le nom d’orphelins de Duplessis.

Bien qu’aucun des orphelins de Duplessis n’ait eu de bons résultats, les enfants de Dorea Insane Asylum endureraient quelque chose de bien pire. Dans leur cas, l’installation était exploitée par Donald Ewen Cameron, un Américain vivant de l’autre côté de la frontière en Virginie.

Le docteur Cameron n’était pas seulement un psychiatre, il était également l’un des principaux chercheurs du programme de contrôle mental MKULTRA de la CIA. Il a également occupé des postes de président des associations de psychiatrie canadienne, américaine et mondiale, de l’American Psycho-pathological Association et de la Society of Biological Psychiatry.

Malgré tout cela, il a été fortement critiqué pour avoir utilisé un traitement sans le consentement du patient qui comprenait une thérapie par électrochocs d’une intensité disproportionnée et des médicaments expérimentaux, y compris le LSD. Autrement dit, le Dr Donald Ewen Cameron était un monstre.

Qu’est-ce qui pourrait être pire que de donner à un monstre de l’ampleur du Dr Cameron un niveau d’autorité aussi élevé, lui donnant une installation entière au milieu de nulle part remplie d’enfants dont personne ne se soucie?

Dorea Insane Asylum, sous la garde du Dr Donald Ewen Cameron, a été si éloigné de tout organe directeur qu’aujourd’hui nous n’avons aucune idée du nombre d’enfants qui ont été torturés et sont morts de ses mains. Les corps des morts n’ont jamais été révélés, mais ont plutôt été enterrés dans des tombes anonymes dans tout le bien.

Aujourd’hui, Dorea Insane Asylum est un bâtiment vide et sans prétention situé à proximité des routes secondaires de Franklin, au Québec, à moins de 600 pieds de la frontière américaine. Depuis sa fermeture, il est devenu une destination favorite des explorateurs urbains. La plupart de ces passionnés visitent le bâtiment principal et il y a donc très peu de rapports d’activité surnaturelle, mais ce n’est pas là que les tortures et les tueries ont eu lieu.

Au milieu des années 1990, un petit groupe d’explorateurs urbains a découvert quelque chose de terrifiant: un passage souterrain de 400 pieds de long qui menait du bâtiment principal à une série de petits bâtiments.

Ils ont suivi le passage et ont eu accès à deux de ces bâtiments où ils ont trouvé les salles de torture du Dr Cameron ainsi que ce qui ne pouvait être décrit que comme des cages pour ses sujets de test. Ils n’étaient pas là bien avant l’arrivée des entités.

Si vous êtes dans ces petits bâtiments, vous saurez qu’ils sont là lorsque la température baisse de dix degrés en quelques secondes. Les témoins ont entendu ce qu’ils ont décrit comme un bruit constant de chuchotements et de chuchotements.

À ce jour, personne n’a signalé que des objets bougeaient ou voyaient réellement les entités, mais beaucoup ont signalé la sensation de choses se frottant contre eux de tous côtés à environ la hauteur des épaules d’un enfant. Que vous les voyiez ou non, les enfants victimes de Dorea Insane Asylum sont tout autour de vous.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *