Church Grim : L’esprit du gardien dans le folklore anglaez

Le sinistre de l’église est un esprit gardien dans le folklore anglais et scandinave qui supervise le bien-être d’une église chrétienne particulière et protège le cimetière de ceux qui profaneraient et commettraient un sacrilège contre elle.

Le sinistre de l’église prend généralement la forme d’un grand chien noir et protège les cimetières de ceux qui les profaneraient, y compris les voleurs, les vandales, les sorcières, les sorciers et le diable lui-même.

Au 19ème siècle, les folkloristes pensaient que c’était une fois la coutume d’enterrer un chien vivant sous la pierre angulaire d’une église comme sacrifice de fondation afin que son fantôme puisse servir de gardien.

Comme de nombreux chiens noirs spectraux, le sinistre, selon la tradition du Yorkshire, est également un présage inquiétant et est connu pour sonner la cloche de l’église à minuit avant la mort.

Pendant les funérailles, le pasteur présidant peut voir le sombre regard du clocher et déterminer à partir de son aspect si l’âme du défunt est destinée au paradis ou à l’enfer. Le sinistre habite le cimetière jour et nuit et est associé à un temps orageux sombre.

Lorsqu’un nouveau cimetière a été ouvert, on pensait que la première personne enterrée devait le protéger contre le diable. Afin d’empêcher une âme humaine d’avoir à accomplir une telle tâche, un chien noir a été enterré dans la partie nord du cimetière comme substitut.

Chien fantôme

Selon une croyance apparentée en Écosse, l’esprit de la personne la plus récemment enterrée dans un cimetière devait le protéger jusqu’à ce que les funérailles suivantes fournissent un nouveau tuteur pour le remplacer. Cette veillée du cimetière était connue sous le nom de faire chlaidh ou «veille du cimetière».

Un chien noir a normalement la taille d’un veau, avec un pelage noir hirsute et des yeux brillants, parfois ardents. Ils sont toujours solitaires. Des chiens noirs errants peuvent être rencontrés dans presque toutes les zones de l’église, normalement la nuit.

Le chien est généralement rencontré par un voyageur seul ou, tout au plus, un groupe de deux ou trois. Il se dirige dans la direction opposée au (x) voyageur (s) et se contente d’ignorer et d’être ignoré.

Cependant, si quelqu’un essaie de le frapper ou de prendre toute autre action diabolique, le chien utilisera un pouvoir surnaturel pour frapper le délinquant aveugle, muet, fou ou pire.

Il peut le faire simplement en arrêtant et en fixant la victime avec ses yeux de feu, même s’il n’a même pas besoin de le faire; l’effet semble être un sort plutôt qu’une arme de regard.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *