/script>

La maison Ballechin : La plus hantée d’Ecosse

Le major Robert Steuart a hérité de Ballechin House en 1834. Il était stationné en Inde et a loué la maison. Il a pris sa retraite en 1850, est retourné en Écosse et a emménagé dans le manoir après le départ de ses locataires. Il aimait les chiens et en possédait beaucoup.

Le Major croyait à la réincarnation et à la transmigration de l’âme, vivant une vie réincarnée en tant qu’animal. Son désir et sa promesse étaient, après sa mort, de retourner à Ballechin et de vivre dans le corps de son épagneul noir préféré.

Le major avait été gravement blessé et boitait. Il était célibataire sans enfant et vivait avec sa femme de ménage, Sarah, ce qui a amené les gens à s’interroger sur leur relation.

Une de ses proches, Isabella, était une religieuse qui vivait dans un couvent. Selon le testament du major, son deuxième neveu aîné, John, a hérité de Ballechin après sa mort en 1976. John a permis aux religieuses d’utiliser un chalet sur le terrain comme retraite.

Après la mort du major, la maison a été héritée par son neveu John Skinner qui a pris le nom de Steuart. Craignant que son oncle ne se réincarne sous la forme d’un de ses chiens, le nouveau propriétaire les aurait tous abattus.

De cette histoire est née la légende selon laquelle Robert Steuart a été contraint de hanter la maison en tant qu’esprit désincarné. La première hantise signalée à la maison a eu lieu en 1876; le témoin était une bonne dans la maison.

Une photo de la maison Ballechin avant sa démolition.

Activité paranormale

Bientôt, des événements de nature surnaturelle ont commencé. Il y avait des bruits comme des explosions et des gens qui se disputaient, des coups, des frappes, des animaux, une respiration difficile, des draps arrachés et une froideur glaciale, une activité de poltergeist. Le chien, le moine, la religieuse, la dame grise, Steuart et d’autres fantômes ont été vus et / ou entendus.

La femme de John était dans l’étude et se sentait maîtrisée par l’odeur des chiens. Elle sentit un chien invisible la pousser. Les bruits de pas boiteux ont été entendus dans la chambre principale qui a été celle du major et où Sarah est morte.

Alors que John et sa famille y ont vécu pendant vingt et un ans, les gouvernantes et les domestiques ne restaient pas.

En 1895, John parlait au téléphone avant de se rendre à Londres. La conversation fut interrompue par trois coups violents et féroces. Plus tard dans la journée, après son arrivée à Londres, John a été tué par un taxi. Certains pensaient que cela était de mauvais augure et la famille a quitté la maison.

Ballechin a été loué en 1896. Les locataires ont fui dans la terreur peu après leur emménagement en raison de phénomènes qui les ont terrifiés.

La réputation de Balechine en tant que manoir hanté était plus fermement ancrée.

Enquête et séquelles

Lord Butte était profondément intéressé par le paranormal et louait Ballechin. Il a invité 35 invités à passer la nuit, dont certains étaient membres de la Society for Psychical Research.

Il y avait beaucoup d’activités fantomatiques enregistrées en plus de celles dont les gens avaient déjà été témoins. Ceux-ci comprenaient un bossu, une main saisissant un crucifix, des chiens invisibles se frottant contre les gens et les bruits de leur queue frappant des objets et une femme pleurant.

L’un des enquêteurs qui a amené son chien avec elle a été réveillé par ses gémissements. Elle regarda vers où le chien regardait et vit la patte de deux chiens détachés sur une table de chevet.

Le journal a publié un article sur les comptes enregistrés par les enquêteurs. Un auteur a écrit un livre à ce sujet, The Alleged Haunting of B-House en 1899.

Les Steuarts, la réaction contre le livre a été si forte que tous les vrais noms ont été exclus, de sorte que les hantises ont été enregistrées comme «présumées», ce qui a nui à la crédibilité des témoins et des événements.

La maison Ballechin était inhabitée en 1932, et la plupart de la maison a été démolie en 1963, après un incendie, ne laissant que les anciens logements et dépendances des domestiques.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *