/script>

Démons du désert : mauvais esprits dans le Zoroastrisme

Dans l’ancien système de croyance perse connu sous le nom de zoroastrisme, le prince des mauvais esprits s’appelait Ahriman ou Angra Mainyu. Certaines légendes ont déclaré qu’il était limité par le temps et l’espace et ne savait rien de son homologue pur, le Seigneur de la lumière et de la sagesse.

D’autres traditions croyaient que ce puissant esprit mauvais avait servi de co-créateur du monde. Tous étaient d’accord pour dire qu’il avait créé une véritable armée de démons appelée daevas, dont le travail consistait à semer la dissension et à promouvoir un comportement immoral.

Ahriman le prince des démons

Ahriman ou Angra Mainyu était le jumeau malveillant de Spenta Mainyu ou du créateur Ahura Mazda, le seigneur de la lumière. De toute évidence, il était si désireux de gouverner le monde qu’il a déchiré sa mère et a éclaté de son ventre avant que son jumeau bienveillant n’ait la chance de réagir.

Fait intéressant, même si Ahriman est totalement opposé au bien; il est présenté comme un dieu tout aussi puissant mais mauvais, plutôt que comme un demi-dieu moindre ou un simple ange déchu.

Ahriman gouverne le désert iranien et est la source de tous les maux du monde. Il a créé de nombreux démons ou «daevas», dont chacun est dédié à une forme particulière d’actes répréhensibles. Certaines légendes affirment qu’il a également engendré un enfant nommé Zohak, qui a régné pendant un millénaire jusqu’à ce qu’il soit finalement détruit.

La sagesse dominante veut qu’un jour, le bon jumeau Ahura Mazda envoie trois grands sauveurs pour détruire Ahriman et toutes ses forces démoniaques, et le règne éternel du Seigneur de la Lumière commencera alors. Cependant, certaines versions du zoroastrisme ne semblent pas aussi sûres que le seigneur de la lumière l’emportera définitivement sur le prince démon et ses disciples.

Démons

Les Daevas ou démons du zoroastrisme

Les démons-esprits du désert d’Ahriman ont été créés par lui pour servir d’opposés directs aux anges célestes, appelés les Saintes Immortels, amesha pastas ou ameshaspands. Par exemple, le démon Druj, qui représente le mensonge, a été créé pour être l’antithèse de l’archange Vérité / Justice, qui s’appelle Asha.

Druj serait le chef d’une foule d’esprits féminins connus sous le nom de Druji. D’autres daevas importants incluent les femelles Az et Taromaiti; et les mâles Aka Manah, Zairicha et Taurvi.

Plusieurs des daevas étaient autrefois des divinités hindoues sacrées. Importés en Perse, ils ont été transformés en mauvais esprits tels que Saurva et Naonghaithya. En fait, le terme daeva ou deva est originaire de l’Inde comme un nom signifiant «brillants», qui était utilisé pour décrire à la fois les dieux et les demi-dieux.

Les daevas ne sont pas nécessairement éternels; mais ils existent depuis longtemps et propagent constamment la maladie et la misère à travers le monde. Ils sont également très intéressés à égarer l’humanité en encourageant les gens à les adorer au lieu de prier un créateur-dieu.

Vivre une vie propre et décente et profiter des bénédictions de la création est censé tenir les daevas à distance. Malheureusement, même les bonnes personnes sont sujettes à la possession des daevas pendant environ neuf jours après leur mort; de mauvaises personnes peuvent être possédées de leur vivant, et de nombreux rituels de purification et prières spécifiques sont disponibles pour aider à repousser les répugnants daevas.

Ahriman et ses démons ou Daevas ont encore une influence

Il n’y a qu’environ 500 000 zoroastriens pratiquant aujourd’hui, mais les concepts de la religion du dualisme et des forces démoniaques en conflit constant avec les êtres angéliques ont influencé presque toutes les autres grandes religions.

La pratique de l’adoration du diable, qui confère au dieu noir un pouvoir et un statut égaux à la lumière, peut avoir trouvé l’inspiration dans les existences parallèles réputées d’Ahriman et d’Ahura Mazda.

Bien que très peu de gens connaissent aujourd’hui Ahriman, les nuances de son royaume désertique cruel apparaissent dans la tentation du Nouveau Testament dans le désert, dans les tempêtes de sable nocives du djinni diabolique, et dans les tourments et les voyages d’innombrables saints ascètes.

Ahriman a créé au moins un dragon pour l’aider; qui d’autre que Satan a été décrit comme le Grand Dragon Rouge? Même le roman The Exorcist a nommé l’esprit du pauvre Regan Pazuzu, un démon babylonien connu pour envoyer la peste par les vents infernaux du désert.

Article traduit par Damien pour preuves du paranormal

Source : ANOMALIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *