/script>

Le vaudou : Entre mythe et réalité

Voodoo – le mot même évoque des images de rites mystiques sombres et de processus paranormaux étranges et étrangers. La plupart des gens ont une vague idée de son fonctionnement.

L’image générale est qu’elle implique une poupée faite pour ressembler à une personne, et en quelque sorte affecter la poupée affectera la personne. En réalité, la pratique du vaudou implique bien plus que cela.

Le vaudou peut en fait se référer à l’une des trois religions: le vaudou haïtien, le vaudou en Louisiane ou le vaudou ouest-africain.

Le vodun ouest-africain est une religion de la côte ouest-africaine, qui est pratiquée par de nombreuses personnes. Elle est différente des religions animales traditionnelles de la région; bien qu’il conserve certains éléments des religions, il a été combiné avec des éléments du christianisme.

Les croyances vodun se concentrent sur les esprits et autres formes d’essence divine, tous faisant partie d’une hiérarchie allant des esprits des arbres individuels et des ruisseaux et des défenseurs de certaines tribus, aux principales divinités régissant la nature et la société humaine.

De cette façon, les croyances Vodun sont similaires au christianisme, en ce sens que les croyances chrétiennes impliquent souvent l’intercession des esprits sous la forme de saints et d’anges. Les croyants vodun mettent également l’accent sur le culte des ancêtres et croient que les esprits des morts vivent côte à côte avec le monde des vivants.

Le culte du vodun implique diverses chansons, pratiques et rituels, mais tous incorporent les croyances d’un Créateur divin avec de nombreux assistants, des divinités mineures qui règnent sur les eaux, le fer et la forge, les maladies, etc.

Magie noire

De plus, une partie principale de la religion est la croyance que toute création est divine et contient des pouvoirs divins; d’où le pouvoir des remèdes à base de plantes et l’utilisation d’objets banals dans les rituels religieux.

Les talismans vodun, appelés «fétiches», sont des objets tels que des statues ou des parties d’animaux séchés qui sont vendus pour leurs propriétés curatives et rajeunissantes spirituellement. Contrairement à de nombreuses religions, les femmes jouent un rôle central dans les croyances Vodun.

Les femmes peuvent diriger des cérémonies inhérentes au clan (mariages, baptêmes et funérailles), organiser des marchés et mener des prières pour le retour en toute sécurité des hommes en temps de guerre.

Les femmes peuvent également devenir prêtresses et poursuivre une instruction spirituelle. Contrairement à la croyance populaire, dans le Vodun ouest-africain, les sorts ne sont pas lancés sur les gens; les croyances et les pratiques se concentrent davantage sur les esprits et l’intercession des ancêtres.

Le vodou haïtien est né au XVIIIe siècle parmi les esclaves africains qui ont trouvé la pratique religieuse africaine activement supprimée et ont été forcés de se convertir au christianisme.

Vodou s’est développé comme un amalgame de nombreuses croyances africaines différentes et d’éléments spirituels de différentes croyances européennes, y compris le catholicisme, la franc-maçonnerie, le mysticisme européen, etc.

De même que le Vodun ouest-africain, il implique la croyance en un Créateur distant et inconnaissable qui n’intervient pas dans les affaires humaines; les croyants dirigent leur adoration vers des esprits asservis qui sont responsables d’aspects particuliers de la vie.

Livre de magie, sorts magiques

Les vodouistes développent des relations personnelles avec les esprits à travers des offrandes, des autels personnels et des objets de dévotion, et la participation à des cérémonies élaborées de musique, de danse et de possession spirituelle.

Les prêtres et prêtresses vodou peuvent être embauchés pour effectuer diverses sorcelleries, à la fois des formes légères et sombres de magie. Leur magie noire tourne principalement autour de la création de zombies grâce à l’utilisation d’un mélange de poisons. Les croyances vodou valorisent certaines qualités et soulignent l’importance des relations.

Par exemple, l’amour, le soutien et la générosité au sein de la communauté sont valorisés, et les gens doivent avoir une relation avec leurs ancêtres afin de pratiquer le vodou. Cependant, Vodou est intéressant en ce qu’il n’y a pas de figure d’autorité centrale, comme un pape; les pratiques peuvent varier considérablement entre les différentes communautés et même les différentes familles.

Ce qui est intéressant dans les rituels Vodou, c’est l’aspect de la possession spirituelle; après des prières et des chants rituels, les vodouistes croient que les esprits viennent visiter la cérémonie en prenant possession d’une personne et en parlant et en agissant à travers elle. L’esprit peut donner des lectures, des conseils et des remèdes à ceux qui demandent de l’aide.

Le vaudou de Louisiane, comme le vodou haïtien, s’est également développé comme une fusion des croyances africaines et des principes chrétiens les plus acceptés.

En particulier, il s’est développé à partir d’exilés haïtiens qui se sont installés en Louisiane après la révolution haïtienne, ainsi que d’esclaves ouest-africains qui ont apporté leurs pratiques culturelles, leur langue, leurs croyances religieuses ancrées dans l’esprit et le culte des ancêtres, et la connaissance des herbes, des poisons et du rituel. création de charmes et d’amulettes pour se protéger ou nuire aux autres.

Il diffère du Vodou par son accent sur les gris-gris (amulettes vaudou originaires d’Afrique qui sont censées protéger le porteur du mal ou porter chance), les reines vaudou, l’utilisation d’attirail occulte Hoodoo et une divinité serpent.

De plus, les éléments catholiques sont plus fortement mis en valeur dans le vaudou; bien qu’il y ait toujours la croyance en des esprits responsables d’aspects particuliers de la vie, les esprits portent le nom de saints catholiques responsables de sphères similaires dans la vie.

Les traditions catholiques, telles que le baptême, le signe de la croix, le Je vous salue Marie et la prière du Seigneur ont également été incorporées.

Les reines vaudou sont des figures centrales de la religion vaudou; ils président des réunions cérémonielles et des danses rituelles, et administrent des charmes, des amulettes et des pouvoirs magiques garantis pour guérir les maux, exaucer les désirs et confondre ou détruire les ennemis.

C’est à travers Voodoo que l’idée des poupées vaudou et leur fonctionnement sont devenus plus connus. Au début des années 1930, Voodoo a développé une image hollywoodienne d’une pratique exotique et étrange; l’idée fausse s’est développée que les principaux éléments étaient des hexagones et des épingles dans des poupées.

La poupée vaudou est une forme de gris-gris, et un exemple de magie sympathique. Contrairement à la croyance populaire, ils sont généralement utilisés pour bénir plutôt que pour maudire. Le but de coller des épingles dans une poupée n’est pas de causer de la douleur à quelqu’un, mais plutôt d’épingler un nom ou une image d’une personne.

Il est ensuite utilisé dans une cérémonie liée à sa finalité: amour, pouvoir et domination, chance et finances, et décroisement.

En bref, le vaudou implique bien plus que le stéréotype de coller des épingles dans les poupées. Il s’agit d’un système de croyances incroyablement diversifié, créé à partir d’une combinaison de l’esprit ouest-africain et du culte des ancêtres et des concepts religieux européens. Bien que les croyances diffèrent selon les pays, les communautés et même les familles, les idées centrales restent globalement cohérentes.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *